Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
24 octobre 2008 5 24 /10 /octobre /2008 09:13

Une réunion du Conseil national du PCF se tient aujourd’hui, vendredi 24 octobre 2008.

 

Son ordre du jour est déconcertant dans le contexte actuel de préparation du congrès et de riposte à la politique qui accompagne la crise financière.

 

A de 8 mois de l’échéance, l’urgence n’est pas à préparer les élections européennes.

Les communistes, dans le processus du congrès, sont amenés à réfléchir et décider de la ligne politique du Parti sur l’UE. Ils discutent notamment des suites à donner à la victoire du Non au référendum de 2005, bafoué en 2008 par le vote du Parlement français pour le Traité de Lisbonne.

Le CN sortant ne peut pas décider d’orientations de campagne et de listes électorales sans tenir compte de ce débat dans le Parti. Le sujet d’aujourd’hui est d’autant plus déplacé qu’une première réunion du CN, le 5 septembre 2008, lui a déjà été consacré.

 

Certains dirigeant s’activent pour des listes « européennes » intégrées aux élections, parrainées par le Parti de la Gauche européenne.

En septembre a été évoquée l’idée de dépasser le cadre national en présentant des candidats d’autres pays européens en France et des candidats français à l’étranger.

Certains ont émis le souhait que des dirigeants de la Confédération européenne des syndicats figurent sur des listes françaises que soutiendrait le Parti. On sait pourtant que la CES a été un avocat inlassable du projet de constitution européenne.

Certains pensent qu’il faudrait dépasser le clivage du vote de 2005 pour défendre un « modèle social européen ».

 

C’est leur droit. Mais le CN ne peut préjuger des décisions des communistes, leur forcer la main avant le congrès.

 

Le projet de base commune proposé par le CN sortant est peu disert sur l’UE, tout en s’inscrivant dans ces choix « euroconstructifs ».

Le projet de texte alternatif « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps » pose clairement les questions, sur la base de l’expérience militante des communistes, notamment en 2005.

 

Les rassemblements majoritaires gagnés, en France, aux Pays-Bas, en Irlande contre l’UE des multinationales ouvre des possibilités nouvelles de résistances nationales et internationales et d’alternative. Il n’y a aucune fatalité à se résigner à l’accompagnement de « l’intégration européenne » qui détruit systématiquement les acquis sociaux et démocratiques des peuples. Toutes les orientations du PGE doivent être portées à la connaissance des communistes, comme les exemples de coopération entre partis communistes et progressistes des pays d’Europe.

 

La crise financière internationale souligne l’acuité de ces questions.

 

L’heure n’est pas à composer les listes pour juin 2009.

 

 

Lien vers le compte-rendu de la discussion de la rencontre nationale du 29 août sur « le PCF et l’UE ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans Interventions au CN du PCF
commenter cet article

commentaires