Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
17 mars 2011 4 17 /03 /mars /2011 18:28

Extrait des Dernières nouvelles d'Alsace.

 

Un candidat communiste à l’ancienne

110317_canto_hemmerle.jpgLes bons scores de Jean-Luc Mélenchon dans les sondages et la visibilité médiatique du Front de Gauche laissent André Hemmerlé de marbre.

À 64 ans, le candidat PCFFG au Neuhof déplore les ravages de la « culture des ego » en politique. Et on sent que l’étiquette Front de gauche ne l’emballe pas plus que ça : elle n’apparaît d’ailleurs pas sur le tract qu’il nous remet.

Emploi, logement, formation

« Je suis avant tout un candidat communiste soutenu par le Front de gauche. Je reste sur les bases historiques et les valeurs du PCF : la défense des plus démunis et du monde du travail », martèle le militant syndical, devenu permanent à la CGT en 1977.

S’il n’a jamais délaissé l’idéal embrassé dans sa jeunesse, André Hemmerlé ne vient pas d’un milieu communiste. Son père, tailleur, et sa mère, femme au foyer, « ne parlaient pas trop politique à la maison ». Mais André estime « qu’en bons Alsaciens », ils devaient « voter MRP ».

Ils ont en tout cas eu l’ouverture d’esprit de ne pas décourager l’engagement d’André et de son frère cheminot à la CGT. André Hemmerlé a d’ailleurs fait une belle carrière syndicale, gravissant les échelons locaux avant d’occuper des fonctions au niveau national, puis au sein de structures multilatérales à Prague et Moscou. Un parcours qui ne l’a pas empêché, en 1992, de revenir habiter au Neuhof. Et de consacrer sa campagne aux questions « qui intéressent les gens : l’emploi, le logement, la formation ».

Côté emploi, le candidat propose notamment la création d’une commission départementale « contrôlant l’utilisation des subventions accordées aux entreprises » pour empêcher les délocalisations. En matière de logement, André Hemmerlé condamne les démolitions reconstructions qui repoussent toujours plus loin les populations les plus fragiles.

Le candidat invite les électeurs à dire, d’un bulletin, leur colère et leur révolte.

« Les gens que je croise lors des tractages ne croient plus ceux qui sont aux manettes. C’est même la première fois, depuis les années 60, que je sens un tel rejet de nos institutions et de notre président, avance André Hemmerlé. Ce n’est pas pour ça qu’ils vont voter pour nous. Mais je veux leur dire que l’idéologie haineuse de l’extrême droite ne sera jamais la solution à leurs problèmes. »

La suppléante d’André Hemmerlé, Michèle Bardot, enseignante retraitée, est une des figures du monde associatif neuhofois et un des membres actifs de l’Agate.

MANUEL PLANTIN

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans Cantonales 2011
commenter cet article

commentaires