Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
5 mai 2010 3 05 /05 /mai /2010 19:28

« Congrès » bâclé (suite) : la commission de transformation, dernière roue du carrosse !

 

La préparation du « congrès d’étape » extraordinaire de juin s’éloigne de plus en plus des statuts du Parti et des conditions d’une véritable réflexion et de décisions collectives des communistes.

 

La « Commission de transformation » du Parti a été désignée en janvier 2009. Avant l’annonce du congrès extraordinaire, elle ne s’était réunie qu’une fois officiellement et une fois de façon informelle. Entre temps, elle n’a jamais fonctionné.

Cela n’a pas empêché son « responsable », Patrice Bessac de sortir tour à tour, pour servir d’introduction à la discussion du « congrès » d’étape, trois textes : l’un à la réunion du Conseil national du 28 mars, un avant celle du 16 avril et une version assez modifiée de ce dernier le 16 avril même.

Pour donner une vague caution à ces textes, tombés du ciel, voilà qu’on se préoccupe de réunir maintenant la « Commission ». Entre temps, une réunion avait donc eu lieu le 10 avril. , Patrice Bessac a voulu en convoquer une autre, il y a quelques jours, le… samedi 8 mai.

 

Nous reproduisons ci-dessous la réaction de José Hernandez, secrétaire de la section d’Albi dans le Tarn et membre de ladite commission.

Il y en a eu beaucoup d’autres et la réunion du 8 mai a été reportée.

Mais tout le reste demeure tel quel : affligeant !

 

On se souvient que les « transformations » ont remplacé au dernier congrès dans la bouche de l’équipe dirigeante la « métamorphose » du PCF, le mot ayant par trop choqué les communistes qui refusent profondément l’idée d’une rupture avec l’histoire et les fondements du PCF.

 

Pour continuer dans la même voie, l’opération de la direction se précise.

On a créé une commission alibi dont on voit le sort qu’on lui fait.

Des textes sortent du chapeau de quelques permanents du siège. Celui lu par Bessac, qui est censé servir de base à la discussion du « congrès », est ampoulé d’expressions incompréhensibles, délibérément vague, beaucoup plus imprécis que ses versions précédentes (notamment sur l’objectif de remise en cause des statuts). Dans la préparation du « congrès d’étape », il n’est pas soumis à amendement, de façon déjà anti-statutaire.

 

Tout laisse à penser, qu’au « congrès d’étape », la direction va sortir un texte beaucoup plus précis pour avancer ses « transformations », valider de force sa « feuille de route » d’ici 2011, continuer à détruire les fondements théoriques, politiques et organisationnels de notre parti, englobé maintenant dans le Front de gauche.

 

La direction donne d’avance un bel aperçu du Parti transformé selon ses désirs: celui du mépris des statuts du Parti et des communistes !

 

 

 

Lettre de José Hernandez (PCF 81 – Albi) :

 

Bonjour,

 

Comme je l'avais indiqué après la seconde réunion de la commission, il me semble que les membres de la commission sont considérés par le national comme des « neuneu » ou des imbéciles. Pendant des mois, la commission ne s'est pas réunie, il devait être mis en place un site internet interactif pour que les membres et les communistes puissent intervenir sur la construction d'un projet de transformation, rien n'a été fait et c’est dans la précipitation, à la veille d'un congrès d'étape organisé aussi dans la précipitation que l'on réunit la commission et en plus un samedi 8 mai. Les réunions parisiennes sont organisées pour les Parisiens et non pour les camarades qui habitent en province. On se fout de notre gueule. Les pistes de travail et le projet d'organisation du parti est fait uniquement pour que le national s’approprie tous les moyens. Aucune proposition pour développer le parti à la base (création de cellules dans les quartiers populaires, les entreprises), reconstruction de l’éducation politique des communistes par la mise en place «  d’écoles du parti » élémentaires et fédérales. Recherche de solution pour une véritable bataille idéologique (mettre tout en œuvre pour que  l’huma porté par les communistes redevienne un journal communiste) De l'avis de beaucoup de camarades, on devrait revenir à l'organisation du PCF d'avant le Congrès de Martigues qui a démantelé la structure politique de notre Parti. Comment reconstruire une organisation si on ne fait pas le lien entre l’état de santé du Parti et un  diagnostic ? Entre l’état du parti et la stratégie à mettre en place. Mener une grande campagne nationale de recrutement sur des bases révolutionnaires de changement de société.

L’immense majorité des communistes dans le parti et surtout hors du parti, attendent une organisation politique qui se démarque de toute cette politique politicienne qui gouverne par alternance notre pays depuis des décennies. 

Une organisation qui rassemblent dans un Front populaire Français tous ceux qui veulent en finir avec le capitalisme.

 

Fraternellement

 

José Hernandez

Membre de la commission

Secrétaire de section d’Albi

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF - 35ème "Congrès"
commenter cet article

commentaires