Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
15 mai 2010 6 15 /05 /mai /2010 11:04

Article tiré de Liberté 62, hebdomadaire de la fédération du PCF du Pas-de-Calais, n°905, du vendredi 19 mars 2010

 


« La liste des réformes, c'est tout simplement rayer de la carte sociale tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952 »

 

 

Vendredi 12 mars, une assemblée générale des membres de l'USTM CGT du Pas-de-Calais s'est déroulée à la Maison des sociétés d'Arras. L'occasion pour les métallos de la CGT du département de réaffirmer la nécessité de remettre le syndicat « sur ses rails de classe ».


« Depuis ce début d'année, les coups contre la classe ouvrière continuent de tomber à cadence répétée » a souligné Serge Piedplat, secrétaire général de l’USTM CGT du Pas-de-Calais au cours de son intervention devant les membres de cette assemblée générale tendue et concentrée.

 

« De nouvelles vagues de licenciements sont à prévoir dans les mois à venir »

« De  nouvelles vagues de licenciements sont à  prévoir dans les mois à venir dans l'ensemble des industries100312_USTM_5962.jpg  et particulièrement l'automobile » a-t-il déclaré. « Sur ce sujet, ne faut-il pas engager une campagne importante sur le produire en France » a-t-il demandé: « Pour combattre les délocalisations parce qu'elles mettent au chômage des travailleurs exploités pour les remplacer par des travailleurs surexploités, et donc, qu'elles permettent une aggravation de l'exploitation capitaliste! Il suffit de regarder la situation de l'industrie automobile française comme Renault où des productions partent vers l'étranger à l'exemple de Flins, Douai, Sandouville mettent en péril des milliers d'emplois dans les sites de production Renault France ainsi que les équipementiers et sous-traitants. L'emploi automobile dans le Nord et le Pas-de-Calais représente 56.000 emplois. Le patronat automobile se sert de la crise de son système capitaliste pour faire chanter les sous-traitants et équipementiers automobiles produisant en France pour imposer des prix intenables, les pousser ouvertement à délocaliser en Europe de l'est et dans d'autres pays à bas coût salarial. Et quand les équipementiers français seront partis à l'étranger, on constatera avec tristesse qu'on ne peut plus produire d'automobiles en France... et que l'heure est venue de délocaliser « le gros morceau », c'est-à dire les usines-mères. »

 

Cohérence antisociale des pratiques, projets et réformes du patronat et du gouvernement

 

Serge Piedplat a insisté sur la cohérence des pratiques, projets et réformes du patronat et du gouvernement: « Pour Kessler, grosse pointure du MEDEF, il déclare que la liste des réformes, c'est tout simplement rayer de la carte sociale tout ce qui a été mis en place entre 1944 et 1952 et qu'il s'agit de sortir de 1945. » Casse du service et des entreprises publiques, de l'éducation nationale, de l'hôpital, casse des retraites, compressions des salaires, licenciements en masse, augmentation significative du coût des mutuelles, médicaments non remboursés, menaces sur la sécurité sociale, répression du mouvement des sans-papiers, offensive permanente sur les droits syndicaux... marchent de pair » a expliqué Serge Piedplat: « Sans oublier le projet de loi de l'UMP visant à soumettre l'impôt sur les revenus des indemnités journalières versées aux victimes d'accident du travail. Quand on sait que 622 salariés ont péri dans un accident du travail en 2008, que près de 50.000 travailleurs ont une incapacité de travail, que la plupart des accidentés proviennent de la précarité et de la pratique des heures supplémentaires à outrance qui détruisent physiquement les salariés. C'est crapuleux de soumettre cet impôt aux victimes du capital. »

 

Revenir à un syndicalisme de classe

 

Evoquant le 49ème congrès national de la CGT, Serge Piedplat a été très critique avec la direction confédérale soulignant notamment chez elle une « orientation réformiste d'adaptation au capital » intégrée à celle du syndicalisme européen de la CES portant, selon lui, sous le titre de « syndicalisme rassemblé », une lourde responsabilité dans la dégradation de l'efficacité des luttes salariales ainsi que leurs acquis. A l'inverse de cette orientation, il a affirmé la nécessité pour la CGT de « s'engager plus concrètement dans l'ensemble des luttes qui se développent dans notre région et dans le pays » a-t-il déclaré: « Notre ambition est de remettre la CGT sur une stratégie offensive qui frappe à la racine du problème, c'est-à-dire à la propriété des capitalistes, au pouvoir car c'est eux qui décident de vie et de mort des travailleurs. Nous devons nous investir par des campagnes de solidarité et de soutien dont les travailleurs ont besoin pour maintenir l'occupation de leurs entreprises et sauver leurs emplois. Cette démarche n'est pas nouvelle, elle n'est pas à inventer, cela s'appelle le syndicalisme de classe qui nous a guidés pendant de nombreuses années, qui a porté des avancées sociales importantes par des luttes déterminantes comme en 1936 et 1968 dans l'ensemble des domaines aussi bien sur l'emploi, les salaires, les conditions de travail, les retraites, les droits syndicaux, j'en passe et des meilleures. Être à côté des travailleurs qui occupent leurs usines menacées. En faisant avancer des idées telles que « usine fermée, usine occupée » sous le contrôle et la direction des travailleurs eux-mêmes. Dans notre région, nous aurons de quoi agir car la casse industrielle, sociale, économique va redoubler de force aussi bien pour les salariés du public comme du privé. Dans ce sens, les métallurgistes du Pas-de-Calais ont toute leur place dans les luttes à venir. »


Suite à leur échange, les membres de l'USTM CGT du Pas-de-Calais réunis en assemblée générale se sont rendus auprès des travailleurs en lutte de Finimétal Biache-Saint-Vaast victimes d'une « chasse aux sorcières » suite à leur grève victorieuse sur les salaires et les primes.

 

Jérôme Skalski

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans Syndicalisme de classe
commenter cet article

commentaires