Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
6 avril 2009 1 06 /04 /avril /2009 15:13

Déclaration commune de 52 Partis Communistes et Ouvriers à l’occasion du 60ème anniversaire de l'OTAN

Traduction pour vivelepcf de AC. http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/article-29842636.html



Le 4 avril 2009 marque le 60ème anniversaire de la fondation de l'OTAN, organisation impérialiste sous domination états-unienne

L'OTAN a été créée prétendument pour faire face à l'URSS, premier Etat ouvrier du monde qui a résisté et triomphé de la peste nazie, donnant un nouvel élan à la lutte pour la libération nationale et sociale partout dans le monde.

Au même moment, les gouvernements capitalistes des Etats-Unis, du Canada et de l'Europe occidentale ont éprouvé la nécessité de disposer d'une organisation politico-militaire pour réprimer et intimider les peuples. La fondation de l'OTAN a répondu à cette nécessité.

Son objectif était de s’opposer et de faire barrage, par l'usage de la force, à tout type de changement progressiste. C'est pour cette raison, mais aussi pour défendre les intérêts de l'impérialisme, que l'OTAN a soutenu les régimes réactionnaires et les dictatures en Grèce, en Turquie, en Espagne, au Portugal, pendant qu'il jouait un rôle majeur dans la partition de Chypre.

Son action était basée, et elle l'est toujours, sur l'anti-communisme et sur toute sorte de machinations et de provocations dirigées contre le mouvement révolutionnaire communiste et la lutte des peuples pour la paix, la justice sociale, le socialisme.

L'histoire de l'OTAN dans son rôle de gendarme de l'impérialisme est associée à de multiples violations du droit international. Elle est tâchée du sang des victimes de ses interventions directes ou indirectes à travers le monde.

Actuellement en particulier, la nature de l'OTAN, en tant qu'organisation militaire et qu’instrument fondamental de l'action impérialiste à l'intérieur des Etats membres aussi bien qu'à l'extérieur de leurs frontières pour la mise en place du « nouvel ordre mondial », apparaît au grand jour.

L'argument selon lequel l'OTAN était un traité soi-disant défensif n’est que mensonge et pure propagande visant à dissimuler les vrais objectifs et le rôle que joue dans le monde cette organisation belliciste. Depuis le sommet de Rome en 1992 et celui de Washington en 1999, l'OTAN a adopté une nouvelle doctrine qui prévoit la possibilité d'intervenir dans le monde entier, au nom de nouvelles menaces, sous prétexte de combattre le terrorisme, ou de sécuriser l'approvisionnement en matières premières etc. Pendant cette période, l'OTAN a franchi une nouvelle étape avec sa nouvelle structure qui est basée principalement sur la doctrine agressive des « forces d'intervention rapide ».

Les Etats-Unis, avec l'Union Européenne ont organisé la dissolution de la Yougoslavie, pour laquelle l'OTAN a déclenché la guerre en Bosnie, mené la sale guerre contre la Serbie, avec les 78 jours de bombardement en 1999 qui ont rasé le pays et mené à l'occupation du Kosovo par l'OTAN et l'UE et à son « indépendance ».

Les guerres de l'OTAN dans les Balkans et en Afghanistan, la participation à la guerre en Irak, les interventions au Pakistan, en Asie du Sud sont autant de marques de la brutalité de l’impérialisme. L'OTAN a toujours été le principal soutien d'Israel dans sa politique d'agression menée contre le peuple palestinien et les autres peuples arabes. L'OTAN a aussi joué, et continue à jouer un rôle dans l'état de siège imposé à Gaza. Contre la volonté des peuples, l'OTAN essaie d'attirer dans ses filets l'Ukraine et la Géorgie. Elle encourage par tous les moyens le réarmement de ces pays, soutenant les cercles les plus réactionnaires. Pour imposer le « nouvel ordre mondial », l’OTAN désigne comme ennemis les Etats et les peuples qui s'opposent aux agressions impérialistes. Ainsi, il pousse à la course aux armements et au développement de nouveaux systèmes d'armes menaçants, comme le bouclier soi-disant anti-missile en Pologne et en République Tchèque.

Le programme de l'OTAN « Partenariat pour la paix » prépare son extension à de nouveaux pays membres. Il a été mis en place dans tous les anciens pays socialistes d'Europe Centrale et Méridionale qui sont plus tard devenus membres de l'OTAN. Actuellement, des pressions sont exercées sur le gouvernement de la République de Chypre pour qu'il rejoigne ce programme et qu'il soit intégré dans les projets Euro-atlantiques. Le gouvernement et le peuple Chypriotes résistent énergiquement car leur acceptation signifierait la validation de l'invasion de Chypre par l'armée turque conduite avec l'aval des Etats-Unis et de l'OTAN, ainsi que l'occupation de facto d'une partie de l'île par les troupes turques qui perdure jusqu'à nos jours.

L'impérialisme des Etats-Unis, de l'OTAN et de l'UE sont intimement liés. En dépit de leurs contradictions et de leurs antagonismes, l'UE et les Etats-Unis sont unis pour se retourner contre les peuples, en particulier depuis que l'UE dans le Traité Européen considère l'OTAN comme un pilier principal de sa défense et accepte entièrement son rôle. Ainsi, l'armée de l'UE est de plus en plus liée à celle de l'OTAN tandis que la France revient dans son commandement militaire.

