Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
14 mai 2012 1 14 /05 /mai /2012 09:38

Conseil National du PCF du 11 Mai 2012 

 

Intervention de Claude FAINZANG, fédération de Paris

 

 

claudefainzangCette campagne des élections présidentielles a vérifié que le Front de gauche représente bien le choix de l’effacement du Parti, un choix, je le rappelle, décidé sans les communistes, sans congrès.

 

Le sigle PCF a disparu du matériel de campagne, ou alors il reste en tout petit. Idem pour les législatives, bien que ce soit les communistes qui payent.

Qui rédigent les tracts ? Il n’y a presque jamais les positions communistes.

 

Il est déjà annoncé qu’il n’y aura pas de groupe communiste à l’Assemblée mais un groupe « Front de gauche ».

 

La vie du Parti est suspendue au Front de gauche. Il n’y a pratiquement plus de réunion de cellule, même de section.

 

Mélenchon et ses amis ont pris presque toute la place dans les médias.

 

Mélenchon ne s’y est d’ailleurs pas gêné pour puiser, dans les mots, dans nos fondamentaux abandonnés par notre direction, pour jouer au révolutionnaire [institutionnel !].

 

Mais les positions de rupture que le PCF devrait porter sont absentes. C’est grave alors que d’importantes luttes sont à venir et à préparer avec l’élection de Hollande et la poursuite annoncée de l’austérité.

 

Par exemple, nous devrions être le parti qui défend le rétablissement de l’échelle mobile des salaires, qui continue le combat pour la retraite à 60 ans en reprenant le mot d’ordre du retour aux 37,5 annuités. Comment rassembler sur cette question en ignorant la question des annuités et du financement par la cotisation sociale ?

Après les abandons des années de gauche plurielle, il faudrait enfin rectifier le tir : exiger la renationalisation intégrale des grands services publics et le rétablissement des monopoles publics nationaux (EDF, GDF…). Cette bataille est d’autant plus importante devant le dépeçage planifié de la SNCF.

 

C’est sur la réponse à de tels enjeux que doit s’envisager la participation gouvernementale et/ou le soutien à une majorité dominée par la social-démocratie.

Le calendrier retenu par le rapport [le CN n’a même pas été invité à le ratifier !] fait le choix de la précipitation. Les communistes seront de fait privés de la décision. Le 18 et le 19 juin, ils seront peut-être consultés, mais sans vote national.

Mais c’est maintenant au plus tard, après l’annulation du congrès, que devrait être mis en débat le contenu et les conditions, en lien avec le développement du mouvement populaire, d’une éventuelle participation !

 

Pour ma part, c’est non, nous ne pouvons pas aller avec le PS ! Ses choix ne vont pas dans le sens des intérêts populaires.

 

La question du logement social l’illustre entre autres. Dans mon secteur, le député sortant est Daniel Vaillant, ancien ministre PS de l’intérieur. Les représentants des 107 amicales de locataires CNL du 19ème arrondissement ont demandé à être reçues pour lui exposer leurs exigences, notamment : le blocage des loyers, y compris dans le logement social, l’abrogation de la loi Boutin et du décret de 2008 sur les surloyers, le relèvement des plafonds de ressources pour l’entrée en HLM, la TVA à 5,5% sur les produits énergétiques et le chauffage, la baisse des tarifs du gaz et de l’électricité, le relèvement de 25% de l’APL, la hausse du budget du logement à 2% du PIB.

 

Daniel Vaillant a été clair : c’est « NON » à tout, à chacune de ses revendications, c’est le refus de « prendre l’argent là où il est ».

 

Rien de différent du côté de François Hollande, qui n’a pas voulu recevoir la CNL, mais qui lui a transmis par écrit la même fin de non recevoir à ses revendications, qui sont aussi les nôtres en tant que communistes.    

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans Interventions au CN du PCF
commenter cet article

commentaires

LAPEYRE 11/12/2012 22:07

Bonjour,

Je ne sais si cette adresse courriel est toujours d'actualité mais je ne trouve pas d'adresse courriel d'un signataire de votre texte alternatif.

J'ai adressé aux camarades des deux autres textes alternatifs un message que je voulais envoyé simultanément aux trois.

Je vous (ce "vous" est un "tu" collectif) envoie ce commentaire.

Bien Fraternellement.

Jean


------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Bonjour,

Je ne parviens pas à trouver l'adresse courriel des rédacteurs du texte alternatif N° 3.

Je vais devoir leur envoyer mon commentaire en particulier.

J'ai lu les trois textes alternatifs et, au risque de vous paraitre naïf, sur le fond, je ne vois pas de différences fondamentales entre les quatre textes proposés.

Certes, la rédaction est propre à chaque "courant" mais les propositions sont communes et exprimées avec une pédagogie et une stratégie notant des approches de relation à l'Autre bien marquées.

Ce que je constate dans chaque texte alternatif autre que la Base commune, c'est qu'il y a une lecture très archaïque. En effet, c'est à partir d'un mot utilisé ou non utilisé, un bout de phrase ou
une phrase sortie de son contexte que la critique partisane vient dénaturer l'orientation du texte. Cette pratique,je l'ai connu quand j'étais "compagnon de route" du PCF.

Qui peut dire aujourd'hui qu'un candidat du PCF à la présidentielle aurait fait un score honorable ??

Il faut prendre en compte la réalité politique. Quand MELENCHON a dépassé les 10 % dans les sondages, tous les candidats, de l'extrême gauche à l'extrême droite ont "canardé" MELENCHON. Qu'en
serait il advenu si cela avait été un candidat communiste ??

