Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
12 août 2008 2 12 /08 /août /2008 13:01

L’unité des communistes en France passe par le PCF.

Des milliers de communistes ne sont plus adhérents du PCF. Beaucoup sont partis parce qu’ils refusent les positions de la direction suivies depuis des années et la « Mutation ». Certains ont été écartés du Parti, ne serait-ce que par l’abandon des structures de base de leur engagement, la cellule. Certains jeunes, des militants dans leur entreprise, n’ont jamais eu l’occasion de rencontrer le PCF de lutte.

Pourtant, par son passé, ce qu’il continue à représenter dans le pays, par sa théorie et son mode d’organisation historiques dont il est dépositaire, le PCF est le lieu, le repère pour l’unité des communistes. La référence au PCF, la bataille pour ne pas laisser la légitimité de ce qu’il représente à ceux de ses dirigeants qui veulent le faire disparaître, sont essentielles pour les rassembler.

Les expériences de camarades, des « groupes d’opposants », des « personnalités » qui ont tenté de se structurer en dehors du PCF nous le confirme. Malgré leurs efforts, ils n’ont capté qu’une partie minime de ce que représente le PCF. Mais dans le même temps, leur démarche a facilité le travail de destruction du PCF. L’esprit de groupes, de « chapelle » conduit en outre à la division organisationnelle mais aussi à une dispersion idéologique.

En revanche, si tous les « opposants » signataires de l’appel « nous assumons nos responsabilités » de 1999 étaient organisés ensemble dans le Parti, la direction affaiblie ne pourrait plus tenir.

Aujourd’hui, plus que jamais, le regroupement des communistes est nécessaire pour regagner l’organisation politique dont les salariés ont besoin dans les luttes. Sur la base et le respect des acquis de chacun, nous pensons que ce regroupement passe par l’engagement commun pour relever le PCF, faire vivre le plus possible de ses organisations locales sur une base de classe, combattre ceux qui tentent de le faire disparaître.

Ne leur laissons pas le PCF ! Alors même qu’ils sont désavoués comme jamais. 

Appelons les camarades, isolés, écartés à réinvestir leur parti, et donnons-nous les moyens de consolider, recréer des cellules, des sections…

Faisons du 34ème congrès une étape dans ce sens !

Partager cet article
Repost0

commentaires

pedrito communista 14/08/2008 14:36

Peut-être ! Mais je ne sens pas réadhérer au parti noyauté par les liquidateurs : ils ne partiront jamais, ne se remettront jamais en question, puisqu'ils y restent alors que tant et tant sont partis, et que d'autres restent parcequ'ils sont trop âgés pour partir. A 70 ou 80 ans, aller où ???
J'ai envoyé un petit commentaire sur le blog de O. Dartigolle, il y a 4 ou 5 jours : j'attends toujours sa publication !

Vous voyez ce que çà veut dire ?

Causez toujours : nous, on tient la corde, ET ON LA LACHERA PAS !!!!

Jules Molina 13/08/2008 09:21

Bravo! j'applaudis cette initiative.Il me semble très important de lui donner une diffusion maximum et de publier massivement un tract reprenant l'essentiel de cet article pendant la fête de l'Huma.
Il me semble qu'il y a urgence étant donné le délais très cport qui nous sépare du Congrès.