Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
14 octobre 2009 3 14 /10 /octobre /2009 15:27

Cuba. Une municipalité communiste demande la libération des 5.

 

La municipalité de Valenton, dans le Val-de-Marne, a adopté, le 29 septembre 2009, un vœu émanant du groupe des élus communistes et républicains pour la libération des « 5 de Miami », ces cinq Cubains détenus injustement dans les geôles américaines pour avoir défendu leur pays. En voici le texte :

 

 (source ag94 : http://camarade.over-blog.org )

 


N°09/210 : MOTION POUR LA LIBÉRATION DES « CINQ » DE CUBA

A l’attention de Monsieur Barack Obama Président des Etats-Unis d’Amérique, sous couvert de Monsieur l’Ambassadeur des Etats-Unis en France,


Depuis presque onze ans, Messieurs Gerardo Hernandez Nordelo, Ramon Labanino Salazar, Antonio Guerrero Rodriguez, Fernando Gonzalez Llort et René Gonzalez Sehwerert, tous cubains, purgent une peine de prison injuste.
Connus sous le nom des « cinq », ils ont été accusés d’espionnage anti-américain, alors qu’en réalité ils se trouvaient aux Etats-Unis pour recueillir des informations sur les plans des organisations terroristes qui ont installé, depuis de longues années, leur base d’opération à Miami : la Fondation Cubano-américaine (FNCA), le Conseil pour la Liberté de Cuba (CLC), les Frères du Secours, le Mouvement Démocratie, Alpha-66, et bien d’autres dont les activités délictueuses sont connues.


Les actes de terrorisme de ces groupes, incluant de nombreux sabotages et attentats, ont fait des milliers de morts, de blessés et causé de gros dégâts à l’économie cubaine; ils se sont livrés au trafic de drogue et de personnes, ont élaboré des centaines de plans d’assassinats du Président cubain, Fidel Castro, et ont même réalisé des attentats sur le territoire étasunien et dans d’autres pays tiers.


Les « cinq » ont fait l’objet d’un procès partisan à Miami, ville dominée par la mafia d’origine cubaine, où était impossible d’obtenir un jugement impartial conforme aux lois étasuniennes et au Droit international. En effet, les milieux anti-cubains ont déclenché une forte campagne de propagande calomnieuse pour faire pression sur l’opinion publique et le jury. Cet état de fait a été dénoncé à de nombreuses reprises par les avocats des « cinq » qui ont sollicité à plusieurs reprises un changement de juridiction, ce qui leur a toujours été refusé.


Le 27 mai 2005, le groupe de travail des Nations Unies sur les détentions arbitraires a conclu : « La privation de liberté des « cinq » est arbitraire et contraire aux conventions internationales, comme les violences commises au cours du procès » et a demandé instamment au gouvernement américain de prendre immédiatement des mesures pour mettre fin à un tel arbitraire.

Le 15 juin 2009, la Cour suprême de justice des Etats-Unis a décidé d’ignorer les voix qui s’élèvent de partout pour demander la révision d’un procès injuste : dix Prix Nobel, des centaines de parlementaires, d’organisation de juristes de nombreux pays dont les Etats-Unis, d’universitaires et d’académiciens, de personnalités défenseurs des droits de l’Homme, de millions de personnes à travers le monde.


Le Conseil municipal de Valenton,

Fort de son profond attachement aux valeurs de justice, de
démocratie et d’humanisme,

Considérant que la lutte contre le terrorisme ne saurait être assimilée à un délit,
Considérant que les « cinq » détenus cubains n’ont commis aucun crime,
Considérant les multiples violations du droit et des procédures légales dont les « cinq » ont été victimes,

Considérant qu’en rendant justice aux « cinq », les USA marqueraient leur volonté de changement de politique envers l’Amérique latine,

Demande au président Barack OBAMA, en vertu de son autorité constitutionnelle, de satisfaire à l’obligation morale de faire justice en prenant toute mesure permettant la libération immédiate de Messieurs Gerardo Hernandez Nordelo, Ramon Labanino Salazar, Antonio Guerrero Rodriguez, Fernando Gonzalez Llort et René Gonzalez Sehwerert.


Vœu adopté le 29 septembre au Conseil municipal à la majorité par 26 voix pour, 1 abstention (UMP), 5 refus de vote (2 PS et 3 UMP).

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans CUBA SI! Amérique Latine: expériences socialistes
commenter cet article

commentaires