Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 23:49

A quoi joue-t-on?

 

Déclaration de communistes de sections du PCF du nord de la Dordogne (Comité des communistes de Nord-Dordogne) 


120629_Dordogne.pngC’est la réflexion que nous avons eue lors de notre dernière réunion des communistes du Nord-Dordogne, en voyant fleurir un peu partout des situations qui pourraient faire rire, si elles ne mettaient pas en cause le travail que nous mettons en place dans la difficulté, mais avec pugnacité,  pour refaire vivre l’envie du véritable changement qu’il faudrait à notre peuple. En premier lieu, nous trouvons plus que limite le fait d’avoir participé à un meeting PS d’entre les deux tours présidentiels en y impliquant tout le PCF, ses organisations, ses militants, etc.

Nous étions, il nous semble, sur une ligne claire. Appel à voter Hollande, battre la droite, et faire tout notre possible pour qu’aux législatives un fort groupe PCF/Front de Gauche soit élu pour peser sur les décisions. Pour rappel, c’est ce qui était ressorti du débat du dernier Conseil Départemental.

Bien sûr, nous ne voulons participer en rien à la polémique mise en place par les soi-disant autres partis politiques du FDG qui sautent sur tout ce qui bouge pour se payer du communiste, mais tout de même, le respect des décisions prises dans les instances devrait être respecté et mis en avant.

Notre deuxième réflexion concerne les législatives et les manœuvres électorales et politiciennes qui les entourent.

Nous ne vous ferons pas l’insulte de vous rappeler les positionnements plus qu’incohérents du Parti de Gauche concernant la bataille à mener contre les idées fascistes du Front National, et le fait que ceux-ci ont fait avorter plus d’un accord.

Mais revenons à notre Dordogne : le feuilleton du bergeracois en est le plus bel exemple. Le fait de ne pas permettre dans cette circonscription un deuxième tour de droite doit-il nous amener à des accords à la petite semaine? Car, s’il est un fait certain,  c’est que rien de politiquement réfléchi n’est mis en avant.

Est-ce comme cela que nous amènerons les citoyens à s’éloigner des fausses lunes de la droite et de l’extrême-droite? D’autant que les souvenirs mémorables de 1997 à 2002 sont encore dans les mémoires. D’ailleurs, le résultat en est plus qu’inquiétant. Une charrette de candidats « à gauche », mais surtout, pas de débat pour mettre à bas le fléau d’une droite revancharde. Comment vont s’y retrouver les électeurs? Et n’est-ce pas là le jeu dangereux que certains « à gauche », y compris au FDG ont joué, plutôt que de voir Armand être élu?

Pas ou peu de contenu amène souvent au grand n’importe quoi. D’autre part, l’accord, dit national de sommet, ne confirme-t-il pas que le marchandage fait partie de la volonté première de certains partis, qui font primer la personnalisation (la venue de Mélenchon dans le 62 en est le plus bel exemple)? Les communistes de ce département n’ont même pas été consultés, au mépris de leur souveraineté et de leurs statuts. Nous critiquons les parachutages à juste raison.

Il n’y aurait-il pas là un sujet de réflexion pour l’avenir? Quelle efficacité supplémentaire cela apporte-t-il sur le long terme? Il suffit de nous rappeler les manœuvres lors des élections régionales dans notre département pour avoir la réponse. L’argument de la lutte contre le Front National amène à des accords de sommet sans contenu. La question de celui-ci, de son rôle pour le système et de la façon de le contrer ne doit-il pas être discuté et creusé au PCF? D’autres exemples devraient nous inquiéter au plus haut point.

En Haute-Saône, deux candidats PCF sont présents lors de ces élections. Le PG leur opposera deux candidats. Dans le 93, la 11ème circonscription tire le pompon. Asensi  (ex-PCF) et Autain se voient opposer un candidat commun PS-Verts, Gatignon, ex-PCF. Comme cela se dit, on a les amis que l’on mérite. Ceci s’appelle de la tambouille électorale. Pas de contenu, pas de perspective, rien qu’une lutte au service des places.

D’aucuns nous proposent des lectures plus qu’instructives. Un article du Monde, du 10 mai dernier, met en avant le FDG : par sa façon de faire de la politique, du partage des savoirs, d’un pari de la culture populaire… Il ferait revivre le militantisme, l’émancipation individuelle et collective. En fait, il rendrait la « raison populaire ». Il est même écrit que la bataille des idées « a enfin commencé »! Nous croyons de ce fait que lire l’article de Pena-Ruiz Henri serait utile à tous les membres du PCF, car il laisse à penser que rien avant la création du FDG -aussi bien politiquement et socialement- n’a été fait, écrit, construit etc.

