Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
15 juin 2011 3 15 /06 /juin /2011 20:17

 

Serge Fricout, membre du Conseil départemental du PCF Dordogne, répond à un camarade insistant qui l’enjoint à voter « utile » pour le Front de gauche

 

« En réponse à ton appel à voter Chassaigne, je vais essayer de rester pondéré et conséquent dans mes propos.

 

Nous savons depuis de nombreuses années qu'il existe un débat de fond dans notre Parti sur sa continuité dans la vie politique, continuité non pas comme coquille vide mais comme un Parti de perspectives, de propositions pour que le changement de société soit effectif tel que l'ont décidé les Communistes au 34èmeCongrès.

 

Depuis de nombreuses manœuvres sont apparues pour nous faire admettre, de facto, sa disparition (mise en retrait des adhérents dans les décisions, retards volontaires des congrès, décisions au sommet d'alliances électorales sur le long terme).

 

Depuis 3 élections, marchandages politiques, exigences des soi-disant partenaires ponctuent les échéances.

 

A l'approche de celle de 2012, une offensive d'un tout autre niveau s'est mise en place.

 

Pour continuer le dépeçage du PCF, certains, afin de ne pas être obligés de devoir rendre des comptes aux adhérents, ont appliqué la technique du "j'avance masqué et dans le brouillard". Je m'explique.

 

On a commencé par nous présenter un poisson-pilote, candidat individuel ne représentant pas le Parti, puis celui-ci avec d'autres sentant que la manœuvre étant trop grosse, ont décidé de le lancer dans l'arène à JAPY afin, disaient-ils, de lancer le débat politique.

 

Voyant que la ficelle étant encore trop grosse, et que la manœuvre ne passait pas, ils lancèrent le bouchon encore plus loin annonçant qu'il était le candidat du PCF pour le Front de Gauche.

 

Cette stratégie d'enfumage n'avait et n'a toujours qu'un seul but, faire admettre coute que coute aux adhérents le FDG, association politicarde basée sur le plassou mais surtout pas sur un contenu de changement de société.

 

Il ne faut pas être sorti de St Cyr pour analyser cela.

 

Il suffit simplement de lire l'Huma avec assiduité pour le comprendre, sachant que la majorité des adhérents sont, encore plus avec leur vécu quotidien, conscients de l'utilité d'un PCF ancré dans les luttes.

 

Tout est bon pour les mettre dans une situation plus que délicate : soit un candidat FDG, soit un candidat FDG !

 

Eh oui ! depuis le début et même avant nous avons un serpent à deux têtes MELENCHON/CHASSAIGNE, le premier on sait ce qu'il veut (en finir avec le PCF une bonne fois pour toutes) pour CHASSAIGNE, c'est beaucoup plus fin, plus instrumentalisé, il souffle avec la Direction Nationale le chaud et le froid.

 

Il dit vouloir défendre le PCF, tout en étant le premier à monter au créneau pour combattre une candidature à la présidentielle de celui-ci.

 

Il explique qu'il entend les inquiétudes des communistes sur l'avenir, mais ne voit celui-ci que dans le FDG.

 

Il ne conçoit pas qu'on impose MELENCHON mais il ne dit pas un mot sur le fait que depuis le début 2011, on avance à marche forcée vers cela.

 

Je parlais plus haut de serpent à deux têtes, c'est exactement cela car sur le fond, CHASSAIGNE ou MELENCHON, c'est quoi ? une même stratégie, un même programme a minima, des accords électoraux de boutiquiers en sachant qu'au bout du compte la seule perspective c'est de canaliser vers le PS pour gouverner.

 

Connaissant ce que le PS propose, le changement n'est ni pour demain et encore moins pour après-demain mais surtout l'on cautionne et pour longtemps le bi-partisme anglo-saxon.

 

Ils n'ont pas fini de nous faire avaler des couleuvres.

 

Ecrire comme tu le fais que CHASSAIGNE est devenu un point d'unité est plus fort que le roquefort !

 

Unité sur quel contenu ? quelles perspectives ? Croire qu'il va se poser en défenseur d'un projet de rupture au capitalisme est une vue de l'esprit, il est uniquement et complètement porté par la structuration du FDG.

 

Sa démarche n'est que le reflet de la peur qu'ont nos dirigeants d'être obligés de débattre sur le fond car eux sont sur la forme depuis des années.

 

D'ailleurs, dès que l'on aborde les sujets qui fâchent (l'Europe, le nucléaire, les services publics, la laïcité, l'OTAN etc...) ils bottent en touche ou encore nous traitent "d'orthodoxes".

 

Si défendre la lutte de classe, la rupture avec le capitalisme, les fondamentaux du Marxisme, c'est être orthodoxe alors va pour cela. Cela vaut 10 fois mieux que le réformisme, le bi-partisme et le social-libéralisme.

 

Pour finir et pour être complet, lorsque l'on participe à un débat et que l'on donne son opinion, il faut aborder tous les sujets.

 

Il me semble qu'il y a un autre candidat : son nom est Emmanuel DANG TRAN, lui est pour un candidat du PCF à la présidentielle, pas pour le fun, pas pour l'affichage mais pour redonner espoir aux communistes sur l'utilité fondamentale de leur lutte, pour cette rupture qui changerait profondément leur vie et celles de leurs concitoyens et pour mener celle-ci, il faut un outil : le PCF démocratique, ancré dans les luttes, combattant jour après jour et mettant en avant des perspectives de changements pour demain et pour l'avenir, un PCF au service du peuple, pour le peuple et par le peuple.

 

Effacer cette candidature du débat est une position aléatoire et plus que discutable pour le respect de tout un chacun ; n'est-ce pas là de fait, rentrer dans le jeu mis en place par notre direction avec son serpent à deux têtes qui, que l'on coupe une tête ou l'autre, risque d'être venimeux et mortel pour l'avenir du PCF ? »

 

Serge FRICOUT - membre du CD 24

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans 2012 : Consultation PCF
commenter cet article

commentaires

allegre 16/06/2011 21:14


Chacun peut camper sur ses positions mais a un moment donne il faut tenir compte du rapport des forces.Chassaigne s'est maintenu et il y a un vote des militants ce qui n'etait pas prevu dans le
scenario de la direction.Le vote Chassaigne peut être un debut pour redresser la barre.


cotty jean-louis 15/06/2011 22:23


LE VOTE UTILE: C'EST VOTER EMMANUEL DANG TRAN POUR LUTTER CONTRE LA DECOMPOSITION DU PCF DANS UN FRONT DE GAUCHE AVEC UN PROGRAMME PARTAGE, MAIS PAR QUI? ET POUR LES LEGISLATIVES DEPUTE COMMUNISTE,
COMME SUPPLEANT PARTI DE GAUCHE, voilà la nouvelle tambouille électorale. Je ne cache pas ma profonde inquiétude sur l'avenir du pcf..