Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
21 novembre 2008 5 21 /11 /novembre /2008 18:14

AMENDER UN TEXTE INAMENDABLE

 

Suite du travail de la Commission du texte de la section de Paris 15ème

 

Voir l’introduction et la première partie : « Comment proposer des amendements à un texte inamendable ? ».

 

 

Page 17, dans le chapitre « La crise d’alternative à gauche » :

 

AMENDEMENT : supprimer la phrase « notre objectif… jusqu’à transformatrice » et remplacer par « notre objectif demeure, en toute circonstance, de mettre en échec la politique au service du capital d’où qu’elle vienne, de contribuer à la convergence des luttes populaires pour gagner des ruptures immédiates avec sa logique, de mettre à l’ordre du jour la perspective d’une rupture avec la domination capitaliste elle-même. Dans cet objectif et seulement dans cet objectif, sur la base d’accords politiques définis, nous sommes prêts à prendre toute notre place dans une majorité, un gouvernement de gauche, porteurs de grandes réformes transformatrices. »   

 

 

Page 20, dans « Les élections européennes » :

 

AMENDEMENT : supprimer le § « Nous pourrions à …Parlement européen ». Remplacer par : « Elles doivent être l’occasion de prolonger la résistance au processus d’intégration dans l’UE du capital qui s’est exprimée dans la victoire du NON en 2005, de faire élire, dans chaque circonscription, sur la base d’une campagne nationale, davantage de députés communistes français, siégeant dans le groupe GUE du Parlement européen. »

 

AMENDEMENT. Ajouter à la suite de ce § :

« Après avoir défini leur programme pour les européennes et désigner leurs chefs de file dans chaque circonscription, nous envisagerons l’opportunité et les possibilités d’alliances électorales ».

 

Page 20, dans « un nouvel internationalisme » :

 

AMENDEMENT. Ajouter en fin de 1er§ :

« Le PCF regarde avec intérêt le renouveau de la coopération et de l’expression commune des partis communistes au plan international et entend tenir toute sa place dans leur développement prometteur ».

 

 

PARTIE SUR « L’AVENIR DU PCF » :

 

Page 20 :

 

AMENDEMENT. Remplacer la question « Faut-il… à PCF ? » par : « dans ces conditions, avec de telles ambitions, nous avons décidé à l’Assemblée nationale extraordinaire de décembre 2007 de faire vivre et de renforcer notre parti, le PCF ».

 

Page 21

 

AMENDEMENT. Supprimer les trois § successifs commençant par: « Dire le besoin de cette force… » , « Crise de projet… » et « Le PCF est-il cette force ? ».

Remplacer par :

« Nous continuons à penser que le PCF est cette force. Dans ce temps où la lutte des classes bat son plein, la raison d’être de notre parti est plus actuelle que jamais : porter une perspective révolutionnaire de rupture avec le capitalisme, la traduire en propositions et actions concrètes pour renforcer le mouvement des luttes, permettre l’intervention politique organisée directe des travailleurs.

L’affaiblissement organisationnel et électoral sans précédent de notre parti qui l’a amené de 500.000 adhérents et 8,6% des voix en 1995 à 130.000 adhérents et 1,9% en 2007 nous oblige à une critique sans complaisance des stratégies mises en œuvre depuis le 28ème congrès et la « Mutation ». Elle ne nous exonère pas d’un bilan d’une plus longue période de notre histoire mais doit être menée en tant que telle. 

Dès à présent nous devons en tirer les leçons pour le fonctionnement et l’organisation du Parti»

 

Dans le § « Pour répondre aux défis… ».

AMENDEMENT (chaque modification de phrase pouvant constituer un amendement de repli à elle seule):

-         Dans la première phrase, remplacer « devenir » par « redevenir ».

-         Modifier la deuxième phrase : « Nous rejetons les voies de transformations du PCF dans la recherche de la constitution d’un autre parti aux contours incertains, comme de la dilution progressive de notre parti dans un ensemble politique aux contours incertains ».

-         Supprimer la 3ème phrase : « Certains… métamorphose ».  

 

 

Pages 21 et 22. Un choix communiste du 21ème

 

AMENDEMENT. Supprimer les 3 premiers § de la page 22 de « Mais il nous faut en même temps reconnaître … » à « … le communisme du XXIème siècle qui est le nôtre ».

Remplacer par :

« Notre engagement communiste au 21ème siècle se situe dans la continuité du choix fondateur, toujours fécond, du congrès de Tours de 1920, de la rupture avec le réformisme et l’aménagement du capitalisme. Les communistes n’ont pas à rougir de l’histoire de leur parti, liée à celle du mouvement communiste internationale. La théorie et l’organisation révolutionnaires du PCF ont contribué de manière décisive aux grandes conquêtes sociales que les gouvernements successifs s’appliquent à démolir, notamment à la faveur de son affaiblissement. Le PCF a joué un rôle majeur dans la Résistance, contre les guerres coloniales.

Fidèles à nos grands idéaux, nous devons assumer notre histoire, y compris dans ses contradictions, et non la renier comme le voudraient les tenants de l’idéologie dominante.

Nous devons reprendre notre propre analyse critique, interrompue, des expériences socialistes dans le monde. »

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans 34ème congrès - préparation déroulement
commenter cet article

commentaires

*** 27/11/2008 15:11

Page 17, dans le chapitre « La crise d’alternative à gauche » :

AMENDEMENT : supprimer la phrase « notre objectif… jusqu’à transformatrice » et remplacer par « notre objectif demeure, en toute circonstance, de mettre en échec la politique au service du capital d’où qu’elle vienne, de proposer une alternative de gauche, de contribuer à la convergence des luttes populaires pour gagner des ruptures immédiates avec sa logique, de mettre à l’ordre du jour la perspective d’une rupture avec la domination capitaliste elle-même. Dans cet objectif et seulement dans cet objectif, sur la base d’accords politiques définis, nous sommes prêts à prendre toute notre place dans une majorité, un gouvernement de gauche, porteurs de grandes réformes transformatrices. »

gilles questiaux 23/11/2008 06:57

Le texte n'est pas amendable, mais c'est de toute manière la procédure d'amendement en elle-même qui est contestable : telle qu'elle fonctionne, il s'agit d'un exutoire, les copains débattent, discutent, et les responsables ensuite font tout ce qu'ils veulent. Mais le débat d'amendement, sans illusions sur la destinée de ceux qui sont parfois voté en section, et qui seront supprimés ensuite au niveau fédéral ou national, nous permet d'exister en AG de section et de nous confronter à l'opinion des camarades.

Je conseille en particulier de défendre l'amendement sur l'Europe, qui consiste à supprimer les 3 lignes qui proposent un nouveau traité fondateur européen (lignes 581 à 583), et de le remplacer par une nette condamnation du projet européen (modèle disponible sur le site de la Gauche Communiste)

Beaucoup de copains sont découragés d'avance à l'idée d'amender, mais pour peser dans le débat il faut mutualiser nos ressources, utiliser dans ses sections en les adaptant les amendements les plus courts et les plus simples à proposer qu'on pourra trouver sur VPCF! ou sur Réveil Communiste.