Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
30 juin 2010 3 30 /06 /juin /2010 22:23

Conseil national du PCF du 30 juin 2010 

 

 

Intervention d’Emmanuel DANG TRAN, fédération de Paris 

 

emmanueldangtranPierre Laurent, dans son rapport, parle d’une « écrasante majorité » qui se serait dégagée au « congrès » extraordinaire. Il faudrait plutôt reconnaître que « l’écrasante majorité » des communistes a été tenue à l’écart d’un congrès précipité, non statutaire, non démocratique. Ils n’ont pas pu se prononcer sur les décisions les plus lourdes de conséquences : la poursuite du Front de gauche, le PUP, « pacte d’union populaire » commun [qui rappelle le Pacte unitaire pour le progrès de Hue en 1994], le principe de candidatures communes aux élections de 2012.

Le CN d’aujourd’hui a été convoqué avec la même précipitation pour acter les faits accomplis. Je parie qu’il va adopter avec la même « majorité écrasante » les propositions de reconduction et de modification de l’exécutif. Mais une « majorité écrasante » de moins de 80 présents sur 210 membres du CN.

C’est presque une course de vitesse qui est engagée pour faire passer la poursuite de la stratégie de dilution du Parti dans la « gauche », via le « front de gauche ».

La une de l’Humanité du 23 juin, le numéro qui a été envoyée à tous les communistes avec le compte-rendu du congrès, illustre bien cette démarche et l’impasse qu’elle représente par rapport à la situation politique et à la montée des luttes. Le « tous ensemble » des salariés en lutte de novembre/décembre 95 est détourné en « tous ensemble » des organisations de gauche avec les photos de Martine Aubry, Christian Piquet, Besancenot etc…

Les manifestations du 24 juin ont laissé voir les capacités de mobilisation pour gagner sur les retraites. Mais on ne gagnera pas en laissant des ambiguïtés sur les positions du PS.

Sur quoi le parti doit-il mobiliser politiquement pour contribuer à la lutte pour gagner ? D’abord pour le retrait pur et simple du projet de loi du gouvernement. Cela paraît évident mais il vaut mieux le dire. Ensuite sur la validité du système solidaire par répartition et notamment pour la suppression des 33 milliards d’euros d’exonérations de cotisations sociales patronales. La proposition de loi alternative des députés PCF et PG, sur laquelle j’aurais à dire aussi, ne peut pas être le premier et le seul axe de lutte.

Dans les manifestations [certaines], ont été distribués parallèlement, en concurrence même un « flyer » du PCF, avec le slogan débile « retraitons juste », et un tract du « Front de gauche » avec le même texte, complété d’un article d’actualité. C’est qui le Front de gauche ? C’est bien un signe de la tentative de supplanter le PCF.

Cela me ramène aux suites du congrès. Dans l’agenda repris par le rapport de Pierre Laurent, je n’ai rien entendu sur le PUP et rien sur la préparation de l’assemblée nationale des délégués des sections qui doit avoir lieu avant la fin de l’année. Pourtant, c’est là que doit être discutée la question de la candidature présentée ou soutenue par le PCF et du contenu qu’elle doit porter. Après le « congrès » extraordinaire et la décision de la candidature commune du Front de gauche, on s’est mis dans le piège de la présidentielle. Il ne faudrait pas maintenant que les communistes soient à nouveau écartés et que l’option d’une candidature PCF sur un contenu clairement communiste soit évincée d’avance. Donc qu’est-ce qui est prévu pour cette assemblée ?

Partager cet article
Repost0
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 19:43

Une des rares interventions non consensuelle qui a échappé au filtrage du bureau du "congrès", dimanche 20 juin 2010.

 

Intervention de René Chevalier, secrétaire de la section de l'Arrageois (62)

 

En préparation de ce congrès d'étape, la Conférence de section de l'Arrageois a eu lieu le 8 juin ; elle a été précédée de réunions des cellules.

La teneur des échanges, tant dans les cellules qu'à la conférence de section, montre de l'inquiétude, de la déception, et même de la colère.

En effet, les deux textes présentés sont bavards et creux, ils ne traitent pas vraiment les problèmes ; de plus, ils ne sont pas amendables et ont été connus trop tard pour permettre un débat de fond.

En conséquence, la plupart des camarades de l'Arrageois ont le sentiment qu'ils sont conviés à un faux-semblant de congrès ; un congrès qui leur échappe puisque la direction nationale a déjà décrété que sa stratégie est la bonne : au lieu de travailler à bâtir le projet clair dont les travailleurs ont besoin, elle se centre sur seulement une stratégie électorale.

Certes, les élections sont un moment de la vie militante, mais elles n'en sont pas la totalité ! D'ailleurs, pourquoi se polariser sur les Présidentielles ? Toutes les élections sont un moment clé d'élaboration et de diffusion de notre pensée : n'oublions pas les cantonales, tout ne se jouera pas brutalement en 2012.

Mélenchon, lui, a déjà commencé sa campagne, appelant à l'adhésion au Front de Gauche, mais il n'y a pas de projet. N'oublions pas que Mélenchon est un pur produit du PS, zélé défenseur du traité de Maastricht. Les media le présentent dès maintenant comme le leader du Front de Gauche : il faut réagir et non pas accepter petit à petit toutes ses exigences ! Récemment, sans même consulter l'ensemble des militants et en contradiction avec les engagements des précédents congrès, notre direction a décidé de tolérer l'adhésion aux Partisans du Front de Gauche, c'est-à-dire à terme la transformation du Front de gauche en parti.

Pourtant, au cours de nos derniers congrès, la majorité s'était prononcée pour le maintien du Parti en tant que tel, comprenant le danger mortel de tout englobement comme en Allemagne ou en Italie.

Pour le Parti Communiste Français, il est urgent de construire notre projet et de le faire connaître, y compris à l'occasion des élections.

N'ayons pas peur de parler de communisme, de socialisme, de nationalisations! Osons rappeler les avancées sociales formidables que furent les démocraties populaires ! Des erreurs, des crimes, il y en a eu, comme sous la Révolution française, comme sous la Commune de Paris : est-ce que les exactions de Carrier ou de Fouché remettent en cause l'œuvre magnifique de Robespierre ou de Louise Michel ?

Pour nous, aujourd'hui, le temps est venu de dire qu'il ne s'agit pas d'aménager l'Europe des capitalistes mais de construire une Europe radicalement différente, au service des travailleurs.

Analysons sérieusement le passé récent : les comités anti-libéraux n'ont pas fonctionné, le Front de gauche lui-même en 2009 n'a rencontré qu'un succès mitigé, en 2010, le préjudice est net pour le Parti qui a perdu près de la moitié de ses conseillers régionaux.

Sur l'Arrageois, nous n'avons pas attendu que vienne d'en haut l'idée de créer des structures de lutte ouvertes. Mais l'impact du Comité de défense de l'hôpital de Bapaume ou du Collectif arrageois pour les retraites, pour positif qu'il soit, reste modeste. Au delà d'une prétendue "révolution" venue de l'informatique et d'internet, nos idées révolutionnaires ont toujours besoin d'aller au contact direct du citoyen, d'être présentées et expliquées en tête à tête ! Ne croyons pas que nous pourrons faire la Révolution en tapant sur un clavier !

Plutôt que de se lamenter sur le score du FN et sur l'abstention, il faut se souvenir que pour être écouté, il faut dire quelque chose, avoir un projet et un porte parole dynamique capable de le faire entendre. Il y a des personnalités au Parti capables de porter une campagne présidentielle.

Il importe donc que la direction nationale cesse d'être défaitiste par rapport au Parti ; il importe que nous affirmions haut et clair notre volonté de maintenir et de conforter le PCF, que nous fassions de ce congrès un vrai congrès représentatif de la volonté des militants.

C'est en fonction de cet objectif que la contribution collective Un parti fort, les communistes rassemblés, un projet de transformation révolutionnaire après avoir été largement soutenue au niveau des cellules a été adoptée lors de notre conférence de section à l'unanimité moins une abstention. Et cette contribution est la base de la Résolution qui fut adoptée à notre Conférence fédérale du Pas-de-Calais le 12 juin.

Nous sommes depuis toujours partisans de l'unité, mais avec des partenaires qui tirent avec énergie l'attelage dans la bonne direction, un attelage où les qualités se complètent sans s'étouffer, où l'union n'empêche pas d'affirmer l'identité de chacun. Il faut être au moins 2 en tête de l'attelage, 2 qui tirent dans le même sens, et non l'un qui tire et un autre qui est une sangsue sur son dos.

Assumons le C de PCF et affirmons plus que jamais notre identité communiste.

Unité, oui ! Dilution du Parti, non !

