Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
18 novembre 2009 3 18 /11 /novembre /2009 20:53

Source: http://tarn.pcf.fr/Regionale-2010-Le-debat.html

Régionale 2010 : Contribution de J.Hernandez membre du Bureau Fédéral PCF 81

 

Contribution au débat de Jo Hernandez membre du bureau fédéral PCF 81

Depuis quelques semaines, un débat s’est instauré dans nos assemblées sur la stratégie de rassemblement pour les élections régionales de 2010. Ce débat de stratégie porte, sur l’union, sur la nature du Front de gauche, sur les rapports avec la social-démocratie. Il porte dans le fond sur les conditions politiques du changement dans les réalités d’aujourd’hui. Il porte sur l’appréciation de ce que la crise bouleverse et pose comme exigence de changement avec la perception massive de la faillite du libéralisme et de mise en cause du capitalisme.


11 novembre 2009

Le problème, n’est pas avec ou sans la social-démocratie, le PS en l’occurrence. On n’y échappe pas quand se pose la question des majorités telle qu’elle est posée aujourd’hui elle est réduite au deuxième tour.

S’agit-il, de viser à ce que le front de gauche devienne majoritaire dans un rééquilibrage de la gauche, en espérant évacuer la question des alliances avec le PS ? Ou bien s’agit-il de constituer une majorité en Midi-Pyrénées avec les autres forces de gauche, à partir du rapport de forces issu du suffrage universel ? Si c’est cela qui est visé, compte-tenu de la nature des élections régionales, qu’est-ce qui justifie l’exclusion à priori de la possibilité de listes de toute la gauche au premier tour.

Certains d’entre nous, ont un discours contradictoire, l’offre politique voté à 82 % par le Conseil National lance un appel « à toutes les forces, à toutes les femmes et les hommes de gauche représentatifs des courants politiques et progressistes (…) pour que puisse s’exprimer dans les élections de la manière la plus forte et la plus claire possibles la volonté de politiques et de majorités régionales résolument ancrées à gauche ». Cela s’adresse à tous les partis. Donc du PS au NPA ? Et au paragraphe suivant le texte propose « que ce travail débouche, autour d’objectifs et de projets clairs, sur la constitution de listes de front de gauche et large rassemblement au 1er tour, (…) à partir mais très au-delà des trois forces qui sont rassemblées à l’élection européenne ( PCF, PG et gauche unitaire) ».

En réponse à la puissante aspiration à l’unité, soulevée par beaucoup de communistes, nous répétons que le front de gauche vise à un rassemblement de toute la gauche. Et bien ! Dans les faits et dans les argumentations apportées par les inconditionnels du Front de Gauche nous faisons le contraire. Nous nous inscrivons dans la logique de la gauche de la gauche et à mes yeux il s’agit d’un « changement de nature du PCF ».

Il ne s’agit pas de refaire « l’union de la gauche », ou de reconduire purement et simplement ce qui s’est fait, ni de s’enfermer dans une construction coupée des réalités populaires. Il y a une autre stratégie possible que celle qui est proposée.

La crise profonde que traverse notre pays nous donne l’occasion de rassembler toute la gauche, sans exclure personne à priori. Mettre en place des majorités qui disent, comment elles vont répondre aux attentes populaires. Nous sommes- nous posé la question, comment allons nous répondre dans le cadre spécifique de notre région, aux revendications de la plate-forme commune syndicale unitaire, à l’exigence portée par le référendum sur la poste, aux luttes concrètes dans les entreprises du département ( Dynamic) et dans les bassins d’emplois, comment amener la majorité de gauche issue des urnes à aller vers la création d’un Fond Régional pour l’Emploi et la Formation. Voilà qui serait vraiment nouveau, qui permettrait de faire face efficacement à la crise, et de répondre au besoin d’unité et de changement. Bien entendu, ce n’est pas acquis d’avance. Mais chacun serait devant ses responsabilités, non pas dans des logiques d’appareil, mais face à ce qui monte réellement dans le pays.

