Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
18 janvier 2010 1 18 /01 /janvier /2010 17:39

Conseil national du PCF du 15 janvier 2010 

Intervention d’Alain DE POILLY, fédération du Val-de-Marne

 

alaindepoily.gif

Au dernier CN, j’ai voté pour la poursuite du Front de gauche parce que la direction de notre parti affirmait que ce front élargi ne conduirait pas à l'effacement du parti communiste, bien au contraire, En clair, le parti communiste ne passerait pas sous le table.

 

Or, force est de constater aujourd’hui, que le parti communiste est en train de passer sous la table.

 

Sur ce thème, le collectif électoral ainsi que l’exécutif départemental du Val-de-Marne a écrit à Pierre Laurent et à Marie-George Buffet pour leur faire part de leur sentiment sur la conduite des négociations en ces termes, je cite : « la direction nationale semble subir les négociations plutôt que d’anticiper les différentes problématiques rencontrées. Les concessions faites par notre parti sont trop importantes notamment en Ile-de-France. » « Quant aux propositions d'éligibles, elles ne sont pas conformes aux réalités des rapports de force dans une région comme la nôtre. »

 

Malheureusement, les concessions importantes ne se limitent pas à l’Ile-de-France.

 

Nous arrivons à un constat : plus le Front de gauche s'élargit à de petites associations et plus la place du parti communiste dans ce front rétrécit. Encore un élargissement de ce type et notre parti sera complètement noyé dans une force aux contours mal définis

 

Or, il est évident que les élections régionales ne se gagneront pas sur le nombre de micro-associations composant le Front de gauche, dont les adhérents d’ailleurs pratiquent la double appartenance. Mais ces élections se gagneront sur la qualité du projet dont il sera porteur.

 

C’est pourquoi il est regrettable qu’une fois de plus, la direction du parti ait privilégié les accords d’états-majors, en s’enfermant dans des tractations sur la répartition des places avec de micro-associations dont les électeurs ignorent même l'existence et cela au détriment du projet politique et idéologique, qui seul peut mobiliser les victimes du système capitaliste et ainsi les faire sortir de l'abstentionniste dans lequel ils se sont repliés dans l’attente d’un projet crédible à gauche.

 

Ceci dit, aujourd’hui, l’heure n’est pas au bilan, mais à la mobilisation pour que les listes « Front de Gauche » fassent le meilleur score possible, sans que pour autant, dans cette campagne, notre parti renonce à son identité. Cela est important pour l’avenir.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans Interventions au CN du PCF
commenter cet article

commentaires

cotty 22/01/2010 10:16


Bonjour Camarade! non la mobilisation est d'être en phase avec les luttes en cours, si petites soient-elles, pas un communiste ne doit manquer pour cela, et de mener une intense bataille
idéologique sur des positions véritablement de lutte de classe, l'expérience des autres partis communistes européens devrait nous ouvrir les yeux, il est temps de réagir à cette dérive qui fait des
élections la panacée de tous nos problèmes, erreur profonde qui aura des conséquences funestes pour notre peuple, et surtout pour l'affaiblissement de notre parti par le nombre de ses élus et de sa
base militante, cette alliance hétéroclite électoraliste nous mène droit dans le mur....
Salutations communistes.
Jean-Louis


cotty 18/01/2010 19:06


Camarade! il semblerait que beaucoup de militant(e)s soient floué(e)s et que notre parti aille inéluctablemet vers sa disparition, que les dirigeants du Comité National prennent leurs
responsabilités, mais la démocratie est gravement lésée dans notre parti!Salutations communistes. Jean-Louis