Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
17 novembre 2009 2 17 /11 /novembre /2009 11:46

Elections régionales en Ile-de-France 14 et 21 mars 2010 :

 

Motion d'explication de l'option n°2 du bulletin de vote pour la consultation interne des 19, 20 et 21 novembre

 

Pour une liste de rassemblement présentée et conduite par le PCF, ouverte à des acteurs des luttes.

 

 

La campagne et le scrutin des élections régionales doivent être l’occasion de porter nationalement et régionalement le puissant mouvement des luttes contre la politique du pouvoir, de gagner des positions régionales pour les relayer. Le vote communiste, l’expression des positions communistes, le renforcement du PCF en sont l’instrument privilégié.

Les orientations largement sociales-libérales et la perspective enfermée dans l’alternance en 2012 des forces social-démocrates du PS, d’Europe-Ecologie excluent une union derrière elle. Le « Front de gauche » avec le PG et la GU, petites formations de dissidents du PS et du NPA, ne représente pas une alliance électorale intéressante dans notre objectif. Au contraire, il est de nature à continuer de brouiller l’expression communiste, à diluer l’identité de notre parti, à le plonger dans des querelles politiciennes stériles en vue de 2012 dans le fil des collectifs antilibéraux de 2006/7, de la « gauche populaire et antilibérale », de Bouge l’Europe. Aux européennes de 2009, il n’a pas permis d’améliorer les résultats du PCF en 2004 et de détourner de l’abstention la majorité des électeurs du NON du référendum de 2005.

Le bilan appelle à une rupture avec les choix fait en Ile-de-France depuis 2004.

Au plan national, les 20 régions à majorité de gauche n’ont pas été des points de résistance à la politique du pouvoir. Elles ont accompagné au contraire le développement de la logique « libérale » de l’Europe des régions, le processus de marchandisation des services publics, etc. En Ile-de-France, le président PS de la Région, Jean-Paul Huchon, s’en inspire ouvertement. Il multiplie les déclarations de guerre à l’Education nationale, qu’il veut régionaliser, aux entreprises nationalisées de service public qu’il veut mettre en concurrence, mais dans le même temps les cadeaux au patronat.

En 2004, dans la Région, le PCF avait soutenu la liste de la « gauche populaire et citoyenne » précurseur du « Front de gauche ». Cette stratégie a amené l’élection par l’électorat communiste de presque une moitié d’élus non membres du PCF, un large effacement du point de vue communiste au Conseil régional, une participation active dans l’exécutif régional et une caution à la gestion loyale par Huchon des affaires du patronat dans la région. 

 

Pour toutes ces raisons, nous nous prononçons pour le lancement d’une liste clairement présentée et conduite par le PCF en 2010, porteuse des positions communistes, notamment

la défense et la reconquête des services publics, des monopoles publics, des entreprises nationalisées, en particulier dans le cadre des prérogatives régionales la RATP et la SNCF

le rejet de la réforme territoriale, de « l’Europe des régions » qui l’inspire.

le rejet de la conception du « Grand Paris », non seulement de ses aspects institutionnels mais des aménagements conçus dans l’intérêt de la finance et des multinationales. 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans régionales 2010
commenter cet article

commentaires

HAREL 01/12/2009 02:15


Entièrement daccord c'est d'ailleurs le sens de ce que j'ai inscrit sur mon bulletin de vote du 21 11 2009 ,à ce sujet 2 bulletins nuls sûr dans la section EST TOURANGEAU sont disparus dans le
compte-rendu du département d'indre&loire diffusé sur la VOIX du PEUPLE du 27 11 2009


cotty 30/11/2009 22:57


C'est la seule alternative pour év iter de s'enliser dans les combinaisons sociales démocrates qui collaborent à la gestion du grand capital mondialisé et qui atteint de ce fait de faire
disparaitre, toute formes d'opposition anti-capitaliste.
Hélas notre peuple va payer chèrement cette politique de capitulation en rase campagne. Vive le parti Communiste Français.Jean-Louis