Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 19:57

Le PCF serait maintenant « altercapitaliste » ! Un lapsus ou un révélateur de l’état de la direction de notre parti ?


par rédaction de vivelepcf

Dans le numéro daté du 2 septembre du supplément hebdomadaire « Communistes » paraissant le mercredi avec l’Humanité, on peut lire ces phrases dans l’éditorial :

 

« Nous ne voulons pas être complices de renoncements au changement et nous ne voulons pas nous cantonner dans un anticapitalisme sans alternative. Nous sommes clairement altercapitalistes. Fidèles à nos engagements, nous voulons poursuivre, enraciner, élargir la démarche du Front de gauche, sans limitation a priori du périmètre de ce front. » 

 

Le texte est signé de Francis Parny, membre du Comité exécutif national du PCF.

 

Que vient faire le mot « altercapitaliste » ?

Quel communiste, quel révolutionnaire, quel marxiste peut imaginer un « autre capitalisme », un « bon capitalisme », pourquoi pas un « capitalisme à visage humain » ?

 

Peut-être n’est-ce qu’un lapsus ou une faute de frappe, même si on se demande quel autre mot aurait été déformé.

 

Dans ce cas, une rectification s’impose. De toute façon, une correction politique s’impose !

Imaginez un peu que l’on puisse dire et répéter que même le Parti communiste français serait devenu favorable à un « certain capitalisme » !

 

Que « l’anticapitalisme », concept purement négatif, proclamé par d’autres formations politiques aux pratiques fortement influencées par le réformisme et l’électoralisme, ne soit pas une perspective satisfaisante pour les communistes, c’est une évidence.

Mais ce n’est pas pour autant que nous serions devenus adeptes d’un « autre capitalisme ».

 

Que la plupart des partis qui se disent « de gauche » se conçoivent ou soient dans les faits partisans d’aménagements au capitalisme, nous le savons. Mais nous ne sommes pas seulement un « parti de gauche », nous sommes un parti communiste. Et la victoire électorale d’une « gauche » ne saurait tenir lieu pour nous de projet de société.

 

Il est vrai que les congrès successifs du PCF depuis le 28ème et la « Mutation » ont semé le trouble dans la perspective politique que propose la direction du Parti. Subrepticement, au 29ème congrès, le socialisme a été effacé laissant, au 30ème congrès, une « visée communiste » fumeuse, censée advenir sans étape, sans rupture, suivant un processus quasi spontané de « dépassement » du capitalisme (même si le débat sur le sens philosophique du terme « dépassement » n’est pas clos).

Depuis, même cette « visée communiste » a été délaissée. La direction du PCF ne sait plus nommer ce pour quoi elle se bat.

 

Peut-être est-ce pour cela que certains comme Francis Parny pourraient être tentés de donner enfin un nom au point final de la Mutation qu’ils ont engagée.

Ils révèleraient alors jusqu’où mènent les reniements idéologiques successifs : jusqu’à la négation même de notre engagement communiste et de la raison d’être notre parti.

 

Pas question de les laisser aller jusqu’au bout ! Le PCF ne peut pas être un parti pour des « altercapitalistes » !

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF
commenter cet article

commentaires