Pour le 60ème anniversaire de sa fondation, l'OTAN essaie de se présenter comme « aussi innocente qu'une colombe », appuyée par une propagande sans précédent de falsification de l'histoire, à travers les médias manipulés par le système, les universités financées par des programmes de recherche de l'OTAN etc.

L'OTAN paraît être toute-puissante, mais elle ne l'est pas. La crise économique mondiale du capitalisme renforce l’agressivité de l'impérialisme mais dans le même temps elle montre ses limites. L'impérialisme ne peut pas exister sans contrôler de nouveaux marchés, sans élargir son influence, sans asservir et opprimer d'autres peuples, en plus des peuples de ses propres Etats, pour l'expansion de l'activité des monopoles.

 

Il y a un contrepoids à l'OTAN : ce sont les forces anti-impérialistes présentes partout dans le monde, le mouvement mondial anti-guerre, anti-impérialiste, pacifiste qui conjointement avec le mouvement ouvrier et les autres mouvements sociaux, comme ceux des femmes, des jeunes, de défense de l'environnement et des ressources naturelles et les mouvements de solidarité, qui luttent contre l'impérialisme et exigent de ceux qui participent à cette « alliance prédatrice » la dissolution immédiate de l'OTAN.

C'est la seule voie pour les peuples. Nous devons arrêter les agressions impérialistes, contribuer à mettre en échec l'impérialisme, ce qui constitue un préalable à l'avènement d'un monde de paix.

Aujourd'hui, la condamnation verbale des crimes de l'OTAN et des menaces qu'elle fait peser sur la paix n'est pas suffisante. Il est nécessaire que se constitue un large mouvement anti-guerre, anti-impérialiste et pacifiste qui rassemble les travailleurs, la jeunesse et des forces populaires et sociales conséquentes.

Les peuples, par leur lutte, peuvent réellement faire obstacle aux projets criminels de l'OTAN et des autres forces impérialistes et l'emporter.

Les Partis communistes et ouvriers soussignés appellent les peuples à intensifier leur lutte:

·         Contre les dépenses militaires.

·         Pour l'interdiction des programmes de l'OTAN dans les universités

·         Pour le retour immédiat de toutes les troupes et des missions engagées dans des opérations impérialistes hors de leurs pays.

·         Pour la fin de toute implication de leurs pays dans les guerres impérialistes, les occupations étrangères, les interventions impérialistes.

·         Pour le retrait de toutes les bases militaires étrangères de leurs pays.

·         Pour la sortie de leurs pays de l'OTAN

·         Pour la dissolution de l'OTAN

 

VIVE L'AMITIE ENTRE LES PEUPLES

A BAS LE NOUVEL ORDRE DES IMPERIALISTES

Signé jusqu'à présent par 52 partis communistes et ouvriers dont les principaux partis communistes d’Europe, à l’exception notable et inexpliquée, à nouveau, du PCF.


Parti communiste sud-africain ;
Parti algérien pour la démocratie et le socialisme ;
Parti communiste allemand (DKP) ; 
Parti communiste du Bangladesh ;
Parti du travail de Belgique ;
Parti communiste de Biélorussie ;
Parti ouvrier communiste de Bosnie-Herzégovine ;
Parti communiste brésilien ;
Parti communiste du Brésil ;
Parti des communistes bulgares ;
Parti communiste du Canada ;
Parti socialiste ouvrier de Croatie ;
Parti communiste de Cuba ;
Parti communiste espagnol ;
Parti communiste des peuples d’Espagne ;
Parti communiste d’Estonie ;
Parti communiste de Finlande ;

Parti communiste de Grande-Bretagne ;
Nouveau parti communiste de Grande-Bretagne ;
Parti communiste de Grèce ;
Parti communiste ouvrier de Hongrie ;
Parti communiste de l’Inde ;
Parti communiste de l’Inde (marxiste) ;
Parti communiste d’Irlande ;
Parti des communistes italiens ;
Parti communiste jordanien ;
Parti socialiste de Lettonie ;
Parti communiste libanais ;
Parti socialiste de Lituanie ;
Parti communiste du Luxembourg ;
Parti communiste de Malte ;
Parti des communistes du Mexique ;
Parti communiste du Pakistan ;
Nouveau parti communiste des Pays-Bas ;
Parti communiste de Pologne ;
Parti communiste portugais ;
Parti communiste roumain ;
Parti communiste de la Fédération de Russie ;
Parti communiste ouvrier de Russie-Parti des communistes de Russie (RKRP-RPC) ;
Parti des communistes serbes ;
Nouveau parti communiste de Yougoslavie ;
Parti communiste de Slovaquie ;
Parti communiste du Sri-Lanka ;
Parti communiste syrien ;
Parti communiste de Suède ;
Parti communiste de Bohème-Moravie ;
Parti communiste de Turquie ;
Parti communiste d’Ukraine ;
Union des communistes d’Ukraine ;
Parti communiste de l’Uruguay

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans APPELS INTERNATIONAUX DE PARTIS COMMUNISTES
commenter cet article

commentaires