Partager cet article
Repost0
25 juin 2010 5 25 /06 /juin /2010 17:04

SAINT-QUENTIN Le communisme se veut capital, extrait du Courrier Picard du 25 juin 2010

100625_Saint-quentin.jpg

Jean-Luc Tournay et Corinne Bécourt, deux dirigeants de la section locale. Résolument marxistes, ils dénoncent le capitalisme pour une société égalitaire.

publicité

Les plus jeunes ne le savent peut-être pas, mais avant 1995 et le premier mandat de Pierre André, la Ville était entre les mains d'un communiste, Daniel Le Meur. À deux jours de la fête du parti, rencontre avec deux « héritiers ».

Qu'est-ce qu'être communiste en 2010 ?

Corinne Bécourt, 47 ans, l'une des dirigeantes de la section locale et membre du conseil national du PCF : Je suis marxiste et contre le capitalisme. Le communisme avant tout est une forme d'utopie. Il faut en avoir, des utopies. Les gens n'ont plus de perspectives, ni pour eux ni pour leurs enfants. Travailler, manger, dépenser, un cercle infernal dont il faut sortir.

Jean-Luc Tournay, 56 ans, secrétaire de la section locale : C'est un idéal. Souvenez-vous, le PC c'était la Résistance, les congés payés... Oui, le communisme, c'est aider les plus défavorisés, pas la politique politicienne.

Pourquoi avez-vous adhéré ?
C.B. : Deux militants ont frappé à ma porte pour vendre l'Huma. On a discuté. C'était en 1988. Je n'étais pas plus intéressée que ça à l'époque par la politique. Ils m'ont convaincue et j'ai commencé comme militante à coller des affiches, à tracter... La victoire aux municipales en 1989, la ferveur à Fervaques, c'était génial. Claude Tournay m'a proposé de rentrer au comité de section. Puis, j'ai intégré le bureau et le comité départemental.

J.-L. T. : J'ai débuté aux Jeunesses communistes à 14 ans. J'étais au lycée en mai 68, ça a bougé beaucoup à Saint-Quentin. Mon père était au conseil national du parti depuis 1953 et ma mère militait pour les plus défavorisés et dans des mouvements féministes. Ce qu'elle faisait m'a marqué. À 18 ans, je faisais les 3x8 à Nysan, une boîte textile qui a fermé en 1994 et mis 130 personnes dehors. J'y étais secrétaire CGT du comité d'entreprise. Cette année-là, mon frère Claude, secrétaire de la section du PCF, est décédé. Mes camarades m'ont demandé de prendre sa suite. J'étais plus porté vers le syndicalisme que vers la politique. J'ai beaucoup réfléchi. Je suis toujours secrétaire de la section.

Corinne Bécourt, vous êtes au conseil national du parti depuis 2008, pour quel retour ?

J'y interviens parmi 230 conseillers pour présenter mes idées. J'y rencontre d'autres camarades de France, nous échangeons. Au-delà de la politique, c'est un épanouissement personnel, je suis moins repliée sur moi.

Jean-Luc Tournay, que retirez-vous de votre mandat de conseiller régional ?

Je me suis battu pour le troisième aéroport en Picardie. Le dossier ressortira des cartons. À la Région, j'ai rencontré beaucoup de personnes intéressantes. Je regrette que les Régions ne se soient pas fédérées pour former un contrepoids au gouvernement. Sur un plan personnel, je n'ai plus d'indemnités d'élu (1 600 € par mois - NDLR), depuis le 21 mars. Et je n'ai droit à rien, ni RMI, ni chômage... C'est dur en ce moment.

Propos recueillis par CYRIL RAINEAU

Partager cet article
Repost0
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 12:17

Face au capital, aujourd’hui plus que jamais,

notre peuple a besoin du PCF !

 

Communiqué à l’occasion de l’ouverture du Congrès extraordinaire du PCF, 18 juin 2010

 

Le « congrès d’étape » du PCF n’a rien d’un congrès normal. Il a été organisé dans des conditions de précipitation qui ont tenu à l’écart une grande majorité des adhérents. Le choix de la direction de ne pas soumettre de texte à amendement a transformé les conférences locales et départementales en assemblées « cause toujours ». Sur tous ces points et d’autres, ce congrès si situe hors des statuts du Parti. Il est même illégal.

 

La réunion « au sommet » du Front de gauche le 9 juin, plusieurs déclarations de dirigeants du parti ont confirmé l’impression que les conclusions du congrès sont ficelés d’avance, en particulier la poursuite de la stratégie du Front de gauche, les candidatures communes jusqu’en 2012, la structuration du Front.

 

Nous n’admettons pas qu’un congrès non statutaire avalise ces choix au nom des communistes.

 

Nous avons déposé un texte alternatif intitulé « face au capital, aujourd’hui plus que jamais, le peuple a besoin du PCF ». Il est signé par plus de 700 communistes de 61 fédérations, dont 9 membres du Conseil national et 28 secrétaires de section ou de fédération. Il a été adopté par trois congrès départementaux : Haute-Saône, Tarn et Meurthe-et-Moselle.

 

La direction du Parti l’a réceptionné mais a refusé de l’envoyer à tous les adhérents et de le soumettre au vote conformément aux statuts. Elle n’a pas tenu l’engagement de Marie-George Buffet de le publier dans le bulletin « Info-Hebdo ».

 

Le débat contradictoire qu’ouvre notre texte doit faire peur.

 

Le 34ème congrès du PCF n’a pas décidé du Front de gauche. Les communistes y ont clairement fait le choix de maintenir et de renforcer le PCF.

 

Nous affirmons que le Front de gauche poursuit et aggrave le processus de mutation-disparition du PCF, que c’est une fuite en avant.

Le Front de gauche n’est pas un choix de rassemblement et d’ouverture mais représente un enferment du PCF dans une logique politicienne et électoraliste.

 

On peut le mesurer à l’aune des débats stériles et piégés dans lesquels s’enferme ce congrès. Le PCF devrait-il se diluer dans un cartel d’organisations (« une unité de petits ») ou bien laisser se structurer une organisation factice du « Front de gauche » qui va le supplanter ? Ni l’un, ni l’autre ! Pourtant les deux sont programmés avec le « comité de liaison » avec le PG et GU, la proposition de Marie-George Buffet de créer une association des « amis du front de gauche ».

Le PCF doit-il s’embourber dès à présent dans des négociations politiciennes pour la présidentielle ou renoncer à une candidature communiste ? Là encore, le choix préalable du Front de gauche et de candidatures communes nous entraîne, sous la pression inévitable de Mélenchon, vers les deux perspectives à la fois.

 

En rien non plus, le Front de gauche n’émancipe le PCF de la social-démocratie. Sa perspective politique, centrée sur 2012, en fait une force d’appoint de l’alternance autour du PS avec l’illusion de le « tirer à gauche ». On a déjà donné entre 1997 et 2002.

 

Ce congrès extraordinaire est l’illustration de l’impasse dans lequel la poursuite de la stratégie du « Front de gauche » jette notre parti.

Plus que jamais, nous devons avancer nos positions communistes dans les luttes, nous écarter du piège institutionnel de 2012. La bataille des retraites se gagne maintenant et sur des positions offensives, non dans des promesses pour 2012 et sur la ligne du PS.

 

Il y a une attente dans le monde du travail, parmi les militants syndicaux, dans le peuple, face à la violente offensive antipopulaire, l’attente d’un parti de classe et de masse, du parti que seul le PCF a été, l’attente de propositions et d’actions nationales en rupture avec le consensus de l’idéologie dominante, par exemple contre l’UE du capital, pour des nationalisations, pour la défense du financement solidaire de la Sécurité sociale…

 

Face au discrédit du capitalisme avec la « crise », la perspective socialiste et internationaliste que notre parti a portée depuis sa naissance, il y a 90 ans à Tours, est plus que jamais à l’ordre du jour.

 

A l’occasion de ce « congrès d’étape » du PCF, nous lançons un appel à tous les communistes, aussi aux dizaines de milliers de camarades qui sont à l’égard du Parti depuis notamment le congrès de Martiques en 2000, à se réapproprier leur parti, à faire vivre et renforcer ses organisations de base.

Ne laissons pas les calculs de groupes dirigeants, qui pensent que le PCF n’aurait plus de raison d’être, que le PCF ne pourrait vivre que sous perfusion du PS ou qu’il faudrait se rallier à tel ou tel « sauveur », entretenir une image de déliquescence du parti.

 

La raison d’être du PCF est plus actuelle que jamais. Le peuple a besoin du PCF. Voilà ce que nous allons exprimer avec force à ce « congrès ».  

Partager cet article
Repost0
18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 11:41
Partager cet article
Repost0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 11:15

Pas-de-Calais : le PCF va gagner le canton de Houdain (malgré le désaveu du PG)

Le PCF va gagner un canton dans le Pas-de-Calais.

