Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
17 avril 2010 6 17 /04 /avril /2010 21:32

Les délégués au congrès du MJCF réintroduisent l’objectif du « socialisme » dans leur résolution

(par EDT pour vivelepcf)

 

Les Jeunesses communistes tiennent leur congrès à Gennevilliers du 15 au 18 avril 2010. Dans leur séance du 16 avril, leurs délégués ont adopté un amendement au texte de résolution, d’une très grande importance, pour le MJCF comme pour le PCF.

 

congres_jc.jpgEn voici le texte :

« Nous voulons ouvrir une phase transitoire nous permettant de dépasser le système d’exploitation de l’Homme par l’Homme et de construire les bases économiques, sociales et politiques d’une société d’émancipation individuelle et collective. Pour cela, le monde du travail doit devenir la classe dominante, c’est ce que nous nommons le socialisme du 21ème siècle ».

 

Le rétablissement de l’objectif du socialisme est en discussion depuis plusieurs congrès dans la JC. Les fédérations qui ont porté cet amendement ont obtenu, cette fois, un vote très majoritaire des délégués. C’est une avancée considérable.

 

Certes la notion de « socialisme du 21ème siècle » relativise le sens théorique et peut ressembler à l’expression galvaudée reprise par certains opportunistes sans complexe, comme JL Mélenchon.

Mais, nos jeunes camarades la précisent en insistant sur la place du « monde du travail », autrement dit de la classe ouvrière. Ailleurs dans le texte est aussi rappelée la nécessité de l’appropriation publique et sociale des principaux moyens de production et d’échange.

Enfin, ce qu’ils dénomment « phase transitoire » ramène à un objectif concret et immédiat de rupture, à une perspective de ruptures.

 

Mesurons ce que cet amendement représente, surtout venant de la jeunesse, comme désaveu de la ligne d’abandon de la direction du PCF (et du MJCF) conduite depuis tant d’années.


Au 29ème congrès en 1997, juste avant la collaboration avec Jospin, elle supprimait le projet socialiste et la référence au rôle de la classe ouvrière.

Au 30ème congrès à Martigues en 2000, elle introduisait la notion fumeuse et lointaine de « visée communiste », cachant l’abandon de la perspective révolutionnaire contre le capitalisme.

En septembre 2009, dans l’édito du supplément « communistes » de l’Huma, le membre de l’exécutif, Francis Parny a dénommé de la dernière étape du reniement. Il a parlé de projet « altercapitaliste ». C’est plus clair encore que dans la bouche de ceux qui évoquent un « post-capitalisme » où l’on attendrait que le capitalisme tombe comme un fruit mûr. En fait, ces dirigeants avouent leur adhésion à un système qu’ils proposent juste d’accommoder.

 

Ces reniements expliquent le reste : la casse de l’organisation du parti, les compromissions avec les gérants loyaux du capital dans les institutions, le cantonnement à un rôle protestataire derrière des élus, et l’effondrement organisé de l’influence communiste dans les entreprises et l’ensemble du pays.

Une génération nouvelle donne un signal à des dizaines de milliers de communistes et de salariés: refaisons du PCF, du MJCF les organisations communistes dont les travailleurs ont besoin pour lutter, faire reculer et abattre le capitalisme !

Même si cela doit prendre encore un peu de temps et d’efforts !

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans JC
commenter cet article

commentaires

jean sans terre 21/04/2010 21:38


Nous ex-membres du PCF, on a jamais abandonné le socialisme aux couleurs de la France. Vous si ! On peut vous donner des cours de marxisme léninisme pour mettre en adéquation théorie et pratique.
Cà fait des années qu'il n'y a plus de formation marxiste dans votre organisation. La lutte pour le socialisme nécéssiste un type de parti que vous n'avez plus. La moindre vélléité pour redresser
la barre fera exploser la machine social-démocrate qu'est devenue le PCF maintenu par un fil par ses élus qui vont disparaitre dans les prochaines élections.
Que n'a t on virer les droitiers à partir des années 70. L'exclusion des opportunistes était une condition à l'adhésion à la troisième internationale. Les travailleurs payent cher votre
inconséquence.


