Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
11 mai 2010 2 11 /05 /mai /2010 21:04

André Gerin et la burqa : « L’Europe se fera en reconnaissant nos racines judéo-chrétiennes ». Sans nous ! Et nous, sans lui !

 

Ses déclarations multiples, hétéroclites, intempestives permettent à certains journalistes de présenter André Gerin, député du Rhône, comme un « chef de file » des « orthodoxes » dans le PCF. Est-ce pour mieux déconsidérer notre parti et les communistes qui veulent le faire vivre sur une base de lutte de classe ?

 

Disons le tout de suite, rédacteurs de ce site internet, nous ne sommes pas « orthodoxes », ni doctrinaires. Et en rien, André Gerin ne saurait être un repère pour nous.

Ses positions n’engagent que lui-même. Sur de très nombreux sujets, elles l’éloignent de nous et l’isolent de l’immense majorité des communistes.

 

Des lecteurs nous ont fait part déjà, outrés, de déclarations de Gerin en faveur de la collaboration avec « le capitalisme des métiers et des savoir faire ».

A propos de la burqa, indépendamment de notre opposition à toutes les pratiques sectaires d’où qu’elles viennent, l’initiative menée par le pouvoir apparaît, en ce qui concerne Gerin, de moins en moins comme une erreur et de plus en plus comme un engagement profond, éloigné, contradictoire avec celui des communistes.

 

Nous reproduisons ci-dessous l’interview donnée par André Gerin à la revue « Familles Chrétiennes », numéro 1687, datée du 12 mai 2010. La conception ethno-religieuse, « judéo-chrétienne », de l’Union européenne qu’il prône, laissant une place, « pas à n’importe quel prix », à l’Islam, nous révulse.

 

Les passages soulignés le sont par nous.

 

Le communiste André Gerin et la burqa : « L’Europe se fera en reconnaissant nos racines judéo-chrétiennes »

  • famillechretienne.fr
  • 10/05/2010
  • Par Samuel Pruvot et Emmanuel Pellat

Le projet de loi sur l’interdiction du voile intégral devrait passer le 19 mai en conseil des ministres. À l’origine de ce débat national – virant parfois au pugilat – une initiative du député maire communiste de Vénissieux, André Gerin. Un an après, le président de la mission parlementaire sur le voile intégral persiste et signe.

Le gouvernement ira-t-il selon vous jusqu’au bout de l’interdiction du voile intégral ?

J’ai lu la dernière mouture du projet de loi. Le texte est bon, très équilibré. Il va passer. Il ne stigmatise personne et donne les moyens de lutter contre l’islamisation de nos banlieues. Il ne s’agit pas d’arracher le voile aux femmes ! Cette loi s’adressera d’ailleurs autant aux hommes qu’aux femmes. Elle va permettre à la République française d’être impitoyable avec les imams gourous qui agissent dans notre pays. Tous ces "talibans français" ont du souci à se faire...


La situation est-elle si grave ?


Il existe un vrai système d’enfermement et d’endoctrinement dans certains milieux. Dès l’enfance, et tout au long de l’adolescence, on inculque la charia. Cela pose des problèmes considérables dans les hôpitaux, les écoles, les mairies, etc. Des médecins sont agressés physiquement, des agents de la fonction publique menacés et des élèves contestent les enseignements d’histoire ou de sciences naturelles ! Est-ce acceptable ? Les fondamentalistes ne sont pas forcément nombreux, mais ils ont de l’influence. Dans certains collèges, 50% des filles sont "dispensées" de natation ! Cela dure au moins depuis quinze ans ! Quinze ans que la classe politique est paralysée par un discours de victimisation élaboré par une minorité. Comme si on ne pouvait rien dire à cause de notre passé colonial. Il faut en finir avec la politique de l’autruche !


Pourquoi cette question déchaîne-t-elle autant de passion ?