Dimanche 13 juin avait lieu le premier tour de l’élection cantonale partielle de Houdain, convoquée à la suite de la démission du conseiller général PS, Alain Wacheux, touché par la loi sur le cumul des mandats.

daniel-dewalle-aux-ordres-du-parti-comm-464687.jpgLes candidats du PCF, Daniel Dewalle de Houdain et sa suppléante Annick Duhamel de Bruay-la-Buissière sont arrivés en tête, avec 35,5%. Ils devancent le candidat du PS (31%). Celui-ci s’est désisté et aucun autre candidat ne peut se maintenir au second tour. 

En 2004, le PS avait obtenu 38,4% et le PCF 24,4%.

Les candidats communistes progressent notablement dans les quartiers les plus populaires de Bruay et obtiennent 58% à Houdain, dans un contexte de forte abstention (75%).

Ces résultats particulièrement intéressants sont largement à mettre au compte de l’action militante intense du Parti dans le secteur, notamment pour la défense des services publics et de leurs antennes de proximité.

Le Parti de gauche avait publiquement condamné la candidature communiste « rompant avec la stratégie du Front de gauche ». Son action politicienne de sape n’a pas entravé la poussée du vote communiste, au contraire.

Nous reproduisons ci-dessous le communiqué du PG, diffusé pendant la campagne. Il est édifiant sur les pratiques et les conceptions du « Front de gauche ».

COMMUNIQUE DU PG-62 :

« Elections cantonales à Houdain

Le Parti de Gauche du Pas de Calais constate que la PCF a décidé de se présenter seul à l’élection cantonale de Houdain. Nous désapprouvons que le PCF local rompe ainsi avec la stratégie du Front de Gauche.
Le Parti de Gauche regrette que le formidable élan citoyen amené par le Front de Gauche lors des européennes et des régionales soit affaibli par une vision boutiquière.
Cette position locale, divergente de celles exprimées par la direction nationale du PCF, contribue de façon désastreuse à désorienter nombre de sympathisants qui percevaient dans notre front, une dynamique politique à la fois capable d’inverser le rapport de force à Gauche et de battre la droite.
Nous restons pourtant pleins d’espoir et de confiance vis-à-vis de notre électorat qui saura, lors de futures élections, rejoindre le Front de Gauche et notre démarche de rassemblement. »

Partager cet article
Repost0
17 juin 2010 4 17 /06 /juin /2010 09:43

Congrès extraordinaire du PCF, 18, 19 et 20 juin 2010

 

 705 communistes de 61 fédérations ont signé le texte alternatif:

 

"Face au capital, aujourd'hui plus que jamais, notre peuple a besoin du PCF"

 

CONTINUONS!

Pour imposer l'envoi statutaire aux communistes du texte, le vote, statutaire sur les textes.

Sinon le "congrès" n'est pas un congrès du PCF.

Pour porter le débat sur le fond de la situation politique et des orientations stratégiques de la direction.

 

 

 

