Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
10 juin 2010 4 10 /06 /juin /2010 11:14

Qui veut laisser Mélenchon paralyser le PCF d’ici 2012 ?

 

Mélenchon, bien formé à l’école du PS (et avant de l’OCI, aujourd’hui POI), excelle dans un art : l’embrouille politicienne.

Il vient encore de le montrer en accusant dans la presse le PCF d’envisager une participation aux primaires du PS (dépêche AFP du 9 juin). Lui, le repenti du PS (mais pas de la social-démocratie ou de Mitterrand) jette la pierre sur les communistes, à propos d’un choix dont ils n’ont jamais décidé. Ses déclarations déloyales veulent conditionner nos propres débats et faire avancer ses calculs pour 2012.

 

Dans sa logique politicienne, Mélenchon n’a fait que de saisir au bond la balle lancée par Pierre Laurent dans sa tribune dans l’Huma daté du 8 juin. Pierre Laurent y examine en effet « plusieurs hypothèses » : la participation aux primaires du PS, la candidature PCF ou la candidature « de rassemblement avec le Front de gauche ». Mais les primaires du PS ne sont mentionnées que comme un cas d’école, visiblement soulevé pour le renvoyer dos à dos avec la candidature PCF et pour promouvoir le « Front de gauche ».

Car c’est l’un des messages que la direction du PCF veut faire ressortir de son « congrès d’étape » anti-statutaire.

Mélenchon ne s’y trompe pas, mais tire toujours la couverture à lui, en émettant (sur son blog) la « demande pressante » que le « congrès » du PCF fixe les choses.

 

Communistes, pensons-nous que la situation politique appelle 12 mois, 18 mois de dialogue politicien, de tractations pré-électorales, avec Mélenchon ou d’autres ? NON !

Mais avec le « Front de gauche » et la place qui a été laissée à Mélenchon, que nous le voulions ou non, c’est parti sans compter le soutien qu’il reçoit des media (évidemment puisque c’est pour attaquer le PCF !).

Avec quelle perspective ? Celle d’occuper un espace électoral existant à « gauche du PS » pour mieux canaliser vers l’alternance.

Mettre en échec la politique du pouvoir sarkozyste n’est pas la préoccupation de Mélenchon. A chaque problème, il répond qu’il faut que la gauche s’engage à faire mieux, à réparer après 2012.

 

Pour les communistes ancrés dans les réalités, dans les luttes, faire échec aux contre-réformes du gouvernement est le souci principal.

 

Arrêtons de laisser paralyser notre parti, de le laisser dénigrer par des Mélenchon avec le « Front de gauche » ! Coupons court au scénario écrit d’avance de la tambouille pré-électorale, puis de l’électoralisme en décidant dès à présent du principe d’une candidature communiste à la présidentielle.

 

Le rassemblement, contribuons à le construire sur chaque lutte pour faire reculer le gouvernement.

 

Nous aurons l’occasion de revenir sur la tribune de Pierre Laurent et sur le caractère illusoire et trompeur du « front populaire du 21ème siècle », associant (dit-il) des « centaines de milliers de personnes », qui plus est sur un objectif avant tout électoral. « Démocratie participative » ?, « ateliers d’écriture » ?: il n’y a pas de décision collective possible sans organisation structurée. Ainsi conçu, le « Front de gauche » ne peut que supplanter le PCF. Nous y reviendrons.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF - 35ème "Congrès"
commenter cet article

commentaires

cotty 10/06/2010 11:29


Evidemment Mélenchon a saisit l'occasion que lui tendais l'actuelle direction du PCF.La volaille communiste plumée , il ne restera plus qu'à la manger....
Salutations communistes. Jean-Louis