Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 00:11

Préparation du 34ème congrès du PCF à Béziers

 

Compte-rendu de la réunion organisée par la section de Béziers du PCF, le 14 novembre, avec le camarade Emmanuel DANG TRAN, 36 ans, responsable de la section PCF Paris XVeme, membre du Conseil National du Parti

de http://cessenon.centerblog.net/rub-Politique.html

 

La direction de la section biterroise du parti communiste avait appelé à une réunion pour réfléchir sur la situation dans leur parti à la veille du 34ème congrès et après le vote sur les trois textes présentés aux suffrages des adhérents. Elle avait invité Emmanuel Dang Tran, membre du conseil national du PCF, et un des initiateurs du texte 3 sur lequel se sont unanimement prononcés les communistes de la section de Béziers, à animer la réunion.


Entre quarante et cinquante militants, certains venus de Montpellier, de Sète, de Bédarieux, de l’ouest ou du sud Biterrois, ont participé à cette réunion-débat ouverte au public. A la tribune avaient pris place, outre Emmanuel Dang Tran, Christiane Vinci, la secrétaire de section, et Paul Barbazange, secrétaire adjoint
Dans son exposé introductif, Emmanuel Dang Tran a rappelé brièvement le contexte de crise financière, révélateur d’une crise profonde du système capitaliste, qui caractérise la période dans laquelle se déroule la préparation du 34ème congrès. Il a donné des informations et son appréciation sur les résultats du vote qui a eu lieu le 29 novembre. La situation a évolué de manière sensible depuis les précédents congrès. Les textes en opposition à celui de la direction nationale totalisent 40 % des suffrages cependant que le mécontentement face à une ligne politique qui ne donne pas satisfaction aux communistes est perceptible parmi ceux qui ont adopté la base commune proposée par la direction.


Le reproche majeur que l’on peut faire à celle-ci c’est de n’avoir pas de contenu : pas d’analyse de la situation présente, pas de critique sur la période du gouvernement de la gauche plurielle, une incapacité à se dégager d’alliances qui ont fait la preuve de leur inefficacité. A l’heure où des exigences nouvelles frappent à la porte de l’Histoire le pcf s’englue dans le ralliement à une social-démocratie qui ne peut une nouvelle fois que conduire à l’impasse et à l’échec.


La disparition décidée des cellules permettant la participation des adhérents à la vie de leur parti a été lourde de conséquence dans l’état de désaffection que nous lui connaissons. Face à cette situation ceux qui résistent s’organisent, non pas en tendance mais avec l’objectif d’un élan nouveau qui permette au parti communiste de retrouver l’identité révolutionnaire qu’il n’aurait jamais dû perdre et qui est plus nécessaire que jamais pour rompre avec un système social en fin de course qui fait au quotidien la preuve de son incapacité à résoudre les problèmes de notre temps.
On le voit on est loin ici de l’appel de ceux qui veulent voir disparaître jusqu’au sigle PCF et de ceux qui, tout en se refusant à cette extrémité, le vident de toute sa dimension révolutionnaire.


Le débat qui a suivi a été riche. Pour l’essentiel il a été dans le sens de l’exposé introductif. L’accent a été mis sur le caractère multinational du capitalisme, sur l’exigence de démocratie, d’autogestion, dans la construction d’une société nouvelle. Le contenu du journal L’Humanité a été l’objet de critiques sévères, à l’image des conceptions et des pratiques des directions, qu’elles soient nationale, régionale ou départementale. Les conditions de la préparation et de la tenue du congrès ont été examinées avec la volonté que ne soit pas confisqué ce que demande la base.
Divers éléments ont pu également être abordés : l’imbrication des technologies et du projet politique, l’exigence d’une rupture franche avec la logique de profit qui régit le monde, l’Europe et la France. Le risque de guerre a été souligné et dénoncée par avance la tentative du capitalisme de résoudre sa crise en y ayant recours.


Paul Barbazange a précisé le calendrier des prochains rendez-vous qu’ont les communistes de la section de Béziers cependant que Christiane Vinci a invité à poursuivre la discussion autour d’un buffet froid des plus simples et des plus conviviaux.

 

http://bezierspcf.centerblog.net/6313640-34EME-CONGRES-DU-PCF-DEBAT-A-BEZIERS

Depuis le 33ème congrès, Emmanuel Dang Tran fait partie des camarades qui, comme ceux de la section de Béziers, se battent pour une orientation communiste du Parti dans la France du XXIème siècle. Particulière­ment attaché au rétablissement de l'organisation du PCF au sein des entreprises et des quartiers populaires (cellules), à la reconstruction d'un mouvement communiste international permettant à toutes les sensibilités se réclamant du communisme de travailler en Europe et dans le monde à des solutions révolutionnaires, à la défense et l'élargissement démocratique des services publics... Emma­nuel DANG TRAN intervient à chaque réunion du conseil national pour la mise en oeuvre d'une autre stratégie politique vraiment anticapitaliste.

Il est actuellement membre de la commission nationale de transparence pour le 34ème congrès au titre du texte « FAIRE VIVRE ET RENFORCER LE PCF, UNE EXIGENCE DE NOTRE TEMPS » que les communistes de Béziers ont approuvé par 117 voix sur 118 exprimés

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans 34ème congrès - préparation déroulement
commenter cet article

commentaires