NOM   Prénom      FD    Section    

AESCHELMAN  Daniel      02    Saint-Quentin    

ALEC  Vasile      02    Saint-Quentin    

ALI   Alain 02    Saint-Quentin    

ALI   Jeanne      02    Saint-Quentin    

ANTRAYGUES  Aurelien    02    Saint-Quentin    

BAGHOUMINA  Pascal      02    Saint-Quentin    

BEAUFORT    Bruno 02    Saint-Quentin    

BECOURT     Corinne     02    Saint-Quentin    

BELLICHE    Karima      02    Saint-Quentin    

BELLICHE    Nora  02    Saint-Quentin    

BERNATETS   Jean-Claude 02    Chauny     

BERNATETS   Monika      02    Chauny     

BESTERO     Umberto     02    Saint-Quentin    

BIGAND      Jean-Luc    02    Saint-Quentin    

BILLEMONT   Raymond     02    Saint-Quentin    

BLONDEL     Françoise   02    Saint-Quentin    

BRANCOURT   Bruno 02    Saint-Quentin    

BRANCOURT   Jean-Luc    02    Saint-Quentin    

CARPENTIER  Laurie      02    Saint-Quentin    

CARPENTIER  Paulette    02    Saint-Quentin    

CARRIER     Serge 02    Saint-Quentin    

CASIER      Serge 02    Saint-Quentin    

CATTEAU     Jean-Philippe     02    Saint-Quentin    

CESAR Jean-Claude 02    Saint-Quentin    

CHABERT     Pierrette   02    Saint-Quentin    

CORBONNOIS  Sebastien   02    Saint-Quentin    

DA SILVA    Horracio    02    Saint-Quentin    

DAIMEZ      Chantal     02    Saint-Quentin    

DECOMBLE    Josette     02    Saint-Quentin    

DEGUISE     Loic  02    Saint-Quentin    

DELAIRE     Elisabeth   02    Saint-Quentin    

DELIGNY     Michel      02    Saint-Quentin    

DENIS Guy   02    Saint-Quentin    

DENIVET     Françoise   02    Saint-Quentin    

DERMIEN     René  02    Saint-Quentin    

DESMIDTS    Jean-Marie  02    Saint-Quentin    

DETRE Eddy  02    Saint-Quentin    

DIA   Maamadou    02    Saint-Quentin    

EL MAHDI    Karroum     02    Saint-Quentin    

EVELOY      Jean-Marie  02    Aubenton   

FEBURIER    Thérèse     02    Saint-Quentin    

FONTAINE    Annie 02    Saint-Quentin    

FONTAINE    Bernard     02    Saint-Quentin    

FONTAINE    Ghislaine   02    Saint-Quentin    

FONTAINE    Jeannot     02    Saint-Quentin    

FONTAINE    Marc  02    Saint-Quentin    

GABERT      Jean-Jacques      02    Saint-Quentin    

GABERT      Michèle     02    Saint-Quentin    

GERARD      Nicolas     02    Saint-Quentin    

HAUDEGOND   Nicolas     02    Saint-Quentin    

HAUDEGOND   Valerian    02    Saint-Quentin    

HEUCLIN     Sylvie      02    Saint-Quentin    

HURTEBISE   Dominique   02    Saint-Quentin    

JUPIN Maryse      02    Saint-Quentin    

KERENFLECHE Corinne     02    Saint-Quentin    

LAVEILLE    Georges     02    Saint-Quentin    

LEFEVRE     Léonie      02    Saint-Quentin    

LEGRAND     Bernadette  02    Saint-Quentin    

LEGRAND     Christian   02    Saint-Quentin    

LEGRAND     Linda 02    Saint-Quentin    

LEPINE      Lyonnelle   02    Saint-Quentin    

LESIEUR     Roger 02    Saint-Quentin    

LESUR Alexandre   02    Saint-Quentin    

LOTH  Walter      02    Saint-Quentin    

LOUIS Marie-Madeleine   02    Saint-Quentin    

MANIETTE    Jacky 02    Saint-Quentin    

MARIE Arlette     02    Saint-Quentin    

MARIE Roger 02    Saint-Quentin    

MAUROY      Lois  02    Saint-Quentin    

MICHEL      David 02    Saint-Quentin    

NOWACK      Dominique   02    Saint-Quentin    

PAGE  Nathalie    02    Saint-Quentin    

PAGE  Raymond     02    Saint-Quentin    

PIERIN      Francis     02    Saint-Quentin    

PLAT-DIOT   Christiane  02    Saint-Quentin    

PLE   Aurélie     02    Saint-Quentin    

PLE   Christian   02    Saint-Quentin    

PLE   Lucette     02    Saint-Quentin    

PLE   Sabrina     02    Saint-Quentin    

POINT Jean-Pierre 02    Saint-Quentin    

POLLE Valérie     02    Saint-Quentin    

POUPON      Ghislaine   02    Saint-Quentin    

POUPON      Olivier     02    Saint-Quentin    

POUPON      Pascal      02    Saint-Quentin    

PUDEPIECE   Didier      02    Saint-Quentin    

PUDEPIECE   Jean-Jacques      02    Saint-Quentin    

QUERTELET   Philippe    02    Saint-Quentin    

RICHET      Jean-Luc    02    Saint-Quentin    

RZEPKA      Christian   02    Saint-Quentin    

RZEPKA      Raymonde    02    Saint-Quentin    

SAUVET      Bruno 02    Saint-Quentin    

SAVARY      Jean-François     02    Saint-Quentin    

SEVERAC     Dimitri     02    Val d'Origny     

TASSERIT    Brigitte    02    Saint-Quentin    

TAVERNIER   Michèle     02    Saint-Quentin    

TIXIER      Georges     02    Saint-Quentin    

TIXIER      Laurence    02    Saint-Quentin    

TOURNAY     Jean-Luc    02    Saint-Quentin    

TOURNAY     Mauricette  02    Saint-Quentin    

TOURNAY     Olivier     02    Saint-Quentin    

TRANNOIS    Catherine   02    Saint-Quentin    

TRANNOIS    Luc   02    Saint-Quentin    

TROCME      Michel      02    Saint-Quentin    

TUTIN Baptiste    02    Saint-Quentin    

VANROCKEGHEM      Jean-Marc   02    Saint-Quentin    

VARENNE     Georges     02    Saint-Quentin    

VIEVILLE    Joel  02    Saint-Quentin    

VILLAUME    Marie-Claire      02    Saint-Quentin    

VILLAUME    Pierre      02    Saint-Quentin    

LUBRINA     Antoine     03    Montluçon  

TARDE Pierre      03    Neuilly-le-Réal  

BONNET      Pierre      07    Ruoms

CATHELAIN   Henriette   07    Sud-Ardèche

CATHELAIN   Victor      07    Sud-Ardèche

DUMONT      Gérard      07    Sud-Ardèche

LANDELLE    Christian   07    Sud-Ardèche

PAYEN Roger 07    Sud-Ardèche

SABATTIER   Claudine    07    Sud-Ardèche

SABATTIER   Henri 07    Sud-Ardèche

VIRET René  07    Sud-Ardèche

VAN BERVESSELES   Jean-Charles      08    Charleville-Mézières   

BESSON      Jérôme      10    Romilly    

GARCIA      Jacqueline  10    Romilly    

GARCIA      José  10    Romilly    

BRUNET      Jean-François     13    Fos  

DALET Magali      13    Aix  

DI CARLO    Eric  13    Marseille 11     

GENY  Lison 13    Pays d'Aix 

GOUIRAND    Marcelle    13    Le Rove    

JADE  Jessica     13    Aix  

LAMBERT     Jacques     13    Vitrolles  

LISON Gény  13    Pays d'Aix 

MARION      Fabien      13    Durance Trévaresse     

MATTA Robin 13    Marseille I-VII  

MAURY Nicolas     13    Istres     

MIGNONI     Jean-Louis  13    Marseille - Centre Ville    

MOREAUX     Jeoffroy    13    Marseille V

MOREAUX     Laurent     13    La Ciotat  

MOUTON      Muriel      13    Salon de Provence

COULON      Roger 18    Vierzon    

DRELON      Jean-Pierre 18    Vierzon-Ville-SNCF     

QUENET      Guy   18    Bourges    

BIDAUD      Annie 21    Beaune     

BIDAUD      Bernard     21    Beaune     

CHOMONT     Guillaume   21    Dijon

COSTE Etienne     21    Dijon

GARCIA      Tenessee    21    Dijon

CHICOINE    Louis 23    Flayat     

CHICOINE    Patricia    23    Flayat     

BEUNE Albert      24    Jumilhac   

BOISSARD    Jean  24    Jumilhac   

BOYER Lucien      24    La Coquille

CHARLET     Lydia 24         

CHOULY      Jacques     24    Bergerac   

COSTE Gérard      24    Lanouaille 

COSTE Noël  24    Lanouaille 

DESVALLOIS  Laurent     24    Jumilhac   

DESVALLOIS  Liliane     24    Jumilhac   

DONDON      Yvette      24    Lanouaille 

DUBOIS      Nicole      24    Jumilhac   

FONCY Jean  24    Saint-Pierre-de-Frugie 

FRICOUT     Hélène      24    Jumilhac   

FRICOUT     Serge 24    Jumilhac   

JARRY Raymond     24    Jumilhac   

JAVANNEAU   Paul  24    Jumilhac   

MAZABRAUD   Marie 24    Jumilhac   

MERY  Jean  24    Bergerac   

MIGNOT      Henri 24    Jumilhac   

ROCHE Xavier      24    Jumilhac   

SAURET      Thierry     24    Jumilhac   

THEBAULT    Josiane     24    Jumilhac   

TENEZE      Gilbert     28    Voves-ParisXIII  

LE MOGUEN   Claude      29    Quimper    

LOUBOUTIN   Yannick     29    Brest

MALCLES     Robert      30    Nîmes

BARTHEZ     David 31    Saint-Lys  

BARTHEZ     Myriam      31    Saint-Lys  

BENADJI     William     31    Saint-Lys  

BERTRAND    Françoise   31    Verfeil    

BERTRAND    Robert      31    Verfeil    

BUTTIGIE    Bruno 31    Saint-Lys  

BUTTIGIE    Laurent     31    Saint-Lys  

DELPRAT     Gérard      31    Revel

JALABERT    Gilbert     31    Verfeil    

JEAN  Antoinette  31    Verfeil    

MERINO      Marie 31    Verfeil    

MERINO      Yvan  31    Verfeil    

PEZET Joël  31    Saint-Lys  

ROSALIE     Christian   31    Verfeil    

SABATIER    Evelyne     31    Verfeil    

SABATIER    Michel      31    Verfeil    

SEGOUFFIN   Stéphanie   31    Saint-Lys  

SEGOUFFIN   Ygor  31    Saint-Lys  

CAUMONT     Pierre      32    Marciac    

KOLLI Anne-Marie  33    Bassin d'Arcachon

