Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
27 avril 2011 3 27 /04 /avril /2011 14:18

Résultats de « Haute-Vienne, terre de gauche » aux cantonales: rétablir les faits.

 

Lettre aux rédactions de l’Huma et de l’Echo du Centre, par Michel Perrin

 

 

Monsieur le Rédacteur en Chef de l’Humanité,

Monsieur le Rédacteur en chef de l’Echo du Centre,

 

Suite à l’interview de Christian AUDOIN sur les élections cantonales de 2011 sur le Limousin [Huma du 22 avril], et à son appréciation sur le fait qu’elles sont démonstratives de la validité de la démarche d’un Front de Gauche élargi, il me semble utile de rappeler les faits.

 

La stratégie Front de Gauche élargi, initiée lors des élections régionales en Limousin à été reprise en Haute-Vienne lors des élections cantonales de mars 2011. Une coalition électorale a été mise en place rassemblant le PCF, l’ADS (scission du PCF en 1987), le PG, le NPA, les alternatifs, appelée « Haute-Vienne Terre de Gauche ».

 

Il est utile de citer quelques chiffres qui permettront de se faire une opinion sur la validité d’une telle alliance électorale.

 

En 2004 les élections cantonales sur les mêmes cantons donnaient les résultats suivants :

 

I=  148926

V= 102078

E=   96205

PCF+ADS= 15224 (alliance de l’époque)

Ext.G = 3005

 

 

En 2011 :

 

I=  151779

V=   77250

E=    73827

PCF+ADS+NPA+ALTERNATIFS+PG = 14073

 

Ces résultats montrent que cette coalition n’a pas permis de faire progresser le nombre de voix, bien au contraire, puisque l’on constate une perte de 1151 voix sur l’électorat ADS+PCF et de 4156 voix si l’on considère qu’une grande partie des voix d’extrême gauche auraient pu s’y ajouter, puisque seul le NPA représentait cet électorat.

 

L’abstention, il est vrai, est dramatiquement plus forte qu’en 2004 et cette coalition perd nettement moins de voix que le parti socialiste (- 4905 voix) ou l’UMP, mais il est clair qu’elle n’apparaît pas comme un recours. On ne peut en aucun cas parler d’un succès électoral, sinon à admettre que pour le Front national, il s’agit d’un triomphe (+1580 voix).

 

Comme le dit Christian AUDOIN,  « nous avons assisté à une véritable mobilisation militante de ceux qui croient à l’intérêt et à la validité de notre démarche », mais cela reste un peu court face aux impératifs de la situation politique en France.

 

Quant au Parti Communiste dont ne parle pas Christian AUDOIN alors qu’il en est un des responsables, il ne sort pas grandit de cette expérience bien qu’il en soit la force principale.

 

Le groupe communiste- ADS n’existe plus au conseil général. Il s’intitule désormais : « Haute-Vienne terre de gauche – ADS – apparentés ». Il est vrai que déjà dans la campagne le mot communiste a peu été prononcé, aucun candidat ne s’est revendiqué de cette étiquette (apparemment les candidats UMP ne sont pas les seuls à se présenter masqués).

 

Dans une période ou les repères de classe ont été perdus, ou l’affrontement de classe s’exacerbe, il est désolant de voir que la force politique capable de relancer le débat pour des solutions radicales de changement soit délaissée au profit de rassemblements hétéroclites de personnalités qui souvent ne représentent qu’elles mêmes.

 

Quant à savoir ce que deviendra l’alliance dans le futur lorsque l’on sait que dés la première session du nouveau conseil général les votes (PCF et de l’alliance) se sont dispersés sur certains dossiers dans une incohérence parfaite …???....

 

 

Michel PERRIN

Compreignac

 

110427_Limousin_TdG.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF
commenter cet article

commentaires

DEVERINES GILBERT 29/04/2011 11:44


Il y a eu en Haute-Vienne un reflux de la participation comme en d'autres cantons. A ceci près que le nombre réduit de candidats dans presque chaque canton faisait que les électeurs pouvaient
penser que leur vote n'était pas utile. Exemple dans le canton de Saint-Sulpice les Feuilles (mon canton natal) le candidat (maire ADS d'Arnac le Poste) est élu au premier tour avec plus de 75 %
des exprimés ou celui d'Eymoutiers (terre communiste presque sans interruption depuis 1920), sauf quelquest élu avec 75 % au premier tour également. Quant au canton d'Ambazac (tout proche de
Compreignac) on ne peut pas dire qu'il n'y eut pas lutte politique...) Je ne suis pas en mesure de discuter de près tous les résultats ayant quitté ma région d'origine depuis plus de soixante
ans,je pense que les analyses de ce texte, comme celles d'Audouin peuvent être discutées. Ce que ne manqueront sans doute pas de faire les gens de gauche de la Haute-Vienne. Bon courage à toutes et
tous