Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 18:24

Conseil national du PCF – 27 et 28 mars 2010

 

Intervention d’Alain de Poilly, fédération du Val-de-Marne

 

 

alaindepoily

J’ai fait partie de ceux qui ont voté pour la poursuite du Front de gauche, parce que je pense que nous ne gagnerons pas tout seuls la bataille contre le capitalisme. Mais déjà, au dernier conseil national, j’avais émis une crainte au vu des premières négociations, celle que, dans ces négociations, le parti communiste passe sous la table.

 

Or, force est de constater aujourd’hui, au vu des résultats, que nous sommes effectivement passés sous la table. Bien sûr, les résultats sont inégaux, mais globalement, nous passons de 185 élus en 2004 à 95 élus en 2010.

 

Dans le Val-de-Marne, où on progresse légèrement en pourcentage et où le Parti communiste représente 95% des militants et de l’électorat du Front de gauche, nous avions 4 élus communistes en 2004 et nous n’avons plus que 2 élus PCF aujourd’hui.

 

Alors pourquoi notre parti a-t-il dans cette élection perdu environ 50% de ses élus ?

 

D’abord parce que le Front de gauche n’a pas créé la dynamique électorale attendue. C’est donc un échec. Mais surtout parce que, dans les négociations, nous avons privilégié l’intérêt du Front de gauche sur celui du Parti communiste. Nous avons négocié avec de très petits partis qui n’existaient pas électoralement. En conséquence, nous avons accepté de partager avec eux notre propre électorat.

Il suffit pour s’en convaincre de constater que là où le Front de gauche fait ses meilleurs scores, c’est là où le Parti communiste est le plus dynamique.

 

Aussi un Front de gauche qui fait perdre au Parti communiste la moitié de ses élus n’a pas d’utilité, donc pas d’avenir.

 

Il faut donc changer la nature de ce Front de gauche en y intégrant plus d’acteurs du mouvement social et moins de dirigeants de mini-partis, grands consommateurs de mandats électifs. Il faut en faire un front de luttes qui s’appuie sur les mouvements populaires.

 

Mais sur le plan électoral, il faut arrêter que ce Front de gauche soit mortifère pour le Parti communiste.

 

Nous allons avoir des élections cantonales l’année prochaine. Je vous rappelle que notre parti a fait un score de 8,77% à ces élections en 2008. En 2011, allons-nous accepter de perdre la moitié de nos conseillers généraux au profit du Parti de gauche, de Gauche unitaire et des Alternatifs ? Avec les conséquences que cela entraînera automatiquement sur les élections sénatoriales et par conséquence sur les moyens dont notre parti disposera dans l’avenir pour conduire la lutte contre le système capitaliste. 

 

Je pense que l’usage qui a été fait du Front de gauche est contraire au vote des communistes sur la poursuite du front de gauche. Il y a détournement d’usage, parce que nous avons permis au Front de gauche de se comporter comme une nouvelle force de gauche, comme un nouveau parti au détriment du Parti communiste.


Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans Interventions au CN du PCF
commenter cet article

commentaires

cotty 31/03/2010 23:13


Cher camarade! ce front de gauche est mortifère pour notre parti comme tu le dis si bien! aussi il faut revenir au Conseil National de la Résistance ce programme d'avant-garde est plus jamais
d'actualité! rendre à la Nation ce qu'il lui appartient et aux capitalistes la portion congrue sous contrôle étroit du peuple.
Gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple. Honneurs à nos martyrs qui j'espère ne sont pas morts en vain....
Que la raison l'emporte sur la déraison, et donnons aux communistes, la force et l'idéal à la base par l'activation des cellules et des droits nouveaux pour celles-ci! sans les militant(e)s les
dirigeant(e)s ne sont rien. Alors de grâce, qu'ils entendent le cri sourd du peuple que l'on enchaine.Vive le grand parti Communiste Français.
Salutations communistes.
Jean-Louis


MARAT EL MOKRANI 31/03/2010 19:25


Je partage cette analyse et je voudrai rapeler qu'avec le PS nous avions la meme attitude quand il n'avait pas beaucoup d'élus il arrivait que nous nous desistions au deuxieme tour en sa faveur
dans les cas où nous etions devant lui au premier tour,nous fait il des cadeaux aujourd'hui?il pourrait renvoyer l'ascenseur mais c'est trop lui demander que d'etre moralement élégant!
Cela étant nous devons nous allier à d'autres forces de gauche et patriotiques comme les Gaullistes authentiques;bref en revenir au CNR(actualisé).
Le PCF a une longue tradition de lutte en faveur des oprimés et de la Patrie c'est la responsabilité de ses dirigeants actuels de lui permetre de se redresser et c'est faisable;le peuple et
l'Histoire nous le commandent.