LARTIGUE    Guy-Robert  33    Bègles     

MORAS-CASTRO      Esteban     33    Bordeaux   

RIVIERE     Nicole      33    Deux-rives 

ROMERO      Roger 33    Bassin d'Arcachon

THOMAS      Michel      33    Bassin d'Arcachon

TRANNOY     Bernard     33    Bassin d'Arcachon

TRANNOY     Danielle    33    Bassin d'Arcachon

AZOU  René  34    Ouest-Bitterrois 

BOUIS Pierre      34    Florensac  

CLER  Jacques     34    Montpellier

JAILLET     Remi  34    Sète 

LECOQ Armand      34    Béziers    

RIBOULET    Philippe    34    Béziers    

VINCI Christiane  34    Béziers    

BRULE Alfred      35    Redon

DANG TRAN   Jacqueline  35    Rennes     

DARDENNES   Gérard      35    Rennes     

HAREL Guy   37    Montlouis  

PILLON      Marie-Thérèse     37    Descartes  

BARRA Rémi  38    Saint-Martin-d'Hères   

BARSOTI     René  38    Saint-Martin-d'Hères   

BELLEMIN    Maryvonne   38    Saint-Martin-d'Hères   

BENABID     Chahid      38    Eybens     

BISERRIER   Pierre      38    Saint-Martin-d'Hères   

BISERRIER   Rolande     38    Saint-Martin-d'Hères   

BRENIER     Henri 38    Saint-Martin-d'Hères   

C.    Eugène      38    Saint-Martin-d'Hères   

CIALDELLA   Vincent     38    Grenoble   

CLAVIER     Albert      38    Saint-Martin-d'Hères   

CLET  Franck      38    Saint-Martin-d'Hères   

CORONA      Ana   38    Saint-Martin-d'Hères   

DELMAS      Gilbert     38    Echirolles 

GIORDANA    Alice 38    Saint-Martin-d'Hères   

GIORDANA    Jacques     38    Saint-Martin-d'Hères   

GOY   Ezio  38    Saint-Martin-d'Hères   

GOY   Justine     38    Saint-Martin-d'Hères   

GRAND Roger 38    Saint-Martin-d'Hères   

GRAPPE      Jean-Jacques      38    Saint-Martin-d'Hères   

GUIDI Pierre      38    Saint-Martin-d'Hères   

GUILLET     Laurent     38    Saint-Martin-d'Hères   

HAZEBROUCK  Pierre      38    Saint-Martin-d'Hères   

IACONANTONIO      Santos      38    Saint-Martin-d'Hères   

IACONANTONIO      Sylvie      38    Saint-Martin-d'Hères   

JORQUERA    Christophe  38    Saint-Martin-d'Hères   

JORQUERA    Roger 38    Saint-Martin-d'Hères   

KDOUH Diana 38    Saint-Martin-d'Hères   

LANDOIS     Florence    38    Saint-Martin-d'Hères   

LE GLOAHEC  Yves  38    La Tour de Beauvoisin  

LEONE Elena 38    Saint-Martin-d'Hères   

LEONE Guiseppe    38    Saint-Martin-d'Hères   

LEONE Joséphine   38    Saint-Martin-d'Hères   

LORA  Ignace      38    Saint-Martin-d'Hères   

MANGANO     Joseph      38    Saint-Martin-d'Hères   

N.    Davis 38    Saint-Martin-d'Hères   

NEGRI Dominique   38    Saint-Martin-d'Hères   

NEGRI Jean-Louis  38    Saint-Martin-d'Hères   

PEPIN Albert      38    Saint-Martin-d'Hères   

PEPIN Jean-Claude 38    Saint-Martin-d'Hères   

PEPIN Pierre      38    Saint-Martin-d'Hères   

PICCARETA   Majorie     38    Echirolles 

PICCARETA   Nathalie    38    Fontaine   

PICCARETA   Savino      38    Echirolles 

PUYGRENIER  Claudine    38    Saint-Martin-d'Hères   

PUYGRENIER  Henri 38    Saint-Martin-d'Hères   

PUYGRENIER  Juliette    38    Saint-Martin-d'Hères   

P.  N.    38    Saint-Martin-d'Hères   

QUARRE      Gisèle      38    Saint-Martin-d'Hères   

QUEIROS     David 38    Saint-Martin-d'Hères   

REZAÏ Hamid 38    Saint-Martin-d'Hères   

RICHARD     Georges     38    Saint-Martin-d'Hères   

RICHARD     Laurent     38    Terres Froides   

ROLLO Stéphane    38    Saint-Martin-d'Hères   

ROQUIN      François    38    Saint-Martin-d'Hères   

TROVERO     Jean-Paul   38    Fontaine   

VILLARD     Denise      38    Saint-Martin-d'Hères   

FIGUERES    Gilles      40    Pouillon   

GELLEE      Janine      40    Aire-sur-Adour   

NADAUD      Marie-José  40    Haute-Lande

NADEAU      Christian   40    Haute-Lande

DECHARNIA   Joël  41    Blois

FEVRE Thomas 42 Saint-Etienne

PRUVOST     Benjamin    42    Saint-Etienne    

VALETTE     Jean-Philippe     43         

BERNARD     Guy   44    Couëron    

BOULAY      Raymond     49    Montreuil-Juigné 

PATE  Jean-Claude 50    Briquebec-Valognes     

JOUY  Yvon  51    Loivre     

PERREIN     Hélène      51    Epernay    

ZIEGLER     Pierre      52    Saint-Dizier     

ANTOINE     Alain 54    Jarnisy    

ANTOINE     Manuel      54    Jarnisy    

ANTONIK     Jean-Pierre 54    Jarnisy    

BAILLARGEAT Mathieu     54    Jarnisy    

BAUS  Elise 54    Jarnisy    

BAUS  Jean  54    Jarnisy    

BORY  Arnoldo     54    Briey

BREVI Patrick     54    Jarnisy    

BRUSCO      Jean-Pierre 54    Thil 

CAMILLINI   Jean-Pierre 54    Jarnisy    

CAMILLINI   Marie-Thérèse     54    Jarnisy    

CLAUSSE     Christian   54    Jarnisy    

CORZANI     Joelle      54    Jarnisy    

COSTANTINI  Alain 54    Jarnisy    

DE MATTEIS  Mireille    54    Jarnisy    

FERRARI     Nando 54    Jarnisy    

GALANTINI   Pascal      54    Jarnisy    

GUZZO Saverio     54    Jarnisy    

HUBER Jean-Louis  54    Jarnisy    

KOCZANSKI   Jacqueline  54    Briey

KOCZANSKI   Joseph      54    Briey

KOZUCH      Véronique   54    Jarnisy    

LEPAGE      Martine     54    Jarnisy    

MIRGUET     Carmela     54    Jarnisy    

MIRGUET     Gabriel     54    Jarnisy    

MONETTA     Michel      54    Thil 

MONETTA     Henriette   54    Thil 

MONNINI     Eric  54    Jarnisy    

PIVA  Roger 54    Thil 

REIGNIER    Chantal     54    Jarnisy    

REIGNIER    Claude      54    Jarnisy    

REMOND      Gisèle      54    Jarnisy    

ROYER Daniel      54    Jarnisy    

SALVADOR    Pascal      54    Jarnisy    

SANTAMBROGIO      Jean-Marc   54    Jarnisy    

SANTAMBROGIO      Véronique   54    Jarnisy    

SOYEUX      Laurent     54    Jarnisy    

SPAETER     Didier      54    Hussigny   

STRAPPAZZON Nicole      54    Jarnisy    

TABAGLIO    Jacqueline  54    Jarnisy    

TRITZ Olivier     54    Jarnisy    

VINCINI     Evariste    54    Jarnisy    

VIRGILIO    Roméo 54    Thil 

VIRGILIO    Ida   54    Thil 

FAIDHERBE   Jean-Jacques      57    Fensch     

MILLER      Hugues      57    Fensch     

SCHAAF      Jean-Yves   57    Fensch     

CHOQUEL     Gilles      58    La Charité 

RIO   Paul 58    Guérigny   

FAVIER      Jean-Michel 59    Auby 

HAGE  Odile 59    Douai

HELSEN      Geoffrey    59    Seclin     

LAROSIERE   Jean-François     59    Douai

LE MEUR     Bernard     59    Maubeuge   

LEPILLIEZ   Florent     59    Lille

MALFAIT     Patrick     59    Roubaix    

ROUGERIE    Daniel      59    Lille

CAILLE      Eugène      60    Méru 

CHIVE Régis 60    Méru 

COINT Claudine    60    Méru 

COINT Sylvie      60    Méru 

GOSSELIN    Pierre      60    Méru 

SADIN Claude      60    Noyon-Ribécourt  

TOLLET      Gérard      60    Méru 

TOLLET      Nicolas     60    Méru 

VAUJOIE     Dominique   61    Flers

COPIN Joël  62    Rouvroy    

COPIN Nadine      62    Rouvroy    

DUQUESNOY   Gérard      62    Avion

WEINMANN    Gautier     62    Evin-Leforest    

YAN   Joël  64    Nay  

COSKUN      Alexis      67    Strasbourg-Centre

SPLET Antoine     67    Strasbourg-Centre

LOPIN Assumpta    69    Lyon 

SPORTISSE   Claude      69    Vénissieux 

BERNABE     Frédéric    70    Vesoul     

BERNABE     Jean-Luc    70    Vesoul     

BERNARDIN   Jacques     70    Héricourt  

CLOCHEY     Yvan  70    Jussey     

CREVOISIER  Thérèse     70    Héricourt  

DALVARD     Gilbert     70    Vesoul     

DAVID Roland      70    Vesoul     

DEL RIZZO   Olivier     70    Héricourt  

DIFFALAH    Nasser      70    Héricourt  

DROUARD     Georges     70    Héricourt  

DURIN Annie 70    Champagney 

EMONOT      Marcel      70    Vesoul     

FADY  Guy   70    Champagney 

GERMAIN     Benoît      70    Champagney 

GERMAIN     Roland      70    Champagney 

GIACOMO     Francis     70    Vesoul     

GIROD Jean-Louis  70    Héricourt  

GUERRIN     Fabienne    70    Vesoul     

GUERRIN     Françoise   70    Champagney 

GUERRIN     Hubert      70    Champagney 

HERGOTT     Christian   70    Vesoul     

LAURENT     Denis 70    Vesoul     

LIEVIN      Fabienne    70    Jussey     

LIEVIN      Patrick     70    Jussey     

LIGLET      Michel      70    Vesoul     

MACHERET    Alain 70    Vesoul     

MOINE Sabrina     70    Vesoul     

MOLITOR     Georges     70    Lure 

MOLITOR     Odile 70    Lure 

MORLOT      Claudine    70    Lure 

MORLOT      René  70    Lure 

MOUREAUX    Pierre      70    Vesoul     

MUZARD      Patrice     70    Gray 

NICOLAS     Chantal     70    Héricourt  

PAQUIS      Muguette    70    Champagney 

POINSOT     Jean-Pierre 70    Gray 

POURCIN     Alain 70    Rioz 