Parce qu’il s’agit au fond d’un problème de civilisation. C’est tout l’enjeu de l’entrée de la Turquie dans l’Union européenne ! La vraie question n’est pas tant de savoir si nous voulons ou non de la Turquie. Mais quelle place sommes-nous prêts à faire à l’Islam ? Le fait que les racines judéo-chrétiennes de l’Europe ne soient pas mentionnées dans la Constitution européenne est symptomatique. Une erreur dommageable. Nous avons du mal à affronter cette question en face. L’Europe de demain se fera en reconnaissant nos racines et en faisant la place aux musulmans qui vivent avec nous. Mais pas à n’importe quel prix.

Samuel Pruvot et Emmanuel Pellat

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF
commenter cet article

commentaires

alain girard 29/05/2010 19:49


Il y a Le maire communiste de Vitry sur seine qui a fait boucher l'entrée d'un foyer Sonacotra après l'arrivée massive de travailleurs africains virés de Paris
Faux, le foyer appartenait à l'ofice HLM de la ville de Vitry, il était loué à l'Adef et pas la Sonacotra, Adef dont les membres fondateurs sont les fédérations patronales de la métallurgie et du
bâtiment, on fait mieux comme progressistes.
Donc ce foyer, vide à l'origine, destiné à être remis en fonction après l'expulsion massives des travailleurs maghrébins qui l'occupaient et menaient une grève des loyers, hé oui là pas de témoins
pour faire la morale sur ces expulsions.
Le foyer repris par l'office HLM pouer en faire un foyer de jeunes postaux si je me souviens bien et une Adef soucieuse de répondre à la demande de la mairie de St Maur d'évacuer plusieurs
centaines d'africains de la commune.
Chose faite par transferts de bus, sous la houlette de chefs devenus salariés de l'Adef par la suite, devinez pourquoi, avec portes enfoncées à coup de barre à mine, de pioches par des salariés de
l'Adef, hé oui encore, pour forcer les passages murés en attendant la réhabilitation.
Intervention de militants communistes pour bloquer l'accès aux passages réalisés par violences et usage d'un...tracto pelle, bien loin d'un bulldozer incriminé ce qui monté en épingle permit de
tailler des croupières au PCF qui n'a pas su mettre la bataille au juste niveau, mais Mercieca raciste cela n'a aucun sens, aucun.
Par contre la filiale de l'Adef, nommée Adef Résidences qui à partir de fonds destinés à l'origine au logement des migrants travaillant à la construction des centrales nucléaires, bâtit et gère
désormais des maisons médicalisées et autres, ses dirigeants font feu de tous bois pour tailler d'autres croupières mais là au Service Public et ce en invoquant leur coûts, notamment salariaux
moins élevés et devinez quelle ville dispose de 2 de ces oeuvres avec des coûts salariaux moins élevés et des salariés(es)vidés, épuisés..
Mais oui le même qui n'a pas de malaise à aller au privé et, je le reconnais, à agir en conformité avec ses écrits, oui Monsieur André Gérin.

Alain Girard


Nicole 23/05/2010 12:42


O tempora ! O mores !

Paul Mercieca, maire de Vitry, combattait le racisme, lui!
Il ne distillait pas sournoisement la haine et les idées dangereuses!
Il ne faisait pas la courte-échelle aux campagnes de la droite xénophobe.
Il n'était pas complaisamment relayé par les média bourgeois, au contraire, il était la cible de l'arc anti-communiste uni des maoistes à Le Pen en passant par le PS, l'UDF.

Et il avait la population de Vitry derrière lui!


roquet 23/05/2010 12:05


Merci à Pierre Martin d'avoir apporté ces précisions que je n'attendais guère du signataire Montcalm. Une précision supplémentaire que le vitryot Pierre Martin permettra à un vieil Ivryen de lui
apporter: les travailleurs maliens expédiés sur Vitry l'avaient été par le maire de Saint-Maur, le docteur Beaumont, qui en voulait bien pour travailler sur le territoire de sa commune mais pas
pour les y loger, et donc avait fermé leur foyer. Quant au foyer de Vitry vers lequel ils avaient été expédiés sans qu'en ait été informée la municipalité, il était en travaux pour son affectation
à des jeunes personnels de la Poste. Pour le reste, et quelles qu'aient été les erreurs commises alors dans le traitement des problèmes de l'immigration, la relation de la municipalité de Vitry
avec les travailleurs maliens avait de quoi être citée en exemple. J'ajouterai la réaction que j'ai pu avoir quand il est arrivé à Mme Buffet de reprendre le thème du "bulldozer de Vitry"...


