Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
8 décembre 2008 1 08 /12 /décembre /2008 12:44

Un compte-rendu du Congrès départemental de Seine-Saint-Denis

 

D'après correspondance locale pour vivelepcf

 

La Seine-Saint-Denis, avec Paris, est l’une des fédérations du PCF où se concentrent le plus de dirigeants nationaux. Son congrès départemental se déroulait le week-end dernier.

 

Il a été marqué par un bouclage des débats sur le texte et les amendements. La base commune a été validée dans son orientation initiale. Aucun amendement de fond n’a été retenu, malgré plusieurs interventions de camarades notamment de Stains et de la Courneuve.

Le vote final a donné, sur 286 délégués théoriquement présents, 190 votants, 135 pour, 32 contre et 28 abstentions.

C’est à peine si quelques gages identitaires ont été donnés aux congressistes sur le maintien du PCF : quelques affirmations, une phrase sur Cuba (des communistes chypriotes et des progressistes vénézuéliens avaient été invités). 


En fait le principal gage donné par le groupe dirigeant autour notamment de Marie-George Buffet et Michel Laurent a été la marginalisation du groupe dirigeant autour de Patrice Braouezec et Pierre Zarka. Les « refondateurs » sont réduits à portion congrue dans le CD et la délégation et éliminés des propositions du CN, après le retrait de Braouézec d’être le seul nom retenu.

Il faut dire que leur orientation à ce congrès sonne comme une provocation. Ils ne se cachent pas de vouloir créer une autre force politique tout en restant dans le PCF, jusqu’à inviter (voir en lien) à une réunion publique le samedi soir même du Congrès du PCF, juste à côté du lieu où il se déroule, pour aller « vers la création d’une nouvelle force politique de l’autre gauche ».

Difficile effectivement de revendiquer d’être à la direction du PCF tout en travaillant à créer un autre parti !

 

Mais ce projet est-il si différent de celui sur les rails desquels la direction actuelle, celle de la fédération de Seine-Saint-Denis veut conduire le PCF avec le « Front » avec Mélenchon et une perspective, à peine voilée, d'un « Linke » à la française ? Michel Laurent lui-même, responsable de « l’atelier national du PCF » envisageait dans un débat avec Mélenchon en juin 2007 la perspective d’un nouveau parti après « un programme de travail commun » (voir ci-dessous).

 

Entre les deux clans dirigeants qui se sont opposés pour les places au congrès de Seine-Saint-Denis, la différence de perspective tient probablement plus du calendrier et de l’affichage que du fond. On peut d’autant plus le redouter que les camarades qui défendent sans ambiguïté l’existence et le renforcement du PCF et de son identité ont été évincés de tout.

 

Ceux qui se sont prononcés ouvertement pour le texte alternatif « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps », sont presque tous éliminés de la délégation (pléthorique : 37 membres) au congrès, notamment les camarades de La Courneuve.

 

Les seuls se retrouvent dans les 4 délégués du courant « Gauche communiste » retenus par la Commission des candidatures : Karman, Andréani, Réquigny et Patricia Latour, cette dernière figurant parmi les « personnalités » qui, avec Braouezec et Gayssot, invitent à la réunion parallèle au congrès.

 

Hervé Bramy, ancien président, battu, du Conseil général, a été élu secrétaire départemental.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans 34ème congrès - préparation déroulement
commenter cet article

commentaires