RICHARD     Josette     70    Héricourt  

RUIZ  André 70    Champagney 

SAVARIN     Jean-Louis  70    Rioz 

SERMET      Brigitte    70    Vesoul     

SIMON Jean-Louis  70    Champagney 

TRITRE      Michel      70    Champagney 

VAGO  Gabrielle   70    Héricourt  

VATIN       Maud  70    Jussey     

VILLETTE    Marie-Jeanne      70    Héricourt  

YUNG  Véronique   70    Gray 

GRIVOLA     Georges     71    Saint-Gençoux-le-National   

FAINZANG    Nathalie    72    Le Mans    

HOTE  Michel      73    Moûtiers   

MORENON     Jean-Pierre 73    La Bridoire

BOUKHALFA   Pierre      74    Cran-Gevrier     

COLLET      Joël  74    Annecy     

AHEE  Jeanne      75    XIX  

AHEE  Yves  75    XIX  

ANORGA      Jacques     75    XIX  

ARNAULT     Michaella   75    XIX  

ARNAULT     Pierre      75    XIX  

ASPAR François    75    XIX  

ASUERO      Evarista    75    XV   

AURIOL      Stéphane    75    RATP 

AVENEL      Marco 75    XV   

BARBARA     Martial     75    XIV  

BARNIER     Jean-Pierre 75    XV   

BARRE Albert      75    XV   

BARRE Morane      75    XV   

BENBARA     Abdellah    75    XIII 

BERNARD     Nicole      75    XV   

BEYRIES     Christine   75    XV   

BONNARD     Marcel      75    XV   

BOUNE Myriam      75    V    

BROGNIART   Charly      75    RATP 

CAILLE      Anthony     75    XII  

CANCHO      Paul  75    XIX  

CARPENTIER  Christine   75    XVIII

CHARLES     Frédéric    75    XIII 

CHATEIL     Daniel      75    XV   

CHAUVET     Robert      75    XV   

CHERRUAULT  Yann  75    XIV  

CHOULY      Stéphane    75    XV   

CHRISTOFORIDES    Catherine   75    XVIII

CORADIN     Régine      75    XV   

CORNEVIN    Pierre      75    V    

COVACHO     Camille     75    XV   

COVACHO     Paul  75    XV   

CREZEGUT    Anthony     75    XV   

CRISTINA    Gérard      75    XV-RATP    

DANG TRAN   Emmanuel    75    XV   

DAVOISE     Olivier     75    RATP 

DE FINFE    Marcelle    75    XIX  

DEFFONTAINE Claude      75    XVI  

DEGAUGUE    Arlette     75    XV   

DEL MASCHIO Gérard      75    XV   

DERRIEN     Henri 75    XV   

DHOMS Jean  75    XV   

DICONNE     Daniel      75    XV   

DICONNE     Stéphane    75    XV   

DOIX  Bernard     75    XV   

DUPONT      Rémy  75    XV   

DUVAL Nicole      75    XIX  

FAINZANG    Claude      75    XIX  

FAINZANG    Fabien      75    XIX  

FONDACCI    Domitile    75    XV   

FORGUES     Simonne     75    XV   

GABELLONI   Anette      75    III  

GASSANE     Pierre      75    XV   

GAUTHE      Marc  75    XV   

GAWSEWITCH  Josette     75    XV   

GAWSEWITCH  Stéphane    75    X-SNCF     

GEOFFRAY    Jean-Paul   75    XV - RATP  

GIRARD      Joelle      75    XIII 

GUILLON     François    75    XV   

GUIRAUD     Elise 75    XIX  

HAGE  Julien      75    XV   

HONG  Yong Bin    75    XV   

HOTTE-HUILLARD    Nicole      75    XV   

JAMELOT     Joran 75    XV   

JANSSEN     Edmond      75    XIII 

KUPERSTEIN  Armand      75    XIX  

LANDAIS     Benjamin    75    V    

LATREILLE   Michel      75    XV   

LAVEANT     Colette     75    XII  

LECLERCQ    Gabrielle   75    XIX  

LECLERCQ    Michel      75    XIX  

LEGER Jean  75    XIX  

LESTRAT     Ernest      75    XV   

LUCAS Fabrice     75    XV-RATP    

LUNEAU      Emmanuel    75    La Poste   

MAIGROT     Yolaine     75    XIV  

MARLIN      Ginette     75    V    

MARLIN      Serge 75    V    

MARQUES     Camille     75    XIV  

MEGE  Daniel      75    XV   

MONVILLE    Aymeric     75    XIV  

MORILLON    Guy   75    XV - RATP  

ODOUL Alain 75    XV   

PACLET      Michel      75    XV   

PANIGHETTI  Norma 75    XV   

PASSOT      Bruno 75    XVIII

PEINTRE     Junon 75    XV-RATP    

PETIT Paule 75    XV   

PEYRAUD     Janine      75    XV   

PILLEUX     Jacqueline  75    XVIII

PINCHON     Paul  75    XIX  

RAKOTONDRAHAJA    Gérard      75    XV   

RATINAUD    Jean  75    XV   

RICHARD     Simone      75    XV   

RIGAUD      Philippe    75    XV-RATP    

RIVOALLAN   Gilles      75    La Poste   

ROUGIEUX    Monique     75    XX   

ROUTIER     Eliane      75    XV   

SABBE Didier      75    RATP 

SALEM Jean  75    XV   

SANCHI      Luigi-Alberto     75    XIX  

SANTONI     Janine      75    XV   

SANTONI     Roger 75    XV   

SELLOU      Belgacem    75    XV   

SIGURET     "Andrée ""Pépée"""      75    XIX  

SOLEES      Nadia 75    XV   

SOLET Nicole      75    XV   

TEBOURBI    Belgacem    75    XV   

TORNER      Emile 75    XV   

VENDEVILLE  Marie-Christine   75    XI   

VIGNIER     Luc   75    XV-RATP    

VILLAIN     Julien      75    V    

VINCI Claude      75    XX   

YAGHLEKDJIAN      Pierre      75    XV   

YAHIAOUI    Marcel      75    XV   

ZANET Walter      75    RATP 

BARTHELEMY  Pierre      77    Coulommiers

COTTY Jean-Louis  77    Mitry-Mory 

LE MEUR     Cyril 77    Mitry-Mory 

RAIN  Yannick     77    Meaux

YATES Russel      77    Meaux

GORIN Christophe  78    Mantes     

ILLE  Pierre      78    Plaisir-Les Clayes     

JEAMMET     Marc  78    Mantes     

BODIN David 79    Niort

COLLAS      Evelyne     80    Camon

COLLAS      Georges     80    Camon

DEBEAUVAIS  Fabienne    80    Amiens     

DESCAMPS    Catherine   80    Amiens     

MALACHIN    Albino      80    Camon

MALACHIN    Huguette    80    Camon

MORVAN      Pierre-Yves 80    Amiens     

SUBRA Roger 80    Amiens     

VACHE Jeannette   80    Amiens     

ALBERT      Alain 81    Les Bastides     

ALBERT      Michel      81    Les Bastides     

AUFFRAY     Pierre      81    Lavaur     

BARDE René  81    Lavaur     

BAZY  François    81    Les Bastides     

BAZY  Chantal     81    Les Bastides     

BEGARDS     Francine    81    Castres    

BREMOND     André 81    Castres    

CAHORS      Claude      81    Lavaur     

CAHORS      Claudette   81    Lavaur     

CARPENTIER  Jacques     81    Graulhet   

CASTEX      Jean  81    Les Bastides     

COUTOULY    Claude      81    Carmaux    

DAMBRAINE   Christophe  81    Lavaur     

DURAND      Raymond     81    Lavaur     

FOURNIER    Marcellin   81    Castres    

FRASSIN     Marie-Ange  81    Castres    

GHIGO Rémy  81    Les Bastides     

GHIGO Serge 81    Les Bastides     

GHIGO Annie 81    Les Bastides     

GIMENEZ     Gisèle      81    Albi 

GOMEZ René  81    Carmaux    

HEBRARD     Catherine   81    Lavaur     

HERNANDEZ   José  81    Albi 

HERNANDEZ   Marie-Lou   81    Albi 

JALADE      Eric  81    Castres    

JIMENEZ     Jeanne      81    Castres    

LAFLEUR     Marie-France      81    Lavaur     

LAFLEUR     Michel      81    Lavaur     

LATCHER     Jean-Pierre 81    Lavaur     

LE GRIVES-OLIVER  Nicole      81    Castres    

MARTINEZ    Gaby  81    Graulhet   

MAUREL      Denise      81    Les Bastides     

MAUREL      Claude      81    Les Bastides     

MERCURIALI  Claude      81    Carmaux    

NARDARI     Yves  81    Verfeil    

ODETTI      Christiane  81    Lavaur     

OLIVER      Dany  81    Castres    

OUKZIZ      Moha  81    Albi 

RALLIERES   Danielle    81    Les Bastides     

RALLIERES   Yves  81    Les Bastides     

RICARDOU    Georges     81    Lavaur     

ROBIN Arlette     81    Castres    

ROUQUETTE   Géraldine   81    Castres    

SAHAL Francis     81    Lavaur     

THOMAS      Michel      81    Castres    

BEGLIA      Hélène      83    Toulon     

CAYOL Florence    83    Saint-Maximin    

CHATAIN     Jocelyne    83    Carqueirane      

CHATAIN     Monique     83    Carqueirane      

GRAGNANO    Jean  83    Saint-Maximin    

MARCELLESI  Nadine      83    Saint-Maximin    

MARCELLESI  Stéphane    83    Saint-Maximin    

MARCELLESI  Véronique   83    Saint-Maximin    

MEYER Lucienne    83    Saint-Maximin    

MEYER Paul  83    Saint-Maximin    

STOLLA      Edmée 83    Saint-Maximin    

TOURNAY     Alain 83    Toulon     

TOURNAY     Josette     83    Méounes    

TRIGO Emmanuel    83    Toulon     

TURCO Cédric      83    La Seyne   

VANDROMME   Huguette    83    Draguignan 

VANDROMME   Pierre      83    Draguignan 

FRIOUX      Claude      85    Noirmoutier

FUMERON     André 86    Poitiers   

BEYRAND     Michel      87    Cheminots  

DESROCHE    Jean-Claude 87    Limoges    

LABETOULE   Bernard     87    Limoges    

PERRIN      Michel      87    Cheminots  

PEYRAUD     Jean-Claude 87    Cheminots  

RAYNAUD     Jean-Paul   87    Cheminots  

ZABALETTA   Carlos      87    Cheminots  

RIVES Jean-Max    89    Auxerois   

YAGHLEKDJIAN      Marc  89    Auxerois   

YAGHLEKDJIAN      Marie-Christine   89    Auxerois   

