Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
14 février 2010 7 14 /02 /février /2010 11:59

Muzeau (député PCF), après Mélenchon (PG), pour un « Front de gauche » jusqu’aux présidentielles et au-delà. Non merci !

 

Le député communiste des Hauts-de-Seine s’est exprimé le 10 février, repris par l’AFP, pour que « la stratégie du Front de gauche aille jusqu’à la présidentielle et au-delà », pour « un candidat à la gauche du PS porté par le Front de gauche élargi ».

Aussitôt le PG, par la voix d’Eric Coquerel, s’est réjoui de cette déclaration qui rejoint le « paquet électoral » (européennes + régionales + présidentielles+législatives) planifié par Jean-Luc Mélenchon.

 

Les régionales ne sont même pas passées que les instigateurs du « Front de gauche » avancent leurs calculs politiciens.

 

Il faut dire que, dans son OPA hostile sur le PCF, Mélenchon et son PG sont déjà gagnants quel que soit le résultat. Ils sont intronisés par les media porte-parole du Front englobant le PCF. Ils vont obtenir beaucoup plus d’élus. L’appui du PCF leur permet de bénéficier de centaines de milliers d’euros (au moins) pour lancer leur entreprise.

Au contraire, le PCF est déjà quasiment perdant d’avance, en élus, en visibilité. Plus grave encore, la stratégie du « Front de gauche » conduit à des divisions et à une confusion sans précédent dans le parti. 

 

Roland Muzeau mange sans doute le morceau. Le choix de tout ou partie de la direction du PCF est bien de mener jusqu’au bout la ligne d’effacement et de dilution du parti, au moyen du « Front de gauche », avec l’aide du PG.

 

Les communistes sont présents et actifs pendant la campagne. Mais cela ne veut pas dire qu’ils se laisseront embobinés dans ce plan.

 

Le plus souvent, ils font l’expérience des tractations politiciennes interminables avec des partenaires insignifiants et souvent déloyaux, de l’électoralisme, du décalage avec les luttes de cette « autre gauche », deuxième fer au feu de la social-démocratie.

 

Ils ne peuvent pas accepter qu’elle supplante le PCF et ce qu’il représente.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF
commenter cet article

commentaires

cotty 16/02/2010 22:40


Bravo! il faut démasquer les pseudos-démocrates qui font fi de la démocratie à des fins politiciennes.
Salutations citoyennes.
Jean-Louis


PG 06 16/02/2010 21:49


Démission collective de la majorité des adhérents du Parti de Gauche 06.



Mesdames et Messieurs,





Le Parti de Gauche est très vite devenu un Parti totalement anti démocratique, avec des pratiques qui s’apparentent à celles de partis totalitaires.



Les discours, les écrits, les statuts, les projets sont jetés à l’encan et la réalité est la recherche d’un pouvoir dont quelques membres actuels du PG n’ont jamais eu la possibilité d’exercer
notamment dans le cadre de leur ancien Parti.



Nous avons décidé de quitter le PG dans les AM, aux motifs suivants :



- Refus de la démocratie de la part d’un petit groupe de dirigeants autoproclamés dans 06 soutenus par la grande majorité des responsables du National du Parti de Gauche.

- Soutien du PG National :

A un coordinateur du PG 06 adjoint d’un Maire UMP, en contradiction avec les orientations politiques du Parti.

A des membres d’une équipe autoproclamée qui utilise n’importe quel argument non politique pour asseoir leur hégémonie. En effet, comment peut-on se vanter, dans un parti politique républicain
d’avoir le soutien de Jean Luc Mélenchon parce que celui-ci appartiendrait à la même « loge maçonnique »... ?



Les membres de cette minuscule équipe autoproclamée :



- Disposent de la mainmise sur tous les postes de responsabilités départementales et nationales sans avoir été voté par quiconque.

- Rejettent les premiers membres fondateurs, en s’accaparant des places qui ne sauraient être discutées, car soutenus par des responsables au National.

-Rejettent tous les adhérents désirant pratiquer la démocratie et donc le vote, au prétexte du respect d’une « ligne » qui serait indiscutable et intangible dont ils seraient les seuls
dépositaires.

-Emploient des procédés, méthodes, décisions qui ne sauraient être discutés car descendus prétendument par des canaux inconnus du niveau national.

-Refusent tous votes démocratiques au prétexte que « le Parti ne doit pas se plier à la démocratie par le nombre ».



