Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
15 avril 2011 5 15 /04 /avril /2011 11:49

Intervention de Corinne Bécourt, fédération de l’Aisne, n°88


 

corinnebecourtQuel mépris pour les communistes !

Ce CN commence mais toutes les décisions sont déjà signées par l’exécutif avec « d’autres ». Et pour occuper les communistes, on leur organise un faux débat. L’alternative, c’est soit le Front de gauche, soit… le Front de gauche! Et le Front de gauche à la présidentielle, ce sera Mélenchon. Toute la préoccupation des premiers dirigeants nationaux est de savoir comme le faire passer aux communistes.

 

Les stratégies mortifères pour le Parti se succèdent. De la « Mutation », aux « collectifs anti-libéraux », en passant par « Bouge l’Europe », c’est toujours le même processus qui à l’œuvre avec maintenant le Front de gauche : la transformation, la métamorphose du PCF en un parti comme les autres, institutionnel et électoral, une courroie de transmission de la social-démocratie.

 

On ne cesse de mesurer les conséquences pour les travailleurs de la défaillance de notre parti comme parti révolutionnaire, portant des positions de classe. 

L’auto-satisfaction, l’auto-justification du Front de gauche, après les cantonales, est complètement déplacée. L’abstention est le fait majeur et le Front de gauche n’y échappe pas du tout, perdant 350.000 voix sur les résultats du PCF en 2008.

 

Un mot sur le FN. Je suis outrée de la banalisation de ce parti d’extrême-droite. Je condamne les positions, irresponsables, de ceux, à gauche, comme André Gerin, qui mettent leur pas dans les pas des dirigeants de l’UMP sur les questions de l’immigration et de la sécurité. Je suis écœurée des courbettes échangées par Mélenchon et Le Pen à l’entrée du Parlement européen comme on les voit sur une vidéo circulant sur internet. Il y a des gens qu’on ne salue pas ! Vraiment ce Mélenchon ne peut pas nous représenter !

 

Le texte « d’accord » du Front de gauche que vous avez adopté trois jours avant notre réunion du CN engage une négociation sur la répartition des circonscriptions aux législatives qui place les responsables et élus du PCF sous pression. Dans le même temps, il institue un collectif national du Front de gauche et des collectifs de circonscription. Que l’on ne vienne pas nous dire que l’organisation parallèle, doublant le PCF, n’est pas en route !

 

Nous demandons l’annulation de cet accord, caduque puisque nous ne nous sommes pas prononcés en tant qu’organe dirigeant du PCF.

 

Cette suite de coups de force pour imposer le Front de gauche aux communistes est inadmissible. Elle montre combien vous avez peur de l’expression souveraine des communistes, en connaissance de cause. Rappelons-le : Le Front de gauche et l’accord avec Mélenchon ont été décidés en parallèle du 34ème congrès. Le principe de candidatures communes a été retenu à l’occasion d’un congrès non statutaire, où les communistes n’ont pas pu se prononcer sur un texte. Le congrès ordinaire où les communistes auraient pu se prononcer sur une ligne politique a été annulé.

 

Dans ces conditions, je fais partie de ceux, déjà une centaine de responsables de fédération et de section du PCF, des jeunes militants, qui ont pris la décision de présenter une candidature «franchement communiste, celle d’Emmanuel Dang Tran. L’objectif est d’imposer le débat sur les questions de fond, sortant du jeu de postures. Les communistes doivent entendre une autre voix, la leur, celle d’une organisation dotée d’un vraie projet communiste, de propositions de lutte pour des ruptures avec la politique au service du capital, d’un projet de société : le socialisme.

 

Je comprends parfaitement que même des dirigeants du Parti, des élus n’y croient plus, ne croient plus au PCF. Mais alors, qu’ils aillent créer leur « Linke » ailleurs et qu’ils laissent les communistes, les travailleurs et les jeunes, les militants syndicalistes, faire vivre et renforcer le Parti communiste dont ils ont besoin.  

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans Interventions au CN du PCF
commenter cet article

commentaires

Lubrina 16/04/2011 09:54


Bravo Corinne.
Ça c’est parlé.
C’est-ce langage directe de la classe ouvrière, des exploités et de tous ceux qui souffrent que nous avons besoin désormais d’entendre dans notre Parti, au PCF.

Loin des ronds de jambes de ceux qui veulent nous imposer une ligne social démocrate derrière Mélenchon, pour des intérêts uniquement particuliers, au détriment de l’intérêt général.
Pensons à ce que le Parti des Fusillés a obtenu en 1945 avec le CNR et que Mélenchon, Mitterrand et les autres politiciens, tous beaux parleurs et au service de la bourgeoisie, détricotent jour
après jour avec actuellement malheureusement la participation du PCF dans cette triste aventure de se coucher devant Mélenchon, comme nous l’avons fait en 1981 derrière Mitterrand, avec les
résultats que l’on sait.
Antoine Lubrina (Allier section de Désertines)
Socrateplaton@wanadoo.fr
Tél 04 70 09 90 37
PS pour Jean Louis Cotty
Tu peux m’envoyer un mail ou me téléphoner.
Je crois qu’on s’est rencontré dans une manif mais j’ai perdu tes coordonnées.


moicmoi 15/04/2011 22:54


je suis bien atriste par la lecture de ce site web!
et pourtant j'ai ete pcf pendant bien longtemps (pas de fausse excuse, je suis de gauche et bien de gauche)

Regardez vous! Du moins regardez l'etat du pc! Vous vous effacez tout seul... C'est malheureux, je suis d'accord. J'aimerai un PC a 45%... mais ce n'est pas le cas.

vous voulez disparaitre , alors continuez comme cela... vous faites cela tres bien! (je parle de votre courant, qui fort heureusement n'est pas majoritaire!)


cotty jean-louis 15/04/2011 13:50


Bravo Corinne Bécourt! voilà qui est parlé clair! nous n'avons rien à faire avec ceux qui bafouent la démocratie interne au pcf. Assez de compromission, d'effacement de notre parti. Que les
liquidateurs et mutant-es aillent rencontrer et fusionner avec le parti socialiste. Cela aura le mérite de dissiper le rideau de fumée, et le soleil de l'espérance pourra briller! Faire vivre et
renforcer le pcf sur des positions marxistes et plus jamais d'actualité. Le combat continue...