BOUR  Daniel      90    Delle

ALLEG       Henri 91    Palaiseau  

ALLEG-SALEM Gilberte    91    Palaiseau  

BERDUCAT    Claude      91    Sainte-Genéviève-des-Bois   

BERDUCAT    Claude-Albert     91    Sainte-Genéviève-des-Bois   

JAMELOT     Gérard      91    Orsay

VERRET      Frédéric    91    Janville-Lardy   

VERRET      Marie-Laure 91    Janville-Lardy   

BEDNARIK    Pascal      92    Malakoff   

BOULE Françoise   92    Malakoff   

CANU  Roger 92    Malakoff   

CHANTRELLE  Jean  92    Malakoff   

CHANTRELLE  Laurence    92    Malakoff   

CLAVEL      Evelyne     92    Malakoff   

CLAVEL      Jean  92    Malakoff   

COLLIN      François    92    Plessis    

DELETANG    Laure 92    Malakoff   

DREYFUS     Charles     92    Clamart    

GUILLOIS    Françoise   92    Malakoff   

GUILLOIS    Géraldine   92    Malakoff   

HEROT Jean-Pierre 92    Boulogne-Billancourt   

LECHERBOURG Gaston      92    Malakoff   

LEQUEU      Bernard     92    Malakoff   

LINIKOFF    Serge 92    Chaville   

MALLIERE    Jean  92    Antony     

MONNERON    Yvette      92    Malakoff   

SABATTIER   Liliane     92    Bagneux    

SANTALUCCIA Albert      92    Bagneux    

THOMAS      Claudine    92    Malakoff   

COTTEVERTE  Gérard      93    Noisy-le-Sec     

HERRERO     Alfred      93    Bagnolet   

HERRERO     Gisèle      93    Bagnolet   

JOINEAU     Christian   93    Bagnolet   

LE LIGEOUR  Yvon  93    Montreuil  

TALLOT      Jean-Claude 93    Montreuil 

ASSERE      Micheline   94    Villejuif  

BAKULI      Marcel      94    Fontenay-sous-Bois     

CHINAULT-PAYEN    Marie-France      94    Ivry 

DAMIANI     Jacques     94    Fontenay-Sous-Bois     

DE POILLY   Alain 94    Fontenay-sous-Bois     

FERRON-LEROY      Gervaise    94    Nogent-sur-Marne 

GIRARD      Alain 94    Valenton   

GOULLON     Alain 94    Vitry

GRAUX Christian   94    Créteil    

HEUDE Bertrand 94 Saint-Maur

HEUDE Patricia 94 Saint-Maur

LABOUREUR   Alain 94    Fontenay-sous-Bois     

MARCHAND    Claude      94    Villejuif  

PAYEN Bernard     94    Ivry 

ROUQUETTE   Jean-Marie  94    Créteil    

BAUER Roland      95    Villiers-le-Bel  

BETOULIERES Ernest      95    Ermont/Franconville    

GUILBAUD    Serge 95    Argenteuil 

HAYS  Alain 95    Villier-le-Bel   

REDOIS      Joëlle      95    Argenteuil 

VOVARD      Jacques     95    Argenteuil 

FRANCESCHI  Félix 2A    Ajaccio    

ZICCHINA    Noël  2A    Ajaccio    

JEAN  Danielle    2B    Cap Corse  

JEAN  Robe

Partager cet article
Repost0
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 09:00

En vue de la préparation du 35ème Congrès, la conférence départementale a eu lieu le samedi 12 juin 2010 à Mancieulles.
54 camarades représentants les différentes sections ont débattu sur les 3 textes qui leur ont été présentés.
Après un débat animé, les camarades se sont exprimés sur ces 3 textes par un vote:

1) le texte présenté par le Conseil national a obtenu
20 voix


2) le second texte " La raison d'être d'un parti communiste en France au 21ème siècle: 2 voix


3) le texte alternatif " Face au capital, aujourd'hui plus que jamais, notre peuple a besoin du PCF" présenté par notre camarade Christian Tabaglio: membre du Conseil National a obtenu: 30 voix

La conférence de section a été clôturée par un buffet campagnard et les camarades présents ont chanté "L'INTERNATIONALE".

Partager cet article
Repost0
13 juin 2010 7 13 /06 /juin /2010 08:04

35e congrès - Résolution Conférence de section Bassin Arcachon et Val de l’Eyre (8 et 9 juin 2010)

PARTICIPATION DES ADHERENTS : environ 1/3 des adhérents

14 présents : le 8 ; 11 présents et 4 excusés, le 9 juin.

Environ 40 camarades se sont été exprimés mais n’ont pas souhaité participé à la conférence de section. Pour les raisons suivantes :

 les décisions sont déjà prises par les directions ;

 qu’ils se sont déjà exprimés depuis 2007, 2008 et 2009 ;

 griefs, colères, mécontentements face aux difficultés…..

En effet, quelle validité démocratique de ce « Congrès-Evaluation » ?
:

 Acté par 55 membres du CN sur 220 ;

 Le texte ne correspond pas aux situations vécues par les communistes

 Insuffisance de l’analyse de la crise ;

 Laisse des troubles par rapport à l’orientation des alliances (PS ; Front de Gauche, etc…)

 Aucun amendement possible ;

 Pas de tribune de discussion ; mais seulement des déclarations de dirigeants ;

 Pas d’élection des directions mais cooptation ;

 Les dernières déclarations de Pierre Laurent (Huma 8) et MG Buffet alors que les conférences de section se sont tenues.

L'abstention largement majoritaire lors des élections notamment dans les milieux populaires et notre électorat doit nous inquiéter prioritairement ; elle a aussi des conséquences chez les communistes. Là, il y a un décrochage grave entre les adhérents et leurs directions. C’est dramatique !

Profondément attachés à leur identité communiste, Ils ne peuvent pas revenir sur leurs décision exprimées en 2007 et 2008 pour :

 Le maintien d’un Parti Communiste Français ;

 La volonté de s’organiser en tant que force politique pour transformer la société ;

 La détermination que la lutte de classe : le capitalisme est entré dans une phase qui ne permettra aucun aménagement progressiste ;

 La nécessité d’élaborer un projet de société révolutionnaire à mettre en débat dans la société ;

 Travailler à des rassemblements, sans s’enfermer dans le « Front de Gauche » : expérience difficile et douloureuse en Aquitaine, notamment en Gironde.

DECISIONS : Les présents (12/14) :

1. décident de ne pas valider les textes soumis par la Direction. Ils sont insuffisants sur l’état de la crise et la nécessité de la réorganisation des forces communistes d’autant que toutes les idées qui circulent sur la nécessité de reconstruire leur parti sur des bases d’une alternative au capitalisme, dans les textes individuels et collectifs chez les communistes reliés à Internet, ne seront donc pas mis en débat. C’est cette idée là qui est majoritaire aujourd’hui chez les adhérents de la Section.

Quelques camarades souhaitent valider les textes n° 1 et 2 de la Direction et poursuivre « le Front de Gauche », pensant qu’il n’y a pas d’autres solutions. Le débat reste ouvert (2 des présents sur 14).

 ; 2. Placent en priorité, Le projet : POUR VISER LE LONG TERME ; pour DEPASSER LE COURT TERME ELECTORAL Le capitalisme est bien l’obstacle au progrès social. La crise remet à l’ordre du jour la nécessité d’une alternative.

« Le système de production et d’échanges capitalistes traverse l’une des crises les plus graves de son histoire, qui touche aux fondements même du système, qui ouvre une ère nouvelle. Le niveau de développement, quantitatif et qualitatif des forces productives de l’humanité entrent en contradiction majeure avec ce mode de production et de répartition des richesses. La gestion de la planète est en cause, le capitalisme est incompatible avec l’écologie et la gestion rationnelle de l’environnement dans l’intérêt de la communauté humaine. Les conséquences sont dramatiques pour la population….. » (Extrait Ivan Lavallée : Réflexions pour un Congrès).

Tous ceux (PS et réformistes divers, et verts…) qui, depuis une vingtaine d’années, pensaient l’aménager sont en échec face au mur du libéralisme et de la concurrence, compromis avec le Capital.

Les camarades sont interpellés dans les débats sur ce besoin d’ouvrir une perspective. Nous avons, certes, des propositions mais elles ne font pas projet. Encore faut-il un programme clair de dépassements/ruptures avec le capitalisme, ouvrant une perspective historique.

3. La réorganisation du Parti communiste : notre outil, est la seconde priorité :

Cette crise ouvre un énorme espace au mouvement communiste en France et à l’échelle internationale. Nous avons cette responsabilité. A condition de nous nous en donner les moyens :

 Le PCF ne peut exister en tant que tel qu’en affirmant une pratique et une idéologie clairement communiste ;

 Une réorganisation est absolument nécessaire en raison des changements des conditions de la lutte de classe là où s’exerce l’exploitation des salariés ;

 Mais, aussi en raison des offensives de casse depuis le Congrès de Martigues : les tendances sont « des congélateurs à idées » ; Faire émerger des majorités d’idées rendant vivables « les accords-désaccords » ;

 Il faut revenir rapidement sur la formation des communistes ;

 Pour retrouver une pensée collective et d’action ;

 Mettre en place une véritable transversalité du travail de réflexion des communistes pour élaborer le projet.

