Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
7 novembre 2010 7 07 /11 /novembre /2010 16:04

Woerth, PS et Verts, même combat ? (repris du site de nos camarades de jarny - 54)

 

 

Le 20 octobre, on se battait, en France, contre le projet Woerth, contre la remise en cause du droit de partir à la retraite à 60 ans avec 37,5 annuités, pour la défense du système de financement public par répartition.


Ce jour-là, que faisaient les députés européens du Parti socialiste et des Verts (dont Eva Joly, Daniel Cohn-Bendit, Harlem Desir)?


Ils votaient favorablement le point 77 d’une résolution, qui dit :


"Le grand krach éclaire d’un jour nouveau le défi démographique et celui du financement des retraites  

 

  • •le financement des pensions ne peut être entièrement laissé au secteur public, mais doit reposer sur des systèmes à trois piliers, comprenant des régimes de retraite publics, professionnels et privés, dûment garantis par une règlementation et une surveillance spécifiques destinées à protéger les investisseurs
  • •les retraites devront être réformées à l’échelle européenne pour contribuer à financer la solidarité intergénérationnelle
  • •l’allongement de la durée de vie soulève des questions transversales en termes d’organisation de la société qui n’ont pas été anticipées"

 
Les noms français de ceux qui, au PS, nous "vendent" pour 2012 leurs belles promesses sur le système de retraites apparaissent au procès-verbal du Parlement européen


N’oublions pas cette duplicité, nouvelle preuve du rôle joué par la social-démocratie partout en Europe : celui de servir loyalement les intérêts du Capital, bien loin des aspirations légitimes des peuples.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF et UE - PGE
commenter cet article

commentaires

Castor 13/11/2010 11:45


C'est un curieux buzz dont bénéficie une pétition militante. L'"appel pour un référendum sur la réforme des retraites", lancé le 11 octobre par l'hebdomadaire Politis, est en effet passé de quelque
9 000 signataires, enregistrés samedi 6 novembre, à 50 159 paraphes vendredi 12 novembre à midi.

A tel point que le serveur, submergé, a rendu l'âme durant quarante-huit heures.

Mercredi, le président de la République promulguait la loi sur les retraites, aussitôt publiée au Journal officiel. Mais le buzz a continué à fonctionner. Les responsables de l'appel ont du mal à
comprendre pourquoi soudainement la pétition fait un tabac dans les milieux syndicaux et associatifs. "Le mouvement social semble chercher un relais et la pétition pour le référendum apparaît comme
un second souffle possible", tente M. Alfonsi.

Les soussignés entendaient favoriser "l'appropriation citoyenne" du débat sur les retraites en parallèle de la mobilisation sociale.

Samedi, les manifestations, encore nombreuses, commençaient à sentir la fin du mouvement. Et soudain, les signatures ont commencé à affluer sur le site créé tout exprès. La pétition a été relayée
par des sites militants, des pages Facebook et des sites de journaux.

"SECOND SOUFFLE POSSIBLE" et comme disais Pierre Laurent,

Je tiens à prévenir le Président de la République que la fin de la partie n’est pas sifflée. La colère devant l’injustice est toujours là, intacte, et ceux qui luttent n’ont pas une mémoire de
poisson rouge ! Ils se retrouveront dans les rues pour montrer leur détermination, le 23 novembre.

Victime de son succès, le site de la pétition referendumretraites.org subit actuellement quelques ralentissements, voire interruption de service. Nous mettons tout en oeuvre pour régler le problème
au cours du week-end. Dans l’intervalle, n’hésitez pas à tenter votre chance pour rejoindre les plus de 50 000 signataires à l’appel.