Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 19:43

Une des rares interventions non consensuelle qui a échappé au filtrage du bureau du "congrès", dimanche 20 juin 2010.

 

Intervention de René Chevalier, secrétaire de la section de l'Arrageois (62)

 

En préparation de ce congrès d'étape, la Conférence de section de l'Arrageois a eu lieu le 8 juin ; elle a été précédée de réunions des cellules.

La teneur des échanges, tant dans les cellules qu'à la conférence de section, montre de l'inquiétude, de la déception, et même de la colère.

En effet, les deux textes présentés sont bavards et creux, ils ne traitent pas vraiment les problèmes ; de plus, ils ne sont pas amendables et ont été connus trop tard pour permettre un débat de fond.

En conséquence, la plupart des camarades de l'Arrageois ont le sentiment qu'ils sont conviés à un faux-semblant de congrès ; un congrès qui leur échappe puisque la direction nationale a déjà décrété que sa stratégie est la bonne : au lieu de travailler à bâtir le projet clair dont les travailleurs ont besoin, elle se centre sur seulement une stratégie électorale.

Certes, les élections sont un moment de la vie militante, mais elles n'en sont pas la totalité ! D'ailleurs, pourquoi se polariser sur les Présidentielles ? Toutes les élections sont un moment clé d'élaboration et de diffusion de notre pensée : n'oublions pas les cantonales, tout ne se jouera pas brutalement en 2012.

Mélenchon, lui, a déjà commencé sa campagne, appelant à l'adhésion au Front de Gauche, mais il n'y a pas de projet. N'oublions pas que Mélenchon est un pur produit du PS, zélé défenseur du traité de Maastricht. Les media le présentent dès maintenant comme le leader du Front de Gauche : il faut réagir et non pas accepter petit à petit toutes ses exigences ! Récemment, sans même consulter l'ensemble des militants et en contradiction avec les engagements des précédents congrès, notre direction a décidé de tolérer l'adhésion aux Partisans du Front de Gauche, c'est-à-dire à terme la transformation du Front de gauche en parti.

Pourtant, au cours de nos derniers congrès, la majorité s'était prononcée pour le maintien du Parti en tant que tel, comprenant le danger mortel de tout englobement comme en Allemagne ou en Italie.

Pour le Parti Communiste Français, il est urgent de construire notre projet et de le faire connaître, y compris à l'occasion des élections.

N'ayons pas peur de parler de communisme, de socialisme, de nationalisations! Osons rappeler les avancées sociales formidables que furent les démocraties populaires ! Des erreurs, des crimes, il y en a eu, comme sous la Révolution française, comme sous la Commune de Paris : est-ce que les exactions de Carrier ou de Fouché remettent en cause l'œuvre magnifique de Robespierre ou de Louise Michel ?

Pour nous, aujourd'hui, le temps est venu de dire qu'il ne s'agit pas d'aménager l'Europe des capitalistes mais de construire une Europe radicalement différente, au service des travailleurs.

Analysons sérieusement le passé récent : les comités anti-libéraux n'ont pas fonctionné, le Front de gauche lui-même en 2009 n'a rencontré qu'un succès mitigé, en 2010, le préjudice est net pour le Parti qui a perdu près de la moitié de ses conseillers régionaux.

Sur l'Arrageois, nous n'avons pas attendu que vienne d'en haut l'idée de créer des structures de lutte ouvertes. Mais l'impact du Comité de défense de l'hôpital de Bapaume ou du Collectif arrageois pour les retraites, pour positif qu'il soit, reste modeste. Au delà d'une prétendue "révolution" venue de l'informatique et d'internet, nos idées révolutionnaires ont toujours besoin d'aller au contact direct du citoyen, d'être présentées et expliquées en tête à tête ! Ne croyons pas que nous pourrons faire la Révolution en tapant sur un clavier !

Plutôt que de se lamenter sur le score du FN et sur l'abstention, il faut se souvenir que pour être écouté, il faut dire quelque chose, avoir un projet et un porte parole dynamique capable de le faire entendre. Il y a des personnalités au Parti capables de porter une campagne présidentielle.

Il importe donc que la direction nationale cesse d'être défaitiste par rapport au Parti ; il importe que nous affirmions haut et clair notre volonté de maintenir et de conforter le PCF, que nous fassions de ce congrès un vrai congrès représentatif de la volonté des militants.

C'est en fonction de cet objectif que la contribution collective Un parti fort, les communistes rassemblés, un projet de transformation révolutionnaire après avoir été largement soutenue au niveau des cellules a été adoptée lors de notre conférence de section à l'unanimité moins une abstention. Et cette contribution est la base de la Résolution qui fut adoptée à notre Conférence fédérale du Pas-de-Calais le 12 juin.