La stratégie proposée a des implications qui vont bien au-delà des élections régionales. Chacun doit en mesurer la portée et la gravité. Elle va nous conduire à substituer de fait le front de gauche au Parti communiste français dans le champ politique et électoral, y compris à la présidentielle 2012. C’est la disparition pure et simple du Parti Communiste Français.

JH

 

Pour info, le bulletin de vote en Midi-Pyrénées tel qu'il est présenté par la Fédération du Tarn:

 

Régionale 2010 : propositions pour le vote des 19-20-21 novembre 2009

Les 101 délégués des huit départements de Midi-Pyrénées ont décidé d’un bulletin de vote pour la consultation des communistes des 19,20,21 novembre.


17 novembre 2009

Les propositions qui sont faites aux communistes prennent en compte le débat existant dans la région comme dans la fédération. A noter que nos délégués du Tarn, reflètent en cela la diversité des opinions émises lors des réunions de section et du Conseil départemental, se sont exprimés sur les 3 options soumises au vote :

- Majoritairement ( 64%), la conférence régionale propose de faire de l’offre politique nationale la base de la construction de notre projet régional. C’est-à-dire d’un Front de Gauche (PCF,PG,GU) ouvert et unitaire dès le premier tour.

Deux propositions alternatives sont aussi proposées au vote :

- Une liste avec le Front de Gauche, le PS et le mouvement syndical et associatif.

- Une liste à l’initiative du PCF, ouverte au mouvement social et associatif, au monde du travail.

Pour ce qui est du chef de file régional, la conférence régionale n’a pas fait de proposition celle-ci sera proposée le 10 décembre 2009. Il en sera de même pour les chefs de liste départementaux. A ce sujet, nous proposons de lancer l’appel à candidature.

C’est à partir de ces éléments, mais aussi de bien d’autres, que nous proposons aux communistes de notre département de s’exprimer sur le bulletin de vote qui est commun à l’ensemble des 8 départements.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans Elections 2007-2011
commenter cet article

commentaires

Salaün 09/01/2010 15:47


Voilà une argumentation qu'elle est argumentée !

Ferme ta gueule ou dégage ! Je ne veux voir qu'une seule tête ! A 1,93%, si ça c'est pas des attitudes d'un autre âge ?

Ca c'est un "vrai" communiste qui parle !


grd13 08/01/2010 22:28


Continuez comme ça "camarades", c'est SARKO qui rigole. Vous voulez des pelles pour enterrer le PCF ? Ou bien vous voulez continuer à la pentrite. Vous êtes totalement inconscients, ou bien vous ne
vous êtes pas rendu compte que vous faites du mal au peuple avec vos positions d'un autre âge. Si vous pensez être de véritables révolutionnaires, alors respectez la démocratie interne du Parti. Le
vote majoritaire des communistes a tranché, ne vous en déplaise. Si vous aimez votre Parti cessez ces attaques qui font le jeu de nos adversaires, sinon quittez le Parti.
Un communiste (un vrai) depuis 42 ans.


cotty 18/11/2009 22:34


Analyse très pertinente, le parti communiste français va avec le front de gauche vers sa disparition, en toute illégalité avec les décisions du dernier congrés!
Des jours sombres attendent notre peuple! l'ère pétainiste est en marche sous une forme évoluée à notre temps..
Il y'aura du sang et des larmes,l'histoire retiendra que la pression idéologique sans précédent à réussi a son objectif, rendre insignifiant Le PCF, mais seul notre peuple peut changer la donne,
avec les urnes ou sans les urnes, par un rapport de force tel que le système capitaliste disparaitra comme la dialectique marxiste nous l'a enseigné!" toute chose porte en elle même le germe de son
dépassement et de sa destruction" comme le disait Maurice Thorez dans son appel"Jamais un grand peuple comme le nôtre deviendra un peuple d'esclave".
Salutations communistes.
Jean-Louis