Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
11 janvier 2011 2 11 /01 /janvier /2011 09:53

Candidature aux présidentielles, réflexion d’un camarade de la section de Verfeil (31)

 

Beaucoup de Communistes sont inquiets devant les choix opérés par notre direction nationale.

 

En effet d’une façon ou d’une autre, elle a enfermé les communistes dans la logique du front de gauche, sans que nous n’ayons pu en débattre. C’est un véritable coup de force, le PCF serait définitivement dilué dans le front de gauche.

 

Mais au fait qui compose ce front de gauche ? à 90% le PCF, 2 généraux sans armée et quelques groupuscules.

 

Avec une telle stratégie, l’effondrement du PCF est en marche et conduit à sa disparition comme cela a été le cas en Espagne et en Italie.

 

Il est pour moi évident que dans le débat des présidentielles, je m’oppose à une candidature du front de gauche, même si le candidat est membre du PCF. Car que devient un parti sans candidat et donc sans voix : il disparaît !

 

A l’inverse je pense qu’une vraie politique communiste portée par un candidat PCF nous permettrait d’exposer nos propositions dans les débats télévisés auxquels nous aurions droit, alors qu’à l’heure actuelle nous en sommes exclus, Mélenchon parle à notre place !

 

En fait pour les présidentielles, la direction nationale a pipé les dés. Elle veut nous enfermer dans un débat au sein du front de gauche pour choisir un candidat parmi les candidats à la candidature. Le candidat à la candidature du PCF sera évidemment désigné par les communistes au cours d’un vote.

 

Je pense que le véritable débat des candidatures pour les présidentielles se résume en 2 points :

 

- Soit un candidat PCF porteur d’un véritable programme communiste sur des bases de lutte de classe,

- Soit un candidat du front de gauche, sur un programme réformiste, quelle que soit son appartenance politique, s’il en a une !

 

Quoiqu’il en soit si malheureusement cette dernière solution était choisie, le candidat retenu sera le résultat de tripatouillages secrets au sein des directions politiques du front de gauche, comme cela s’est déjà passé aux européennes et aux régionales.

 

Robert BERTRAND

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans 2012 : Consultation PCF
commenter cet article

commentaires

philippe brouillard 27/01/2011 01:24


cher Mr. MELY
Oui, votre Gauche n'ose plus parler de Droit au Travail, qui ferait bobo au capitalisme. La fin de l'Assistanat risquerait de déclasser la multitude politicienne qui en tire sa justification.
Pour noyer le poisson, vos deux ''objections'' sont accablantes.
1° Pour Généreux et le PG auquel vous me renvoyez. Réécoutez-le: Il n'y parle pas du DAT, mais du Droit...des Entreprises! Pas une fois le mot ''travail'' dans son intervention. Ca vous avait
échappé? Et je passe les envolées sur la ''définanciérisation'' de la planète (qui rappelle l'outrecuidance gratuite de qui vous savez au G20)
2° Pour Généreux toujours, qui parle bien de ''150 milliards'', sauf qu'il n'est pas question pour lui de les convertir en salaires, mais plutôt pour ''financiariser'' les PME, comme le suggère le
PCF.
Pour Mélenchon idem. Vous affirmez qu'il aurait déclaré qu'il ne voterait pas DSK au deuxième tour. Vous êtes soit un naïf soit un menteur. Dans l'article que vous citez à ''preuve'', Mélenchon dit
tout au plus - je cite - ''si c'est pour faire le programme du FMI, il ne faut pas compter sur nous.'' Astuce grossière: qui penserait que DSK et le PS mettraient dans leur programme celui,
mondial, du FMI?
Et si JLM ne voulait pas voter DSK, que ne dit-il pour qui il souhaiterait le faire? Pour Sarko? Pour Marine? Comme en 2002 pour Chirac? Escamoter cette question est nous prendre pour des cons.
Ne serait-il pas temps de rapprocher ses 7% des 60% de Français, non-inscrits et abstentionnistes qui sont la réelle majorité du peuple?
Qui réclame du travail, ou des élus? Encore une fois, le thème du travail va être laissé à la disposition de Sarko.
Faut-il attendre la fin de l'actuelle auto-liquidation des partis ''d'opposition'', en venir à une situation à la tunisienne pour que le peuple reprenne une vraie parole? Populisme, direz-vous. Au
nom de quoi dénoncer la trahison des clercs? De Marx, bien sûr, qui souleva le monde sans jamais être populiste. Généreux, grand pourfendeur de Marx, a tout pour se rapprocher de l'anti-communisme
du PCF. Mélenchon, je vous l'accorde, est un excellent tribun, au buzz-buzz anti-bling-bling, mais il en faut un peu plus pour préparer une grève générale pour le Droit au Travail.


Laurent MELY 25/01/2011 22:50


Mélenchon et DSK : voir le monde :
"Si c'est pour faire le programme du FMI, il ne faut pas compter sur nous".
http://www.lemonde.fr/politique/article/2011/01/22/candidat-a-la-presidentielle-jean-luc-melenchon-s-en-prend-a-dsk_1469041_823448.html#ens_id=1468504

Les 150 milliards, voir Dailymotion:
http://www.dailymotion.com/video/xfs14y_jacques-genereux-pg-de-financiariser-l-economie_news


Laurent MELY 25/01/2011 22:46


Deux réponses à Philippe Brouillard :

1°) Mélenchon a déjà dit qu'il n’appellerait pas à voter DSK au second tour.

2°) Jacques Généreux, responsable à l'économie du PG a parlé des 150 milliards en question dans son discours au congrès du Parti de Gauche (disponible sur DailyMotion, sur la TV du Parti de
Gauche)

Maintenant, vous pouvez penser qu'ils ne croient pas ce qu'ils disent. Mais au fond, est-ce important ?

Ce qui est important, c'est qu'ils le disent et en convainquent les autres. Ensuite, si un grand nombre de personnes en sont convaincus, ça deviendra une force en soi.


philippe brouillard 24/01/2011 15:38


Libre à Laurent Mely de croire à la récente conversion de Mélanchon aux vertus du Congrès de Tours. Qu'il dise ici qu'il le pense incapable d'appeler à voter DSK au deuxième tour de cette
présidentielle verrouillée a priori.
Seule la lutte absolument prioritaire contre le chômage peut rassembler des forces populaires majoritaires. Autour de l'application (constitutionnelle) du Droit au Travail. Un mot d'ordre qui fait
maintenant peur à toute la Gauche dont les élus tirent leur ''utilité'' dans l'Assistanat.
je rappelle que les 150 milliards voués à l'assistance des patrons, des syndicats et partis, et des ''plus démunis'', cela représente 6 millions de salaires à 1500E / mois. Pas un mot de cela
venant d'une Gauche uniquement obsédée d'électoralisme.
www.droit-au-travail.com


Laurent MELY 17/01/2011 22:34


Si tous les francs maçons sont comptables du Ku Klux Klan, alors tous les communistes sont comptables de Staline.

Alors choisis : toi, communiste, tu endosses les crimes de staline et Mélenchon endosses ceux du Ku Klux Klan, où bien tu n'as rien à voir avec staline et Mélenchon rien à voir avec le Ku Klux
Klan.


Par ailleurs, les liens entre le Ku Klux Klan et la franc maçonerie sont loin d'être avéré.