Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
15 mai 2009 5 15 /05 /mai /2009 13:01

Conseil national du PCF du 13 mai 2009 

 

Intervention de Alain DE POILLY, fédération du Val de Marne

 

D'abord je tiens à préciser pour être bien compris, qu'il faut tout faire pour faire élire un maximum de candidats de la liste de Front de Gauche. Par contre, il faut le dire, cette campagne des européennes engendre des effets contradictoires :

- d'un coté, les camarades sont pour un front de gauche.

- de l'autre, ils regrettent la disparition dans cette campagne du parti communiste.

 

Dans notre électorat certains font la confusion entre la Gauche et le Front de Gauche. Ils pensent, bien sûr à tort, que le Front de Gauche est le nouveau parti de Mélenchon.

 

D'ailleurs à ce sujet, je dois dire que Mélenchon entretient cette confusion. Dans plusieurs journaux, il a déclaré, notamment dans le Monde du 4 mai :

« Mon objectif est de poursuivre ce front de gauche, un peu comme Die Linke en Allemagne. » Or die Linke est la fusion dans un seul parti de l'aile gauche du PS allemand de Oscar Lafontaine et du PC allemand.

 

Aussi, j'ai une question à poser à Marie Georges Buffet ou à Pierre Laurent : la direction du Parti partage-t-elle l'objectif de Mélenchon sur la suite à donner au Front de gauche après les élections européennes ?

 

Car, dans ce cas, cette élection européenne serait un vrai piège pour les communistes.

 

En effet: ou bien le front de gauche fait un bon score et preuve est apportée que le front de gauche est la solution d'avenir comme le préconise Mélenchon. Ou bien le front gauche fait un mauvais score et preuve est apportée que le Parti Communiste, qui est à l'initiative, de ce front est en perte d'influence et qu'il est temps de le métamorphoser en une force de gauche, comme cela a été dit par certains après l'échec de l'élection présidentielle.

C'est à dire que, dans les deux cas, le parti communiste joue perdant perdant.

 

Je tiens à le dire aujourd'hui, pour qu'on ne nous refasse pas le coup du déclin du parti communiste comme après les présidentielles.

 

Il ne s'agira pas dans cette élection de conclure à l'échec du PCF, mais à l'échec d'une stratégie électorale et politique, sur la forme à donner à l'union des forces de gauche.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans Interventions au CN du PCF
commenter cet article

commentaires

cotty 15/05/2009 16:12

Bonjour camarade!
Entièrement d'accord avec ton point de vue avec cette stratégie! le PCF va à sa perte! halte aux fossoyeurs du PCF!personnellement je n'ai pas le choix je voterais pour le front de gauche et je mettrais la corde a mon cou pour me pendre...
Jean-Louis