Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
16 décembre 2010 4 16 /12 /décembre /2010 10:21
 Aux élections régionales de mars 2010, les accords nationaux signés par la direction nationale du PCF ont laissé la tête de liste en Rhône-Alpes à Elisa Martin, adjointe PG au maire PCF de Saint-Martin-d’Hères, membre du PS jusqu’en 2009. 
Bandeau-ensemble.jpg
Cette stratégie a conduit à la perte de 9 élus PCF sur 15 dans la région et de 2 sur 3 pour l’Isère. En Isère, seul François Auguste, président du Conseil national du PCF, a réussi à négocier le maintien de son siège.

Voilà maintenant que les aspects financiers de ce brillant accord sautent à notre figure de communistes. Responsables de section, nous n’avons appris que le 3 décembre ces faits graves, jusqu’alors tenus secrets.
 La tête de liste mélenchonniste a désigné un mandataire financier du même parti qu’elle. 
Sur des dépenses se montant à 500.000 euros, notre parti a aujourd’hui le plus grand mal à récupérer des remboursements légaux de la campagne les 300.000 euros qu’il a directement avancés.

Nous notons que le PG et les autres groupuscules insignifiants du Front de gauche se font rembourser de 200.000 euros, qu’ils encaissent uniquement grâce au poids électoral du PCF dans la région.

Puisque ça marche, le PG semble vouloir tirer sur la corde. Le mandataire a oublié 6000 euros de dépenses personnelles des candidats.
Plus lourdement, il veut faire payer au PCF son erreur sur la première version des bulletins de vote, qu’il a fait imprimer sans vérification, notamment du PCF, laissant
passer des erreurs qui ont permis à la commission électorale de refuser de le valider, obligeant à la réimpression en urgence des centaines de milliers d’exemplaires.
Les précédents ont dû être détruits. Le coût de cette brillante gestion : 60.000 euros que le PG veut faire payer à qui ? Au PCF pardi !

Dans le même fil d’honnêteté intellectuelle, le PG menace de ne pas nous rembourser les 300.000 euros que nous avons payés avec l’argent de nos cotisations temps que nous ne paieront pas les 60 000 €.

La chose se réglera sans doute sans que le PCF ait recours à des poursuites judiciaires.
Pour le PG, la construction du rapport de force se conçoit contre le PCF.

La question principale est politique et nous incombe. A quoi sert aux communistes, à ceux qui se battent dans la lutte des classes, qui viennent de ce battre pour la défense des retraites, la constitution par la direction du Parti lui-même d’un Front de gauche qui marginalise le PCF et ses positions.
Va-t-on recommencer aux cantonales ? Dans l’Isère, je fais partie de ceux qui se prononcent pour des candidatures clairement PCF, débarrassée du handicap du Front de gauche, de sa subordination au PS pour 2012, de ses choix pro-UE ? Le Conseil national, dont je suis membre, n’a pas décidé de candidatures Front de gauche aux cantonales.
 
En tout cas, aucune négociation avec le PG n’est imaginable tant qu’ils ne rendront pas aux communistes l’argent qu’ils collectent à la sueur de leur action militante, sur la base de la confiance des travailleurs.
 Le PCF n’a pas à faire le jeu d’opportunistes, même de « gauche ». La direction du PCF n’a pas à les utiliser pour forcer les transformations du Parti contre les choix fondamentaux défendus depuis le Congrès de Tours.
 Les comptes doivent être clarifiés au plus vite en Rhône-Alpes.  
 D. Negri 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans FEDERATIONS: vie du PCF
commenter cet article

commentaires

cotty 19/12/2010 13:59


D negri! bonjour!
Cela pose un grave de démocratie interne! il faudrait donc que les communistes fassent campagne pour le parti de gauche et acceptent de dépenser sans compter et dans l'espoir humiliant de supplier
d'être remboursé!!
Cela deviens intenable, les militant(e)s du parti communiste français doivent-ils financer la campagne de Mr Mélenchon?
Celui-ci voudrait-il le beurre et l'argent du beurre et la fille de la crémière en sus!
Il apparait avec évidence que par cette stratégie du front de gauche dans une alliance hétéroclite, notre parti va vers sa marginalisation grandissante, le nombre considérable d'élu-es perdu-es aux
dernières régionales est significatif ô combien de la perte d'influence du Pcf.
Alors nous sommes à la croisée des chemins: continuer cette politique suicidaire ou changer de cap. Voici mon avis! il apparait que le parlement du parti communiste n'est plus représentatif de sa
base. La lourde responsabilité incombera donc à ceux et celles qui ont choisi-es cette voie.Salutations fraternelles. Jean-Louis