Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
10 décembre 2008 3 10 /12 /décembre /2008 00:53

La conférence départementale de la fédération de la Haute-Vienne s'est tenue samedi 06 décembre 2008 avec la présence de 50 camarades ce qui est peu pour un parti qui a obtenu dans les années 1970 trois députés sur trois.
La section des cheminots a présenté 19 amendements sur les 35 examinés par la conférence. Seuls 2 ont été retenus. Les autres amendements ont tous été retenus, mais ne modifient en rien l'esprit et la lettre de la base commune.
Vous verrez à la lecture des amendements et aux votes exprimés que cette conférence était peu représentative des votes des communistes exprimés sur les textes les 29 et 30 novembre.
Base commune : 83 - Texte 2 : 24 - Texte 3 :  61

Il n'empêche que l'essentiel de la discussion de la conférence s'est faite au travers des amendements proposés par la section des cheminots.

A la dernière minute le voeu que je vous joins a été présenté, par une section, largement téléguidé par la secrétaire fédérale. Je me suis opposé au vote de ce voeu rappelant que les communistes Haut Viennois n'avaient pas retenu cette hypothèse et cela à une écrasante majorité.
Le vote a cependant été serré. Pour 13 Contre 20 Abst. 6

Au final le texte de la base commune a été voté Pour 23 Contre 3 Abst. 4

Je n'ai pas voté pour le futur Conseil Départemental expliquant que je ne pouvais mettre en place un nombre important de dirigeants départementaux du parti qui n'ont pour ambition que de créer un autre parti en dehors du PCF.

Je pense cependant que rien n'est perdu, que de nombreux camarades s'interrogent et que d'autres restent malheureusement pour l'instant sur la réserve.

La période actuelle doit nous permettre de mobiliser les consciences.

Michel PERRIN

 

 

Déclaration de Michel PERRIN  Section des Cheminots

Conférence départementale de la Hte Vienne du 06/12/08

 

La Section des cheminots lors de la première des trois réunions consacrées à la préparation du congrès, s’est largement prononcée pour un soutien au texte alternatif N° 3 « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps.

Parce que ce texte s’oppose aux tentatives de remise en cause de l’existence même du PCF, parce qu’il prend en compte les déceptions ressenties par un très grand nombre de communistes aujourd’hui sans carte, parce qu’il se fonde sur une logique toujours bien réelle d’affrontement de classe, parce qu’il ne se satisfait pas d’un texte de base commune qui manque pour le moins de souffle révolutionnaire, parce qu’il assume notre originalité, notre choix de classe, parce qu’i propose de reconstruire nos organisations de proximité,cellules et sections, parce qu’enfin il revendique de privilégier ce potentiel humain et politique qu’elles représentent, affirmant qu’il appartient aux militants d’avoir le dernier mot.

Ce choix qu’ils ont fait semble être partagé par de nombreux militants, puisque dans notre fédération le résultat du vote montre que le texte 3 recueille 36.3% des suffrages exprimé, et qu’avec le texte 2 cela représente 50.6%.

C’est donc dans ce contexte que la discussion sur la base commune s’est faite lors des deux autres réunions.

Les amendements proposés sont en opposition radicale au texte de la base commune, et ils ont pour ambition de souligner les manques de ce texte et de susciter le débat sur des questions essentielles, dans l’esprit du texte N° 3.

Il en est ainsi de l’analyse d’un autre monde qui si elle décrit effectivement des modifications formelles importantes (révolution informationnelle, révolution des connaissances, mode de développement,…ETC…) elle ne démontre pas qu’il ne s’agit en fait que d’une adaptation de l’exploitation capitaliste qui ne lâche rien sur ses fondamentaux. On peut penser de ce point de vue qu’après avoir gagné une bataille idéologique, le capital se sente en capacité de pousser plus loin sa logique, sans aucun complexe.

D’autres amendements ont pour ambition de poser la question du marché comme mode de développement et notre positionnement par rapport à celui-ci.

La question de l’Europe et son traitement dans la base commune nous interpelle également. En dehors du fait que l’orientation proposée par le texte sur ce sujet ait été déjà tranchée en dehors des militants communistes, nous nous posons des questions sur la mise en place de résistances à l’Europe du capital. Il nous semble étonnant aujourd’hui que la lutte contre la privatisation de la poste ne s’accompagne pas de la demande d’abrogation des directives européennes instituant la concurrence dans le domaine de la distribution du courrier par exemple.

Nous cheminots, nous savons bien que le fait que notre entreprise ne soit pas privatisée n’empêche en rien sa gestion de type privé.

Nous avons voulu également souligner l’absence d’analyse des orientations des congrès précédents et du bilan à en tirer. Nous ne pensons pas que la seule raison de notre perte d’influence réside dans l’effondrement des pays de l’est et de leur image négative. Dans notre entreprise nous avons bien évidemment eu à subir des reproches faits aux communistes, très rarement sur le bilan des pays de l’Europe de l’Est mais beaucoup plus souvent sur notre attitude pendant la période de la gauche plurielle. On m’a beaucoup parlé de Gayssot et pas du tout de Staline.

Nous pensons qu’il faut repenser le rôle de nos élus et des rapports qu’ils doivent entretenir avec les organisations du parti. C’est pour cela que la priorité doit être donnée à la vie de ces organisations élément essentiel de notre réflexion collective pour ne pas dériver vers des adhérents spectateurs auxquels il ne resterait plus comme tâche que de se ranger aux cotés de tel ou tel leader, comme cela ce produit dans d’autres partis.

Nous pensons enfin qu’il est nécessaire de s’opposer à toute tentative d’effacement du PCF, qu’elle soit le fait de ceux qui ont proposé un texte sans le soumettre au vote des communistes, ou de ceux qui proposent une métamorphose du parti.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans 34ème congrès - préparation déroulement
commenter cet article

commentaires