Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
14 mars 2011 1 14 /03 /mars /2011 21:51

Décès d’Albert CLAVIER

 

Albert CLAVIER est décédé. Notre tristesse est immense.

 

Ses obsèques ont au lieu ce 14 mars 2011.

Dominique Negri, secrétaire de la section du PCF de Saint-Martin d’Hères, dont il était adhérent, membre du Conseil national du PCF, a apporté notre salut fratenel et notre peine partagée, celles des communistes sincères et fidèles à leurs idéaux, qui mènent le combat révolutionnaire dans le Parti communiste français, à sa fille et à toute sa famille, notre témoignage de reconnaissance à toute son action politique communiste.

Les qualités humaines d’Albert étaient immenses. Tous ceux qui l’ont approché pourraient en témoigner.

 

Sa conviction de communiste ne s’est jamais démentie à travers le siècle entre la campagne iséroise, l’Indochine, dans les rangs du Vietnam libre, puis de retour en Europe, en Hongrie et en France.

 

Sa trajectoire l’a amené, dans les circonstances de la guerre d’Indochine, à rejoindre, par un choix raisonné, le Vietminh et à jouer un rôle dans la guerre de libération nationale, tout en restant fidèle à son propre pays.

Cette histoire en a fait un acteur et un témoin privilégié des premières années de la construction du socialisme au Vietnam, un intermédiaire entre les communistes français et vietnamiens.

Dans les aléas de la guerre, Albert avait même appris la langue vietnamienne.

 

Albert Clavier

 

Il n’a jamais délaissé ses convictions, habité d’un sentiment de classe permanent.

De retour en France, après bien des péripéties encore, il a défendu, dans les rangs du PCF, auquel il avait adhéré là-bas, adhésion reconnue par le Comité central, une position fondamentalement communiste, l’amenant à condamner, sans équivoque, les entreprises de dilution et de liquidation récentes de notre parti.

 

Au 33ème congrès du PCF, en 2006, il avait accepté de joindre son nom à la liste alternative pour le Conseil national, au grand dam des relais départementaux et nationaux de la stratégie de la liquidation du Parti. 

 

Mais ce que nous retenons de lui avant tout aujourd’hui c’est sa sagesse et son intelligence qui, jamais, ne l’ont retenu dans son engagement et son courage.

 

Fraternité éternelle !

 

Voir la note de lecture sur sa biographie : A lire : « De l’Indochine coloniale au Vietnam libre » par Albert Clavier

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans Assumons l'histoire du PCF
commenter cet article

commentaires

Pham Manh Chi 15/07/2015 17:40

L´annee 2000 j´ai vivíte en France. J´ai arríve Grenoble le village natal d´ Albert. J´ai lu chercher. Mais sans resúltat
Chi Pham Manh

Pham Manh Chi 15/07/2015 17:34

Je suis ami d´ Albert Clavier pendant les jours nous vivons à Hanoi 1954 ~ 1964.