Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 22:40

A propos d’un congrès qui n’en est pas un, tout en étant un

Par Bernard Trannoy (section Bassin d’Arcachon)

Le 21 mai 2010

Extrait du « Texte N°2 - Pistes de travail pour un Parti communiste français transformé » : « En bref, il s’agit ensemble de mettre à plat l’organisation de la direction nationale et de la soumettre à la discussion du Congrès avant la discussion sur les noms. La Commission fera rapidement une proposition d’organigramme soumise au débat. Par cette méthode, nous voulons poser une première pierre, concrète, de changement de notre direction. »


Là encore le flou, le chèque en blanc. Les transformations du parti envisagées sont déconnectées du projet et de la perspective dont le parti se devrait d’être le porteur. Une évidente articulation parti/Projet est à penser. Le parti au service du projet, un projet pour le parti. Alors que ce qui nous ai proposé c’est un parti au service des visées purement électorales d’une nomenklatura.

Des directions qui par ailleurs ne répondent plus ou pas de leurs activités ou de leur non activité.

 

Quelle production ?

 

Les seuls dont on a un écho nous parviennent en bas. (La commission agriculture, pêche et forêt – Le collectif entreprises et de temps à autre Communisme et écologie) pour les autres c’est encéphalogramme plat, la mort clinique.

Le site du PCF qui devrait être un lieu de ressources, ne remplit pas son rôle. Mal foutu, mal organisé, son intérêt est faible, voir quasi nul. Heureusement, il y a un certain nombre de site animé par des camarades ou des collectifs de camarades ou proche de ce qui devrait être nos fondamentaux qui présente plus d’intérêt et de richesse.

 

En fin de compte un congrès pourquoi faire ??? Peut-être une invitation à poursuivre dans la Mélenchonade. Si certains nous proposent de nous limiter au rôle de porteurs de valises du PS, d’autre nous proposent de nous faire les porteurs de valise du très populiste Mélenchon. Quelle différence ??? sur le fond aucune dans les 2 cas c’est la transformation du PCF en auxiliaire.

Le rassemblement pourquoi faire ? Pour quels objectifs ? Ayons un PCF qui s’assume, qui porte un projet. Et là nous créons les conditions de rassemblements. La condition même de rassemblement possible, porteurs de contenus, est à rechercher dans un travail des communistes pour doter notre peuple de l’outil révolutionnaire qui lui fait défaut.

 

C’est une visée collective que nous devons porter. Pour le moment le FdG n’est qu’un assemblage hétéroclite d’individualités aux visées électoralistes se cantonnant dans une posture de refus, aux visées les plus contradictoires.

 

Peut-on faire l’impasse sur ce type de rassemblement d’appareils ? Ne justifie-t-il pas un droit d’inventaire. Voyons les résultats hors de l’hexagone :

 Italie « Arco Bello » variante FdG italienne. Résultat bingo, plus de gauche au parlement italien.

 Espagne « Izquierda » variante FdG espagnol. Résultat en baisse. Un processus de désengagement qui ne dit pas son nom, est en cours dans le PCE.

 Allemagne « Die Like » variante FdG allemande, toujours pas de programme.

 

Non le rassemblement n’est pas une fin en soi. Mais le résultat d’un travail aux niveaux des quartiers et des entreprises, pour faire connaitre, partager et co-élaborer des solutions de sortie de système. Et pour cela l’outil PCF est indispensable.

 

Regagnons la confiance du monde du travail qui a le sentiment justifié que nous les avons abandonnés dès 1983. Pour cela faire resurgir une identité forte.

 

Et aidons à sortir d’une culture du refus, du contre, de l’anti Sarko cache sexe. Pour élaborer et mettre en œuvre une stratégie de sortie de système. En fait les gens ne votent pas PS mais contre SARKO.

Le vote PS n’est qu’un vote par défaut, tellement nous avons affadi nos positionnements. Nous ne sommes même plus capables d’hurler aux scandales.

 

Battre la droite en 2012 Mais pour quoi faire ???????? La gauche est-elle en capacité et en volonté de se doter des moyens de faire autrement ? Pour aujourd’hui la réponse est NON.

Et cela nous devrions avoir le courage de le dire. Il n’est pas question de refuser toutes alliances avec le PS. Mais encore faut-il que le PS assume pleinement ses choix et leurs conséquences ? Notre attitude ne doit en aucun cas lui servir de cache sexe.

Que nous soyons capables devant l’inacceptable de claquer les portes. Il y a des couleuvres que nous n’avons pas à avaler.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF - 35ème "Congrès"
commenter cet article

commentaires