Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 15:34

Conseil national du PCF des 21 et 22 octobre 2011 

Intervention de Claude FAINZANG, fédération de Paris

 

claudefainzangIl faut condamner fermement le processus des primaires, régression démocratique largement médiatisée, qui enferme l’alternative politique dans un simple choix électoral de personne en 2012. La forte participation traduit une aspiration au changement ; mais attention, cette primaire a été boudée par les quartiers populaires : 14% à Paris contre 4% nationalement.

La candidature d’Arnaud Montebourg a servi à canaliser une part de la contestation sociale sur François Hollande. Au tour de Mélenchon de rabattre sur Hollande au 2ème tour, comme la couverture de l’Humanité Dimanche du 20 octobre le traduit si bien [Mélenchon/Hollande : la véritable primaire commence].

Je veux rappeler les promesses des dirigeants grecs, avant les élections, d’augmenter les salaires de 5% ; et après les élections, les salaires ont été baissés de 20% ; 40% chez les fonctionnaires.

Les forces de droite comme de gauche canalisent le mouvement de protestation à tour de rôle. Après les élections ils appliquent la même politique. Quand même, camarades, nous ne découvrons pas l’alternance électorale !

Alors soyons clairs. C’est l’exigence minimale que d’affirmer dès maintenant que le PCF ne participera pas au gouvernement en 2012.

Les mobilisations actuelles (enseignants, cheminots, ouvriers de la sidérurgie lorraine ou des raffineries) indiquent la voie indispensable pour riposter à la politique du capital et obtenir un vrai changement : la lutte !

Il y a quelques années, on disait dans le Parti : « priorité au mouvement populaire ». Cela semble bien loin !

A nous, communistes, de faire monter de véritables propositions de rupture : nationalisations démocratiques, affranchissement vis-à-vis de l’UE et de l’euro, défense du financement de la Sécurité Sociale, hausse du SMIC et des salaires (sans attendre), rétablissement d’une échelle mobile des salaires, défense des services publics.

Faire monter le refus de l’application des traités et directives européennes est essentiel.

On voit bien le rôle joué par l’UE, la BCE, le FMI : ils aident les gouvernements à saigner les peuples. Les directives européennes, le traité de Lisbonne, sont des instruments pour coordonner les politiques antisociales, l’euro un instrument pour les imposer.

Nous voyons ce que coûte aux peuples le sauvetage de l’euro. IL serait de notre responsabilité de faire le lien entre l’euro, les politiques nationales antisociales et les problèmes immédiats des gens. Je partage pleinement la proposition de Dominique Negri d’organiser dans le Parti un débat sur la sortie de l’euro, la rupture avec l’UE du capital.

Bien sûr, il faudra battre Sarkozy et l’extrême droite. Mais la question n’est pas QUI va continuer la politique au service de l’argent, mais comment on la combat, comment on commence à la mettre en échec.

Le choix du moins pire ?  NON ! On a déjà donné. Il faut faire grandir des positions de rupture et contribuer au développement des luttes.

A propos du matériel qui sera tiré pendant les campagnes électorales, je demande qu’il y ait du matériel « PCF ». On a vu ce que cela a déjà coûté aux régionales de ne pas le faire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans Interventions au CN du PCF
commenter cet article

commentaires