Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 08:19

Troupes françaises hors d’Afghanistan ! Le PCF doit contribuer à lancer cette campagne !

 

Un débat était organisé au Sénat lundi 16 novembre 2009 sur la guerre en Afghanistan. Un consensus se dégage à gauche et même dans une partie de la droite pour constater « l’échec » de l’opération militaire derrière l’OTAN et les Etats-Unis.

 

Mais « échec » par rapport à quoi ? Qui peut encore laisser croire que ses objectifs, dès le départ, étaient pacifiques et civilisateurs ? L’hypocrisie de 2001, de la « Force internationale d’assistance et de sécurité », à laquelle le gouvernement de Jospin a décidé d’associer la France, n’en finit pas de virer au drame.

 

Après le 11 septembre 2001, l’impérialisme américain a cherché à réaffirmer sa domination sur une région stratégique, notamment au regard d’intérêts pétroliers. Il continue d’autant plus dramatiquement que la situation militaire n’a cessé de s’enliser.

 

La mascarade, en deux étapes, des dernières élections présidentielles, le rapprochement avec les « talibans modérés », les complicités meurtrières de l’armée d’occupation avec les seigneurs de la guerre, la corruption généralisée… ne peuvent plus être cachés à l’opinion publique internationale. 

Pas plus que les massacres et désastres pour les populations afghanes, et les lourdes pertes des corps expéditionnaires, dont les troupes françaises, 3850 soldats.

35 morts français ! 400 millions d’euros détournés par an vers la guerre depuis les renforts envoyés par Sarkozy et la réintégration de la France dans le commandement intégré de l’OTAN! Assez!

 

Devant l’exigence impérieuse, portée par les opinions publiques, de la paix, les communistes françaises peuvent-ils combattre pour autre perspective que le retrait immédiat des troupes françaises ? C’est ce que font nos camarades dans tous les pays, Grande Bretagne, Etats-Unis, Allemagne (voir ci-dessous l’appel du Mouvement de la paix allemand que soutiennent les communistes)…

 

Pourrions nous cultiver l’illusion qu’une intervention de contingents de l’Union européenne puisse être plus progressiste, moins impérialiste qu’une intervention de l’OTAN, sa maison-mère ? Si le PS reste sur cette position et refuse toute autocritique, c’est son problème.

 

Pouvons-nous nourrir l’illusion, qui légitime l’intervention actuelle, qu’une action militaire, « civilo-militaire » même directement sous l’égide de l’ONU serait l’issue ? 

 

Le retrait immédiat des troupes étrangères d’occupation est la condition préalable de la fin de guerre, d’un développement de l’Afghanistan., du respect du droit du peuple.

Gagner, en s’appuyant sur la majorité de notre peuple, le retrait des troupes françaises, comme nous avions empêché une intervention française en Irak, n'est-ce pas  à quoi les communistes doivent oeuvrer dans ce sens?

 

En août 2008, des communistes d’une quinzaine de fédérations du PCF décidaient de reprendre la proposition que leur faisait Henri Alleg d’une pétition sans ambiguïté (en lien ci-dessous). D’autres organisations dont l’Association des combattants anticolonialistes en font également signer de semblables. Leurs initiatives ont permis de rassembler des dizaines de milliers signatures et ont montrer l'attente d'une telle campagne.

 

Pourquoi ne deviendrait-elle pas une initiative nationale du Parti ?

 

Rédaction de vivelepcf.fr

 

Articles sur le sujet :

Clarifier la position du PCF (sept 2008) : une exigence pour mobiliser et obtenir le retrait des troupes d’Afghanistan

Pétition pour le retrait des troupes d'Afghanistan

Rencontre nationale PCF - 30 août 2008: proposition d'action contre la guerre impérialiste

 

Le Mouvement de la paix allemand organise une « votation » contre l’intervention en Afghanistan.

 

(Article de presse repris par le DKP Berlin, traduit par EDT). – L’initiative est soutenue par de très nombreuses organisations, notamment de Linke et du DKP.

 



Le Mouvement de la paix entend faire monter la pression sur le Bundestag avec une initiative de grande envergure, une votation militante à l’échelle du pays permettant de désapprouver la prolongation de l’intervention de l’armée allemande (Bundeswehr) en Afghanistan.

Les deux porte-parole de l’initiative nationale « troupes allemandes hors d’Afghanistan ! », Reiner Braun et Peter Strutynski, la présente ainsi : « la guerre en Afghanistan rentre dans sa neuvième année. Le cours de la guerre jusqu’à présent et l’expérience historique conduisent aujourd’hui à une seule conclusion : cette guerre ne peut pas être « gagnée ». Le retrait aussi rapide que possible des troupes de l’OTAN est l’exigence de l’heure ».

 

Le gouvernement avec son ministre de la défense, le très actif Zu Guttenberg, serait sur le point, non pas de prolonger la contribution allemande à cette sale guerre, mais autant que possible de l’aggraver en renforçant les effectifs des troupes engagées. « Ils font fi des recommandations de la quasi-totalité des experts et ne tiennent aucun compte de l’expérience. Plus on accroît les troupes en nombre, plus se développe la résistance afghane. Toute extension de la zone des combats amène des progrès territoriaux des Talibans, qui contrôlent maintenant 80% du pays (50%, il y a deux ans). »

 

Toutes les promesses du gouvernement sur la mise en œuvre d’une « approche globale » comprenant des aspects civils (reconstruction) se sont révélées de la poudre aux yeux et ont fini de s’évanouir avec l’attaque aérienne du 4 septembre sur des camions citernes. L’Afghanistan et le régime de Kaboul sont plus éloignés que jamais de la stabilité, de la reconstruction, de la légitimité démocratique. Le pouvoir est dans les mains des barons de la drogue, des seigneurs de la guerre et des politiciens corrompus font constater Braun et Strutynski.

 

La population d’Afghanistan ne demande rien de plus que la fin de la guerre et de l’occupation étrangère. En Allemagne aussi, de façon constante depuis des années, une majorité de la population réclame la fin de l’intervention guerrière de la Bundeswehr. Le Bundestag, dans sa grande majorité, n’en a pas tenu compte jusqu’à présent.

 

Pour cette raison, le Mouvement de la paix entend établir, à travers de nombreuses initiatives de votation, que la majorité au Bundestag ne dispose en aucun cas de l’approbation de la population.

La population sera invitée à répondre à cette question : « êtes-vous pour la prolongation de l’intervention de la Bundeswehr en Afghanistan ? » Les résultats de la votation qui sera organisée du 20 au 28 novembre seront amenés aux députés avant le vote du Bundestag. Ils seront communiqués publiquement le jour du vote du Bundestag.

Partager cet article
Repost0

commentaires