Cette donnée, essentielle, doit guider notre réflexion et notre analyse. Toute cette partie du peuple qui souffre de la crise a besoin d'avoir confiance en celle ou celui qui sera en capacité de le
libérer de cette souffrance, de ce mal vivre. Il ne peut donc pas porter sa voix sur un(e) candidat(e) qui n'a aucune chance d'être élu(e). Chacun(e) peut apporter son commentaire (y compris
jusqu'à dire que le Peuple est "bête" pour ne pas dire c--, mais c'est la réalité.

L'autre regard à porter sur cette réalité, c'est de prendre réellement conscience que le PCF seul n'aura jamais accès au pouvoir. Il faut donc passer par le Rassemblement des forces de gauche qui
veulent être une alternative, qui veulent sortir du capitalisme (alors, peu importe le mot prononcé. J'ai pour habitude de dire opposition d'intérêt quand lutte de classe n'est pas audible). SE
Rassembler, c'est accepter l'Altérité et donc que la base commune de ce Rassemblement ne peut pas être le programme d'un seul membre de ce rassemblement, y compris celui du PCF.

Alors, abandonnons cette vieille habitude de dénigrer tout ce qui n'est pas Nous, ne nous positionnons pas en juge (qui est le Bon communiste, qui est le mauvais ??), Unissons nos énergies pour
être plus crédibles, plus audibles, plus cohérents, plus et mieux présents sur le terrain. Rien n'est plus démobilisateurs pour le Peuple de gauche et de Gauche que des positions différentes de
communistes sur un même sujet, pare exemple, l'aéroport de Notre Dame des Landes.

je voterai la Base commune sans aucune animosité envers vos textes ni envers vous mais parce que c'est le texte le plus rassembleur.

Bien Fraternellement.

Jean

cotty jean-louis 15/05/2012 22:59

Passons aux vrais problèmes qui concernent notre peuple!Mr Hollande a rassurer les financiers en" affirmant son engagement d'honorer la dette: 1700 milliards d'euros et par an.Le paiement des
intérêts qui englouti l'ensemble de l'impôt sur le revenu(50 milliards) constitue un cadeau royal aux marchés financiers, alors que l'expérience montre que l'argentine de 2000 à l'Islande
récemment, que tout redressement au service de la population passe par une remise en cause et au minimum une restructuration de la dette 75% pour l'Argentine"source Front syndical de classe.

étoile rouge 15/05/2012 04:04

Je suis d'accord avec l'ensemble de cette intervention. Le but réel de cette confusion est de faire disparaitre tte référence au PCF et au marxisme, ce en pleine crise considérable du capitalisme!
La position anti UE et de refus des traités et de l'euro est juste. Ce n'est pas parce que la BCE prêtera aux états que les choses iront mieux. Ou alors on cherche à construire un état européen ,
contre les peuples et au bénéfice d'une part de plus en plus étroite de la bourgeoisie!! Vu les écarts énormes de conditions de production et de richesse un désastre considérable se profile pour
les classes de travailleurs. Ce n'est pas l'austérité mais la misère qui est devant nous. Les communistes réels , souhaitant intervenir comme tels, sur la base du marxisme, considérant l'histoire
positive des luttes communistes et de la révolution de 17 doivent s'organiser pour devenir visibles dans la rue ( manifestation à l'appel des communistes) remettre en fonction les cellules, prendre
la parole dans l'espace public au nom des communistes. Ce avant que la fascisation des l'europe ne s'effectue. Il est clair que le grand patronat et la haute bourgeoisie ont fait le choix de la
dictature d'un type nouveau: les élections ont lieu mais rien ne change, les partis semblent différents mais maintiennent envers et contre tout l'UE pro américaine, les travailleurs sont matraqués
avec une violence rare, l'expression politique d'opposition reste faible!Nous devons nous montrer les communistes!Le peuple travailleur doit pouvoir compter sur nous!Montrons nous , manifestons!

janot 14/05/2012 20:23

J'ai vécu la guerre avec ses atrocités ,ses lachetées son laissé faire sa colaboration Puis l'appel du Général De Gaule ,la Résistance , ou le PCF a joué un grand role en tant que parti politique
dès 1941 dans la lutte armée J'ai vu la Libération de Paris avec le colonel communiste Rol Tangy devant les chars de Leclerc qui a signé la rédition avec Von Scholitz J'ai vu le Conseil National de
la Résistance le 19 Mars 1944 donner au peuple la liberté et tous les ayants droits sociaux que nous avons depuis alors
Ambroise Croisat Ministre Communiste avec Marcel PAUL Charles Tillion Waldek Rochet ,que De Gaulle avait només Tout cela pour la sécurité du peuple et qui a fait les 30 glorieuses Mais Mais!!!en ce
moment lorsque je vois ce qui se passe ,j'ai envie de crier mon indignation a la manipulation , a la coruption ?? de ceux qui s'ont responsables dans ce grand Parti Politique Mème si on n'est pas
communiste on doit se rappeler !!!! par rapport
a la galère dans la quelle on va se trouver C dans cette Europe de la spéculation !!!!! C'est un grand Naufrage !!!!!

cotty jean-louis 14/05/2012 14:12

Camarade Claude FAINZANG, la position des communistes qui n'ont pas renié-es le marxisme-léninisme devient intenable! Aussi mon choix est fait devant celles et ceux qui sont les liquidateurs et les
mutants, je ne reprendrais pas ma carte au PCF QUI VA SE tranformer en front de gauche. Alors je suis dorénavant avec le pôle de renaissance communiste en France! rejoins-nous camarade!!