Nous sommes depuis toujours partisans de l'unité, mais avec des partenaires qui tirent avec énergie l'attelage dans la bonne direction, un attelage où les qualités se complètent sans s'étouffer, où l'union n'empêche pas d'affirmer l'identité de chacun. Il faut être au moins 2 en tête de l'attelage, 2 qui tirent dans le même sens, et non l'un qui tire et un autre qui est une sangsue sur son dos.

Assumons le C de PCF et affirmons plus que jamais notre identité communiste.

Unité, oui ! Dilution du Parti, non !

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF - 35ème "Congrès"
commenter cet article

commentaires

cotty 27/06/2010 23:34


Cette intervention de René Chevalier à le mérite de resituer le véritable enjeu du rôle que doit jouer le Parti Communiste Français. Drôle de démocratie! au lieu que se soit la base qui décide, ce
sont les dirigeant-e-s qui pensent pour l'immense majorité des adhérent-e-s. Il s'avère que la campagne militante profite au parti de gauche qui se tire la couverture à soi, et se voit déjà avec Mr
Mélenchon futur candidat a la présidentielle de 2012. En fait la forte abstention des dernières élections est le signal que les électeur et électrices ne voient aucune alternative à la crise sans
précédent du capitalisme mondialisé.Cela est inquiètant pour l'avenir de notre peuple.L'expérience du parogramme commun et la gestion du capital avec des ministres communistes à considérablement
affaibli notre parti, les collectifs anti-libéraux sont un désastre!!! 1'93 pour notre parti. L'erreur persiste avec le front de gauche, de nombreux élus communistes ont perdu-e-s leurs sièges!
cette stratégie est destructrice! Allons nous vers un parti socialiste bis?
La bataille idéologique est féroce, chaque jour des licenciements, une attaque tout azimut contre le service public! la disparition programmé des communes, des départements derniers bastion de
démocratie locale. L'Etat se décharge de ses responsabilités sur les régions.Il n'y'a pas de routes nationales, l'indépendance énergétique de notre pays est gravement menacé! la privatisation des
centrales nucléaires est en marche.Les péages urbains sont à l'essai, la vie chère, la précarité deviennent le lot de notre jeunesse, nos anciens survivent avec une retraite misérable, les hôpitaux
publics sont en voie de privatisation. Pas un secteur de notre pays n'échappe a cette curée"ENRICHISSEZ-Vous" selon une formule célébre!Riches devenaient plus riches, pauvers devenaient plus
pauvres.L'espérance de vie va décroitre rapidement devant cette paupérisation galopante.Les libertés individuelles deviennent une peau de chagrin, des tribunaux d'instance disparaissent, des
conseils des prud'hommes itou! les inspecteurs du travail sont débordés par l'ampleur des tâches à accomplir! les contrôles fiscaux sont impitoyables pour les salariés et d'une grande clémence pour
les milliardaires. L'insécurité des travailleurs à leurs postes de travail s'accroit! les suicides augmentent de façon effarante! des gens sont à bout, la souffrance de notre peuple dans toutes les
couches de notre société est immense, producteurs de lait ruinés! le nombre de morts augmente en Afganistan,pendant ce temps là les profits augmentent de façon faramineuse! l'indépendance de notre
pays est gravement menacé par les technocrates supra-nationaux du parlement Européen.Les libertés syndicales sont violées, les militant(e)s criminalisé-e-s. Les gardes à vue arbitraires se
généralisent, les écoutes téléphoniques, les caméras filment la vie des citoyens, citoyennes au travail et dans la rue. La fasciscation du régime se met en place!Plus nous offrons des armes à
l'adversaire de classe plus il se sentira conforté dans cette attaque sans précédent contre les conquêtes du Conseil National de la Résistance! alors je reprends une formule célèbre:" pas de
mannequins dans le parti, que les bouches s'ouvrent pour crier l'injustice dans la rue, sur les lieux de travail, bureaux, écoles, chantiers, universités,hôpitaux, casernes de gendarmerie, plolice
nationale et communale, agriculteurs, petits commerçants, ,la liste est longue de ceux qui subissent le rouleau compresseur des multinationales sans patrie, sans foi ni loi, prêtes à tout pour
faire du profit sur les peuples de la planète terre.Alors ça suffit! vive le socialisme aux couleurs de notre pays! faire preuve d'imagination selon certains dirigeant-e-s du pcf dépasser le
capitalisme! non le remplacer, par une socièté libérée de l'exploitation de l'homme par l'homme, une société fraternelle, solidaire, avec tous les êtres humains sans distinctions de nationalités,
d'ehnie, de religion, comme à Cuba ou peuvent être adhérents du parti des croyant-e-s
Voici ma modeste contribution, qui ne prétend être que le reflet d'une opinion. Salutations communistes. Jean-Louis