Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
15 novembre 2008 6 15 /11 /novembre /2008 18:45

34ème congrès du PCF : ouvrir le débat en grand !



Après le vote des 29 et 30 octobre nous passons à une nouvelle phase de notre congrès. Celle-ci est vitale tant pour obtenir un texte à la hauteur des enjeux que pour l'unité des communistes.
En effet la première étape a déçu beaucoup de militants : moins de 15 jours entre la publication des textes et le vote : donc presque aucun débat contradictoire à l'échelle des fédérations, ajout et publicité dans l'humanité d'un texte non présenté au vote proposant la fin du PCF, texte long et confus présenté par le Cn, etc.


A la suite du vote, la déclaration de la « commission de transparence » nous joue l'air de « tout va très bien madame la marquise » en niant le trouble qui ressort des résultats.

En effet :

-                      le parti a perdu 20.000 cotisants et seuls 40090 camarades se sont exprimés sur 134000 adhérents. N'en doutons pas c'est le signe : 1. que le temps très court (moins de 15 jours !) n'a pas permis une pleine mobilisation (un choix d'organisation pour favoriser un vote légitimiste?) ; 2. que de nombreux adhérents n'ont pas vu d'espoir de changement, de renouveau communiste. Ainsi seuls 16,37% des adhérents ont voté pour le projet de base commune présenté par le CN !

-                      Les deux textes alternatifs, portant des cohérences différentes du texte du CN et affirmant chacun l'objectif prioritaire de ''renforcer le PCF'', obtiennent 40% des exprimés. *Comment ne pas en tenir compte dans la rédaction du texte définitif ? Cette opposition est majoritaire dans 14 fédérations et dépasse 1/3 des voix dans 59. Le risque d'implosion du Parti est plus présent que jamais. C'est encore plus flagrant au niveau des sections.

-                      Comment ne tiendrait-on pas compte de ces autres voix ? Continuer ainsi c'est aller vers une cassure encore plus forte entre les camarades. Les 40% exprimés pour les deux textes alternatifs, ainsi que les motivations de la très grande majorité des camarades ayant voté pour le texte du CN, confirment cette volonté et invitent à renforcer le PCF. Il faut donc affirmer clairement notre choix en faveur du Parti Communiste Français, laissant les « camarades » attristés de ne pas le voir disparaître, la liberté d'aller construire leur "force nouvelle" de leur côté.

-                      Il n'est pas possible, il n'est pas tenable de continuer à dire qu'une majorité claire serait apparue validant une « orientation » qu'il ne resterait plus qu'à enrichir à la marge. Car fin octobre personne n'a voté pour une orientation indiscutable et à amender ''pas du tout'', mais au contraire pour une ''base commune de discussion'' à amender ''un peu, beaucoup,...'' en vue de nos choix communs de congrès à la mi-décembre prochaine. Laissons donc la discussion pleinement ouverte, libre de modifier considérablement le texte.

Par exemple :

-                      La première partie ne parlait pas de la crise du capitalisme: n'est-elle pas à réécrire fondamentalement ?
- Les deux textes alternatifs proposaient de renforcer le PCF en mettant nos forces pour avoir un parti plus vivant, mieux organisé, en menant la bataille de l'adhésion. Ne doit-on pas réécrire toute la troisième partie, floue et sans proposition véritable, du texte adopté ?
- La campagne des Européennes arrive. Ne doit-on pas profiter du congrès pour avoir un vrai débat sur l'Union Européenne et sur le Parti de la Gauche Européenne (PGE) ? Ou alors le congrès ne doit-il être qu'une chambre d'enregistrement de ce que le CN d'avant congrès a déjà décidé ?

-                      Ne doit-on pas avoir un débat de première ampleur sur cette proposition de « lieux de rencontre et de débats permanents » par quartier, lieu de travail, etc ? (déjà annoncés lors de la Fête de l'humanité !). Les communistes souhaitent-ils vraiment repartir dans des collectifs type antilibéraux ou des espaces citoyens type mutation ? N'ont-ils pas plus envie de renforcer leur propre organisation et d'y faire vivre plus de démocratie pour plus d'efficacité ?

-                      On le voit, vouloir nous faire croire que nous avons décidé d'une orientation c'est vouloir terminer le congrès avant qu'il n'ait commencé !

-                      Oui il nous faut un rassemblement pour changer les choses dans ce pays et oui une véritable démocratie doit être l'un des éléments fondamentaux de notre projet. Alors ne faisons pas l'impasse sur le rassemblement des communistes via leur implication dans tous les débats et toutes les décisions de notre propre congrès.

Frédéric Scibor, Section Pau et Agglomération.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans 34ème congrès - tribunes
commenter cet article

commentaires

Eric RUIZ 18/11/2008 11:02

En quoi les opposants internes et externes à la direction du PCF sont en échec ?
Malgré les manoeuvres pour limiter l'impact d'une opposition marxiste au sein du PCF, les résultats sont quand même là ! Certes, les communistes "sincères" n'ont pas décroché la majorité sur leurs textes ; certes, la direction joue la méthode Coué en criant victoire ! la réalité, c'est qu'elle s'est pris une veste (16,5 % des adhérents sur son texte) et qu'elle sait que, même dans ses rangs, la volonté de renforcer le PCF est majoritaire.
Continuons le combat !

gilles questiaux 18/11/2008 01:37

On ne crée pas un parti de classe d'un coup de baguette magique. Le parti de classe c'est le PCF, il faut lutter pour la clarification. Et pour renouveler la direction pour y mettre des camarades assez mégalos pour y croire.

el diablo 17/11/2008 10:34

Réponse à Pasquale Noizet: depuis la "mutation" du PCF, les opposants de l'extérieur (PRCF...) comme ceux de l'intérieur (Gerin, Karman...) sont en échec. Il faut donc avoir le courage politique de dire: seule des assises (constituantes) du communisme peuvent nous permettrent de sortir de l'impasse. Mais, il faudrait que celles et ceux qui ont un ego surdimensionné la mette un peu en veilleuse!

Pasquale Noizet 17/11/2008 02:00

Bon, une fois que tu as dis ça camarade, tu fais quoi?

ZADIG 16/11/2008 19:07

Le pb est que ni Hue, ni Buffet, ni Braouezec, ne sont aujourd'hui communiste.
Ils sont des bureaucrates qui ont un intérêt propre au maintuent et à la non remise en cause du capitalisme.
Ils sont aussi totalement coupés des masses et pas trés différents dans ce cadre d'un Delanoe, d'une Aubry ou d'une Royale;

On le voit aujourd'huik avec la crise où le capitalisme vscille, le PCF représenté par le trio n'a rien à dire sur le rôle de l'Etat, les nationalisations, la lutte des classes, la classe ouvrière, la spéculation et l'impérialisme américain avec le dollar qui est une des sources de la crise.
Idéologiquement le PC est mort alors qu'avec les outils qu'il avai il y avait 30 ans il ferait un tabac....