Oubliées les luttes du siècle passé! Marx, Engels, Gramsci etc. Cette façon de réécrire l’histoire n’apporte que la confusion, et en faire la propagande n’est que faire montre d’un irrespect total des luttes du passé. Car il nous semble que nous participons à cette bataille depuis des années, et d’autres l’ont fait bien avant nous, dans notre parti. Effacer l’histoire, le vécu, n’a rien de bon pour l’avenir des peuples. Depuis des décennies, les communistes sont traités d’utopistes. La vie actuelle démontre qu’ils ne sont vraiment pas en tort de se battre pour ces idées.

N’en déplaise à tous ceux qui, en 2005, nous ont fait avaler des couleuvres mais ne veulent surtout pas que nous les recrachions. Ces quelques réflexions, chers camarades, nous l’espérons, participeront au débat très important qui nous attend, jusqu’au prochain congrès de notre parti, et encore après.

Pour que vive encore longtemps, non pas seulement dans l’imaginaire, mais dans le quotidien, l’envie d’un autre monde : Celui de la solidarité, de la camaraderie, et de l’efficacité sociale.


Signataires :Claud Camille, Maire honoraire de Sarlande (24) ; Marsaud Pierre, Président de la FNACA, Lanouaille (24) ; Marsaud Marie-Louise, Savignac-Lerdier (24) ; Coste Noël, Sarlande, Secrétaire de section de Lanouaille (24); Emeri Claude, Maire adjoint PCF de Sarlande (24) ; Chabannaud Alain, Lanouaille (24) ; Claud Jacqueline, Sarlande (24) ; Granger Pierre, ancien maire PCF, Maire honoraire, Sarrazac (24) ; Verseier Nicole, Nanthiat (24) ; Verseier Paul, Nanthiat (24) ; Boyer Marcel, Sarrazac (24) ; Delplanque Claude, Conseiller municipal PCF, membre du CD 24, Lanouaille (24); Boyer Lucien, La Coquille (24) ; Sauret Thierry, Montcigoux (24) ; Sauret Armelle, Montcigoux (24) ; Roche Xavier, Jumilhac-Le-Grand (24) ; Coste Gérard, Ancien membre du BF de l’Oise, Jumilhac-Le-Grand (24) ; Desvallois Jean-Yves, Secrétaire de section de Jumilhac-Le-Grand, Maire-Adjoint (24) ; Desvallois Laurent, Jumilhac-Le-Grand (24) ; Foncy Jean, St Pierre de Frugie (24) ; Fricout Hélène, Montcigoux (24) ; Fricout Serge, Membre du CD 24, Montcigoux (24); Genet Edouard, Ancien maire adjoint PCF, St Priest-Les-Fougères (24) ; Jarry Raymond, Ancien conseiller municipal, Jumilhac-Le-Grand (24) ; Lacaud Karen, Lisle (24); Lacaud Amy, Lisle (24), membre du CD MJCF 69 ;...

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans FEDERATIONS: vie du PCF
commenter cet article

commentaires

jean pierre 23/07/2012 11:05

Bonjour,

Je suis de BERGERAC (24)
Les camarades de ces sections Nord Dordogne ont déjà publiés des textes.
Dans le département, pour ce que j'en sais et ce que je vois, il me semble qu'il ya peu d'écho.
Etant moi-même en désaccord sur la manière dont la Direction nationale du PCF, relayée sur le plan local, traite le Parti et les Communistes, je milite, avec d'autres camarades, pour la tenue
d'ASSISES du COMMUNISME, appel initié en 2008, mais toujours oh combien d'actualité.
J'ai lu au moins un article de Serge FRICOUT sur l'Europe.
Je ne connais pas les autres camarades signataires des textes.
Est-il possible de me mettre en contact avec eux?
Répondre sur l' adresse mail : cyrano.rouge@orange.fr
Merci
Salutations fraternelles.

Nicolas 70 30/06/2012 15:06

Il y a au moins une information erronée dans cette déclaration. En Haute-Saône, il y a bien eu un candidat PCF dans chaque circonscription, et j'ai fait la campagne de l'un des deux, mais les
candidats du FDG, qui leur étaient opposés, étaient tous deux encartés PCF, le PG ne présentant que les suppléants.