Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 17:53
Publié sur alternativeforge

La situation est paradoxale : Le capitalisme engendre des crises qui montrent sa nocivité sociale, économique et écologique et dans le même temps notre parti connaît ses scores électoraux les plus faibles de son histoire.

N’avons-nous pas une responsabilité dans ce constat ? Evidemment si. Nous avons été partie prenante du gouvernement qui a le plus privatisé de la 5ème république et nous avons une mauvaise communication pour faire passer nos idées.

Nous parlons trop souvent de la gauche sans faire de distinction : il nous faut parler du PS, des Verts mais pas de la gauche sans adjectif ni complément.

La gauche socialiste gouverne la Grande Bretagne et c’est une politique identique, sinon pire, que celle de Sarkosy, idem pour l’Espagne et l’Allemagne ou là les socialistes sont au gouvernement avec la droite.

Nous devons, sans sectarisme, mais avec conviction, comme nous l’avons fait pour la marche des salaires du 27/9, faire nos propositions et s’opposer frontalement à Sarkosy. Pour cela nous avons besoin d’une direction unie et offensive et d’une communication plus incisive.

Ce n’est pas une simple remarque mais une demande qui revient régulièrement chez nos électeurs.

Parallèlement à tout cela il faut de la clarté : nous avons lancé avec les autres partis de gauche une pétition contre la privatisation de la poste mais comme d’habitude nous sommes pratiquement les seuls à la faire signer. Nous dédouanons ainsi le PS dont beaucoup de dirigeants ne sont pas opposés à cette privatisation. De plus, les salariés de la poste se souviennent que la privatisation de France Télécom a été faite par Jospin et sans cette privatisation celle de la poste était impossible.

Soyons réaliste, la crise actuelle et la politique illisible du PS peuvent nous ouvrir des perspectives réelles.

A Roissy-en-brie, municipalité d’union avec une maire socialiste, nous avons géré la ville mais aussi dénoncé la politique anti sociale menée, le manque de démocratie et de concertation. Nous l’avons fait avec nos collègues mais aussi avec franchise devant les habitants.

Cela nous a conforté pour présenter une liste de large rassemblement à gauche avec une direction communiste. Notre liste a été élue, cela montre que rien n’est définitif et qu’il est possible d’inverser les scores électoraux. Une seule condition, être à l’écoute des gens et être à leur coté sans se préoccuper si cela ne plait pas à nos alliés.

En pratiquant ainsi, non seulement nous augmentons notre influence et nos effectifs mais nous gagnons sur la social démocratie et aussi sur l’extrême gauche. C’est la seule façon d’assurer une remonté d’audience aux idées communistes et à notre parti qui doit garder son nom et ses principes en particulier le reversement des indemnités des élus à leur parti.

 

Jacques Perrot, Section de Roissy-en-Brie

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF et mouvement populaire
commenter cet article

commentaires