Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
20 septembre 2010 1 20 /09 /septembre /2010 17:21

 

En rabattre sur les propositions n’aide pas au rassemblement


Notre parti, le PCF, a de nombreuses propositions pour défendre les retraites. Parmi elles, la demande d’abrogation de la loi Balladur-Veil, avec notamment le retour aux 37,5 annuités de cotisation, est de nature à rassembler plus largement autour de la défense de la retraite à 60 ans pour tous. L’exigence de la suppression des exonérations de cotisations sociales patronales sur les salaires permet de mettre en avant le financement solidaire de la sécurité sociale que le patronat veut abattre et sa crédibilité.

Le PS se garde bien d’évoquer la durée de cotisation puisqu’il est d’accord avec l’allongement à 41,5 annuités. Il ne conteste que les exonérations de cotisations sur les heures supplémentaires puisque la gauche plurielle et Martine Aubry en particulier sont à l’origine de plus de la moitié des exonérations sur les salaires. Le PS se focalise sur le bouclier fiscal, certes scandaleux, mais qui, primo, ne représente que 700 millions euros à côté des 20 milliards que le projet Woerth va coûter aux salariés et qui, secundo, n’a pas directement à voir avec le financement de la Sécurité sociale. De la même façon, en insistant sur la taxation des revenus financiers, on accrédite l’idée que notre système et son financement solidaire ne sont plus aptes à faire face, ce qui est faux. L’unité sur les positions du PS n’aide pas au rassemblement sur le fond des travailleurs dans la lutte.

 

Patronat et capital gagnants à 100%

On lit parfois que le coût de la loi Woerth serait partagé entre 85% pour les salariés et 15% pour les entreprises et les revenus du capital. Cette présentation, même si elle vise à souligner le sacrifice exigé des salariés, est trompeuse. Patronat et capital sont entièrement gagnants. Ils pourront mettre la main sur le besoin de financement des retraites correspondant à la dégradation des prestations infligées aux salariés. 

 

Lu dans :

tout

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF - positions de lutte
commenter cet article

commentaires