Les membres de cette minuscule équipe autoproclamée :



-Tiennent des propos soupçonneux envers des adhérents d’origine Africaine (propos tenus notamment en réunion de la coordination départementale en septembre 2009).

-Rejettent les adhérents des quartiers populaires en faisant pratiquer une enquête illicite téléphonique pour mesurer leur degré de motivation politique.

La quasi-totalité des adhérents sur qui a été pratiquée cette inquisition téléphonique, à partir du National, disposent de noms considérés comme d’origines étrangères (maghrébines, africaines,
espagnoles, italiennes…).

-Absence de questionnements téléphoniques auprès des adhérents des quartiers non populaires de Cannes et Mandelieu (21 nouveaux adhérents en 10 jours ).



Les membres de cette minuscule équipe autoproclamée :



- Rejettent les adhérents qui disposent de réseaux populaires, associatifs et syndicaux au prétexte d’entrisme et de fractionnisme (courrier du coordinateur départemental de droite).

- Réussissent, par leurs affinités nationales, à ne pas faire entériner de nouvelles adhésions des quartiers populaires au prétexte de refuser la démocratie du nombre (texte écrit par le tuteur
partial et entériné par le National).

- Font adhérer des personnes des quartiers aisés de Cannes et Mandelieu qui ont des idées différentes du Parti de Gauche, sans leur faire subir le sort du questionnement téléphonique.

- Fabriquent des Comités Locaux à partir de transferts d’adhérents sans autre explication que l’affinité personnelle.



Régionales. Les membres de cette minuscule équipe autoproclamée :



- S’auto proclament seuls candidats possibles à tous postes éligibles dont les candidatures aux régionales, et sont soutenus en cela par un national mal informé et habitué à de telles
pratiques.

- Salissent l’honorabilité d’un élu et d’une militante altermondialiste reconnue dans les milieux populaires, par des courriers au national, avec certaines fausses signatures.

- Rejettent une candidate issue de la diversité, militante des droits des femmes et des minorités économiques et sociales.

- Refusent l’Assemblée Générale qui devait permettre de voter sur les candidats à la candidature aux régionales

- Imposent des candidats têtes de liste, sans vote , avec l’aval du national.



Les membres de cette minuscule équipe autoproclamée :



- Ont fait radier le Trésorier départemental aux motifs diffamants, calomnieux alors que celui-ci demandait l’application des statuts et de la démocratie

- Ont demandé au National la nomination d’un tuteur et la mise en tutelle (procédure non statutaire) pour mieux asseoir leur pouvoir dictatorial au détriment de la démocratie.

- Ont réalisé toutes les réunions uniquement à Cannes La Bocca dans une salle de la mairie sous-louée à une association et maintenant au Parti Communiste.

- Ont refusé toute réunion à Nice, (dans un local qu’un élu avait mis à disposition du PG tout en payant ses cotisations) pour ne pas avoir à rencontrer des adhérents des quartiers populaires.

- Viennent de réaliser une AG illicite, antistatutaire, juridiquement illégale, avec la totale bienveillance du National, le 30.01.10 à Cannes La Bocca , en autarcie totale.



Ainsi, seuls 25 adhérents (pour la plupart nouveaux adhérents très proches d’Hervé Lavisse inscrits à la dernière heure) sur 147 adhérents inscrits ont participé à cette mascarade pour s’auto
attribuer de nouvelles responsabilités.



RESULTATS :



- Pas un adhérent des quartiers populaire

- Pas un adhérent écologiste

- Pas un adhérent altermondialiste

- Pas un candidat de la diversité

- Pas un jeune



Ce Parti de Gauche est maintenant devenu conforme aux vœux de petits dictateurs, autoritaires, jacobins et anti-écologistes dont leur seule volonté est de prendre le pouvoir personnel sans vote
démocratique, en écartant, en bafouant, et en dénigrant la majorité des adhérents de gauche par des pratiques délétères et diffamatoires.



Le constat est dramatique pour un parti dit de gauche qui en fait, n’a que le nom « gauche ».



En conséquence nous vous présentons notre démission et exigeons le remboursement de nos cotisations, y compris les versements de l’élu régional que vous avez poussé à la démission.



Fait le 4 février 2010 à Nice


cotty 14/02/2010 20:18


Cela va de soit! mais que faire! faire le jeu de Mélenchon qui profitera de ce fait du beurre et de l'argent du beurre du PCF! avec son militantisme, et ses deniers, le PCF sera plumé..
Salutations communistes.
Jean-Lous