Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
28 avril 2011 4 28 /04 /avril /2011 17:59

Serge FRICOUT

Membre du CD

 

 

 

 

A l'attention de Laurent PEREA

Secrétaire Fédéral

PCF 24

 

 

 

Cher Camarade,

 

 

Après la lecture à tête reposée des comptes-rendus du CN des 8 & 9 avril dernier, des débats qui ont suivi et de la résolution, de nombreuses questions se posent aux membres du PCF ; pour ma part, je t'informe de ma position.

 

En 1er lieu, je crois que le débat a montré dans la diversité des interventions qu'y compris dans le CN, nombre de camarades ont des difficultés à concevoir qu'on leur enlève leur droit premier qui est celui de décider en toute connaissance de cause.

 

D'aucuns dans la discussion disent refuser de signer un chèque en blanc, d'autres n'admettent pas que les orientations du Front de Gauche aient été signées avant le CN (ce qui devient une pratique récurrente) d'autres encore refusent le chantage à la candidature.

 

Enfin, certains affirment que la démarche de l'accord FdG n'est pas acceptable mettant en avant le fait que la souveraineté des communistes doit être assurée sur l'accord et les candidatures ; d'ailleurs, le vote de la résolution marque bien s'il en était besoin les difficultés dans lesquelles se trouvent nos dirigeants.

 

En second lieu, je voudrai aborder la question du contenu. A sa lecture, on comprend mieux les déclarations ci-dessus.

 

En effet, dans cette déclaration, on nous parle d'alternative mais toujours pas de changement comme si nos concitoyens avaient besoins de parti politique marchant sur des oeufs, acceptant le système actuel ou ne cherchant qu'à l'améliorer à la marge en ces temps de difficultés de tous ordres.

 

Ensuite, celle-ci aborde le programme partagé sachant que celui-ci est encore une fois négocié au sommet dans des tractations qui n'en finissent pas et n'est pas définitif, on nous propose qu'il soit mis à l'appréciation du PCF.

 

Une telle opacité  déconcerte mais au fait, avec quels documents votés et actés la délégation du PCF intervient-elle dans ces réunions ? En fait, avec quel programme ?

 

Car il me semble en dernier lieu que la maitrise des enjeux, du sens et des objectifs doit porter l'engagement communiste et non pas celui de quelques personnalités.

 

Il est également demandé que le PCF et ses adhérents investissent pleinement la démarche FdG. Y aurait-il chez certains dirigeants du PCF des doutes à ce sujet ?

 

Seraient-ils en train de sous-entendre qu'après les expériences européennes, régionales etc... une certaine défiance s'installe. Préviendraient-ils une remise en cause ou tout simplement auraient-ils peur du débat de fond ?

… / …

 

D'autant qu'on nous annonce après les comités, les forums et tutti quanti la création de « collectifs de circonscription » ou « ateliers législatifs ». Cela n'irait-il pas dans le sens d'une organisation parallèle qui supplanterait le PCF ?

 

Il est écrit noir sur blanc plus loin que l'objectif essentiel est d'aboutir à un groupe FdG à l'Assemblée et bien entendu au Sénat avec une composante du PCF.

 

Cela ne sous tend-il pas de fait la fin des groupes PCF et donc de son expression politique au niveau de la représentation nationale ?

 

Le 3ème point aborde le sujet des élections, une petite observation en introduction : l'on peut dire que les présidentielles sont imposées dans le débat public par les autres partis et les médias.

 

Sachant que notre direction rentre dans ce jeu, cela ne peut que nous inquiéter concernant notre engagement politique s'appuyant sur l'avis des adhérents, le débat sur les idées.

 

Cette façon de faire de la politique est-elle aussi remise en cause aux risques d'avoir des conséquences déterminantes sur l'avenir du PCF pendant cette période jusqu'en 2012 ?

 

Pourquoi dans ce cadre avoir annulé la tenue du congrès ordinaire qui aurait permis d'aborder les questions de fond en mettant en avant la souveraineté des adhérents ?

 

Quand à la façon dont la déclaration aborde les candidatures pour cette élection, elle me laisse un goût amer dans la bouche. D'un coté, on affirme que l'essentiel des discussions des communistes doit porter sur le choix entre 2 candidats étiquetés FdG, donc on ne parle plus de contenu, de perspectives, d'idées.

 

Ces deux « favoris » seraient-ils d'accord sur tout ?

 

Alors, pourquoi deux candidatures pour les mêmes choix stratégiques ? Voudrait-on tromper nos camarades sur la marchandise alors qu'il nous faudrait baser notre réflexion sur 3 axes importants pour l'avenir de la population et d'un véritable changement :

 

  • le PCF  pour une rupture avec la politique du capital s'appuyant sur les luttes, pas pour une nouvelle gauche plurielle derrière le PS
  •  
  • le PCF contre l'UE du capital, la tromperie réformiste de l'Europe sociale donc un PCF pour la sortie de l'UE
  •  
  • le rassemblement avec un PCF renforcé et non dilué et transformé dans un FdG à dominante sociale-démocrate

 

d'autant qu'on écrit plus loin qu'il faut une exigence claire : respecter l'adresse aux communistes de janvier qui ne met en avant qu'une stratégie électoraliste de bon ton dans le débat actuel.

 

Pour finir, on nous dit que tous les documents seront à notre disposition, j'attends cela avec impatience, espérant que les 4 candidats voire moins seront traités sur le même pied d'égalité et que nous pourrons nous déterminer en ayant tous les éléments.

 

Comme tu peux le voir, ce débat n'est pas terminé ; Laurent DOUSSEAU me dit souvent que j'ai tendance à noircir le tableau mais il vaut mieux prévenir que guérir d'autant que ces dernières années le vécu de notre Parti  doit nous laisser sur nos gardes.

 

Si quelque chose n'existe plus, on ne peut rien faire pour le sauver ; la nature a horreur du vide et à force d'effacer l'image du PCF du paysage politique, on laisse tout loisir aux autres partis de dessiner l'avenir de nos concitoyens pour le pire et surtout pas pour le meilleur.

 

Reçois, Cher Camarade, mes fraternelles salutations.

 

Serge FRICOUT

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans 2012 : Consultation PCF
commenter cet article

commentaires