Pierre Martin 23/05/2010 11:23


il n'y a pas plus de "bidonville" que de maire communiste qui l'aurait fait raser. Il y a Le maire communiste de Vitry sur seine qui a fait boucher l'entrée d'un foyer Sonacotra après l'arrivée
massive de travailleurs africains virés de Paris et que la préfecture avait logé là sans demander l'avis de la mairie. Une même affaire vient de se produire dans une autre mairie communiste où là
aussi la mairie a exigé l'expulsion du squat.

Cet évènement a provoqué un tolé dans le parti à l'époque entrainant des prises de positions "célèbres" dont celle d'Etienne Balibar exclu du parti pour l'avoir dénoncé dans un numéro du "Nouvel
Observateur".
Le parti a toujours autant de difficultés avec ces questions. Mais la bourgeoisie utilise ce fait pour lui imposer des solutions ingérables. On le voit régulièrement avec la confrontation que nous
avons avec le DAL sur des squats intempestifs.Ou la mairie fait appel à la police et elle se fait dénoncer comme jouant le jeu de la bourgeoisie ou la population du quartier lui reproche de ne rien
faire.

Concernant le texte d'André,que je découvre, je ne peux que dire ma désapprobation de ce positionnement. On ne peut pas se référer à de prétendues valeurs judéo-chrétiennes pour s'opposer à
l'intégrisme. D'ailleurs il est faux de dire que la chrétienté des "lumières" aurait été la seule forme d'expression religieuse progressiste dans l'Europe féodale.L'islam progressiste de l'Espagne
andalouse était tout aussi présente, de même que les foyers de réflexions "universalistes" de la pensée juive.
Une constitution européenne ( à laquelle, je m'oppose d'ailleurs) devrait donc parler du rôle "progressiste" des monothéismes des "lumières" contre tous les intégrismes !

L'idéal socialiste s'est maintenu durant cette période à travers son expression religieuse, c'est pourquoi nous ne pouvons pas faire comme si durant toute une période les institutions religieuses
de façon contradictoire ne l'avait pas porté. Mais toutes les religions!
C'est pourquoi parler de religion dans une constitution me parait hors de propos. Il vaudrait mieux parler du progressisme d'une partie de l'idéalisme religieux sans mentionner lequel.

Qunad je vois le ton et la haine qui émane de nos discussions, je suis vraiment inquiet pour l'avenir.

j'ai signé les 2 textes de "Faire vivre" qui disent largement la même chose.

j'ai manifesté avec le badge de la section du 15ième, le 1er Mai dans le cortège des travailleurs sans papiers et j'ai apprécié qu'ils sortent un tract très bien fait.

La défaite de l'armée rouge en Afghanistan face aux talibans,
l'assasinat des communistes iraniens par les mollahs, ne me fait pas oublier la mort des communards et le massacre des communistes espagnols encouragés par des curés éructant!
je suis contre la burqua et contre Nicolas du Chardonnet et les traditionnalistes,contre les sionistes et contre les sectes protestantes créationnistes et buschistes!
Ce sont les mêmes! l'extrême droite religieuse !


roquet 23/05/2010 08:10


Intéressé par le commentaire signé Montcalm,je serais reconnaissant à son auteur d'apporter davantage de précisions sur son information concernant un maire communiste ayant rasé au bulldozer un
bidonville de sans-papiers dans les années 80 : quand exactement ?dans quelle ville ? dans quelles circonstances ? Merci de fournir ces précisions absolument indispensables pour que l'information
soit prise au sérieux.