Vlad 20/04/2010 21:45


On ne fait pas la révolution sans stratégie révolutionnaire. Et jusqu'à preuve du contraire :
1 - La JC avait abandonné toute stratégie révolutionnaire depuis Hue.
2 - "Le mouvement est tout", c'est Bernstein, et c'est du social-démocratisme.


Oulianov93 20/04/2010 19:58


Petite rectification de mon précédent commentaire, avant la phrase "J'aimerais bien savoir en quoi ça en serait? Surtout dans un texte d'orientation intitulé 'Quel monde voulons_nous ?'." il
manque
un bout de texte.

Voici ce que cela aurait du donner :

"De plus, je ne vois pas en quoi c'est de la masturbation intellectuelle que de se donner comme objectif le socialisme pour une organisation communiste?
J'aimerais bien savoir en quoi ça en serait? Surtout dans un texte d'orientation intitulé 'Quel monde voulons_nous ?' du MJCF."

Oulianov93


Oulianov93 20/04/2010 19:36


A l'attention de che75 :

"il n'y a rien de marrant"
Si!Si! C'est même amusant de voir que lorsque l'on commence à aborder un débat un tant soit peu idéologique ou théorique on vous dit que vous faites de la "masturbation intellectuelle" phrase type
pour tuer toute discussion sur ce genre de sujet. Et si discussion il y a malgré tout, soit on finira par dire que vous êtes un "stalinien" soit un "dogmatique" si vous n'avez pas le même avis que
la personne, ou le groupe, d'en face. Vachement démocratique hein...

"oulianov, pais a ton âme"
Je ne vois pas l'intérêt de cette phrase.

"la réflexion théorique est indispensable si elle est travail de paire avec le travail d'organisation au quotidien avec les problèmes des jeunes tel qu'ils les vivent. sinon ce n'est effectivement
que de la branlette,"
Je ne dis le contraire à aucun moment. Il est évident que la théorie n'est rien d'autre que du bavardage gauchiste (ou "masturbation intellectuelle" si voux préférez) tant qu'elle reste coupée de
la situation matérielle et de la pratique.
Cela ne doit quand même pas empêcher de faire vivre le côté théorique quand même. D'où mon commentaire précédent.

J'aimerais bien savoir en quoi ça en serait? Surtout dans un texte d'orientation intitulé 'Quel monde voulons_nous ?'.

"et donc attention au rideau que votre pauvre mère devra laver."
Laissez ma 'pauvre mère' tranquille elle ne veut rien avoir à faire à des personnes comme vous.

Oulianov93


arnaud 19/04/2010 13:26


Bonjour,
Venant de Paris, la fédération qui a amené cet amendement à être voté, je crois qu'il est tout de même nécessaire de préciser quelques points :
-cet amendement, s'il me tient à cœur, n'est en aucun cas synonyme de volonté de fraction dans le MJCF : mon avis est que l'on est tous des communistes et que l'on se doit de tous se respecter en
tant que tels.
Ce n'est pas de ma part ni de celle de la plupart de la Fédé de Paris que l'on entendra que le but de cet amendement est de constituer un "désaveu de la direction du MJCF".

-J'entends les critiques des gens qui considèrent que cet amendement sert à se "branler la nouille" mais n'en partage pas l'avis : Bien entendu la prononciation de "termes révolutionnaires" n'a
jamais été garante de réelle réflexion marxiste.
Notre amendement ne s'inscrit donc pas dans le cadre d'un "nominalisme révolutionnaire" (comme pourraient le faire toutes les sectes gauchistes) mais bel et bien dans le cadre d'un débat sur
l'orientation de l'organisation.


En conclusion, cet amendement doit être considéré tel qu'il est : ni une phrase gauchiste inutile pour se faire plaize, ni un affront contre la mééééééssante direction du MJCF.
Cet amendement, tout simplement, est là pour dire ce qu'il dit : nous voulons le socialisme pour passer au communisme.