 Et, replacer l’adhérent au centre jouant à fond à chaque moment, la démocratie.

En cela, le notre parti communiste ne doit pas devenir une « fédération » de tendances, de réseaux, de courants, un maillon d’associations….
(Proposition MGB et PL, ce 9 juin).

Pour retrouver une idée de pensée et, une circulation des idées communistes dans la société française les camarades du Bassin d’Arcachon demandent que notre Journal « L’HUMANITE » devienne clairement le journal des communistes.

4. Avec la volonté de rassembler tous ceux du monde du travail :

Ils proposent la rédaction de « motion, d’un appel et/ou d’un manifeste communiste » donnant à voir d’une manière percutante et concise l’état de la crise du capitalisme en France et dans le monde et appelant le peuple français à se rassembler en s’emparant de la démarche pour une sortie du capitalisme.

Les communistes peuvent se réunir rapidement et bâtir l’ossature de ce que nous appelons « le communisme aujourd’hui et en quoi c’est d’une totale actualité pour répondre aux défis démocratiques, sociaux et écologiques de notre époque ».

Le rassemblement se construira avec les forces vives dans le monde du travail. Faire des fronts en partant du terrain avec des propositions et un projet révolutionnaire, pas seulement en débat mais mis en pratique concrètement. C’est ce qui nous manque actuellement pour la bataille sur les retraites.

• Ils rejettent toute construction électoraliste visant à la disparition de l’identité communiste, voire de leur parti, en tant que force politique. Les exemples italiens, espagnols, allemands sont à rejeter catégoriquement ainsi que l’expérience du GUE au niveau européen. Les mouvements des peuples dans le monde animés par les communistes dénoncent à contrario « la mort du communisme ». Oui, il faut des candidats communistes à toutes les élections. Un parti qui ne présente pas de candidat est un parti voué à la disparition y compris de ses idées.

• Il faut en finir et trancher avec toutes les orientations qui depuis le Congrès de Martigues nous conduisent dans l’impasse et la dilution ?
Allons-nous passer de la soumission au PS à celle de Mélenchon ?
Allons-nous continuer des petits rassemblements ? Allons-nous continuer à nous transformer en machine électorale ?

• Le rassemblement doit être un moyen au service d’un projet. Il ne doit pas être bradé dans des stratégies électoralistes à très court terme type collectifs, coordinations, lobbies divers et variés, etc….

• L’expérience du « Front de Gauche » doit être examinée collectivement avec sérieux par l’ensemble des communistes pour être validée ou invalidée ;

• La stratégie à la « Die Linke » amenée en souterrain par la Direction avec Mélenchon en arrière plan doit être combattue.

5. IL FAUT DES CANDIDATS COMMUNISTES A TOUTES LES ELECTIONS : Il faut des élus, PARTOUT, pour porter avec leur Parti le projet mis en débat dans le monde du travail, sur tous les territoires, et dans toutes les institutions du pays. Un parti qui ne présente plus d’élus perd son identité.

Nous avons besoin de retisser les liens avec nos élus pour éviter toutes les politiques à géométrie variable de ces dernières années. Ils sont d’abord « élus communistes » et élus pour le Peuple.

Avec nos élus, nous avons besoin de reprendre notre travail de militant de terrain pour retrouver cette grande fraternité et solidarité qui permet de retrouver dignité et fierté. De ne plus courber la tête ! Cela doit être notre objectif dans toutes nos luttes à venir. Il faut voir la même lisibilité, la même identité communiste.

Il faut regagner notre dignité et aider tous ceux qui souffrent à prendre leurs affaires en main et, à devenir avec nous, communistes.

6. ELECTIONS DES DIRECTIONS ET DU SECRETAIRE GENERAL :

Nous demandons que des candidatures de camarades issus du monde du travail soient proposées. La candidature de Pierre Laurent, qui arrive par cooptation (remise en cause d’une élection démocratique) ne semble pas la bonne candidature pour redresser dans le sens que nous avons développé au cours des débats. Cette candidature ne pourra pas redresser le PCF dans le sens d’une remise en route du parti communiste sur des bases de classe. Trop marquée par les erreurs et/ou les insuffisances des Directions de ces trente dernières années. Ses dernières positions (Huma du 6 juin) ont été vivement contestées. Il a été rappelé que cette direction s’est « engluée » dans le Front de Gauche (en lieu et place d’une stratégie de fronts, adoptée au 34e congrès) ayant négligé, ostensiblement la remise en route du parti, pour laquelle elle a été mandatée.

D’ailleurs, nous avons les mêmes craintes pour ceux et celles qui sont issus des directions de l’ancien secrétaire, R. Hue, qui se maintiennent sur des positions réformistes, méprisants les adhérents. D’ailleurs, si leurs candidatures étaient soumises au vote, ils risqueraient de ne pas être élu(e)s.

POUR TOUTES CES CONDITIONS :

Ce congrès d’étape doit prendre la décision de ne rien décider et convoquer fin décembre un congrès en consultant démocratiquement tous les adhérents pour élaborer un projet politique EN REDEVENANT UN PARTI « PAS COMME LES AUTRES ».

Partager cet article
Repost0
11 juin 2010 5 11 /06 /juin /2010 13:56

200 notables, qui condamnent la raison d’être du PCF depuis 20 ans, quittent le PCF. Pourquoi maintenant ?

 

Voilà 20 ans que les « refondateurs », principalement rassemblés derrière des notables, élus dans les bastions du PCF, proclament que la forme « parti communiste » est périmée, doit être « dépassée » que le PCF a fait son temps.

 

Ils quittent maintenant le PCF. Il aurait été logique et normal qu’ils le fassent depuis bien longtemps, en restituant au Parti leurs mandats d’élu.

Non, ils ont préféré faire le choix, ouvertement, de rester dans le PCF, dans l’appareil, pour tirer le parti vers sa disparition dans une recomposition de la gauche.

Si nous pouvons respecter des idées auxquelles nous sommes diamétralement opposés, nous faisons partie de ceux que ces procédés politiciens révoltent. Les « refondateurs » sont vraiment loin du parti de la lutte des classes !

 

200 s’en vont aujourd’hui. Il n’y a pas à s’émouvoir. Cela devrait être un non-événement.

 

La seule question se pose : c’est pourquoi ils partent aujourd’hui.

 

Depuis 4 mois, pour faire durer le plaisir médiatique, ces « personnalités » multiplient les annonces. La volonté de peser maintenant sur le « congrès » extraordinaire du PCF est manifeste, de renforcer la campagne menée sur l’affaiblissement et les divisions du Parti. Merci ! Vraiment, de bons camarades !

 

Mais au-delà de cette circonstance, ils doivent penser aussi que la situation a changé avec le « Front de gauche ».

Un nouveau cadre est créé pour qu’ils continuent le même travail en vue de recomposer la « gauche de la gauche » (sans effrayer le PS !) en décomposant le PCF, qui plus est, au nom du mot « communisme », vidé de tout son sens historique. Restant dans le PCF, les « refondateurs » ne seraient plus en état de peser autant et d’obtenir autant de places qu’en devenant un autre partenaire à part entière. Pour les européennes, ils avaient déjà réclamé des places au nom de leur association « FASE ». La « lutte des places » toujours !

 

Pierre Laurent et Marie-George Buffet multiplient les supplications pour que les refondateurs restent. Ils leur promettent que le PCF va continuer à se transformer comme ils le veulent. Voilà qui confirme notre analyse sur le projet de dilution du PCF dans le Front de gauche. Dedans ou dehors, les « refondateurs » restent les poissons-pilotes du choix de l’effacement et de la disparition, contre l’avis des communistes et l’exigence du mouvement populaire.

 

La direction du Parti a fait beaucoup moins de cas du départ de dizaines de milliers de militants des entreprises et des quartiers depuis le congrès de Martigues en 2000.

 

L’Humanité accorde, encore, complaisamment deux pages, dans son édition du 10 juin 2010, aux 200 refondateurs.

Mais la direction refuse toujours d’envoyer aux communistes le texte alternatif pour le congrès « Face au capital, aujourd’hui plus que jamais, le peuple a besoin du PCF », signé par plus de 650 communistes de 59 fédérations. Le « congrès d’étape » se fait en violation des statuts. Et ce sont ceux qui quittent le Parti, ou les « partenaires » du Front de gauche qui décident de ses conclusions.

 

Ce n’est pas acceptable.

 

Les salariés, le peuple doivent savoir qu’il existe des communistes en France, dans la suite des décisions majoritaires du PCF, qui sont décidés à faire vivre et renforcer le PCF.

Partager cet article
Repost0