Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
26 novembre 2008 3 26 /11 /novembre /2008 21:18

AMENDER UN TEXTE INAMENDABLE – 3ème SERIE

 

Suite du travail de la Commission du texte de la section de Paris 15ème

 

Voir les deux premières séries:

 

Amendements - 1ère série

 

 

 

 

AVENIR DU PCF (suite)

 

 

Page 22 :

 

 

 

Page 23 : « Un parti d’action de luttes et d’intervention populaire et citoyenne »

 

AMENDEMENT : Après le 1er § finissant par « … diversifiées », ajouter :

« L’abandon de la priorité donnée à la vie des cellules, l’abandon au congrès de Martigues en 2000 de la cellule comme organe de base souverain du PCF ont fait perdre à notre parti son outil essentiel dans cet objectif.

Nous tirons les leçons de cette expérience et décidons immédiatement de réorganiser notre parti sur la base de la cellule, d’entreprise, rurale ou de quartier. Nous décidons de mettre à l’ordre du jour de notre prochain congrès la modification de nos statuts en vue de restituer à la cellule son rôle fondamentale et irremplaçable. »

 

AMENDEMENT : dans le 2ème §, supprimer les mots « politisation citoyenne » et remplacer par « l’intervention politique des travailleurs et de tous ceux qui ont objectivement le plus intérêt à combattre le capitalisme ».

 

AMENDEMENT : après le 3ème §, ajouter :

« L’activité de la cellule d’entreprise, comme de la cellule de quartier, s’inscrit dans l’objectif d’animer et de déployer la lutte des classes dans l’intérêt du monde du travail ».

 

AMENDEMENT : 5ème § :  

Supprimer « Tout cela signifie » à « davantage » puis remplacer la suite du § par :

« La vie des cellules est la condition de l’appropriation et la maîtrise démocratique des orientations du Parti tout entier par le plus grand nombre de ses adhérents, du fonctionnement de toutes nos structures, du rayonnement militant de chaque adhérent : »

 

AMENDEMENT : 6ème § :

Supprimer le § « Cet effort » à « internationalisme ». Remplacer par :

« Le caractère internationaliste de l’engagement communiste doit être présent à tous les niveaux de la vie et de l’organisation du parti, dès la cellule »

 

Page 24 :

 

AMENDEMENT : après les 2 premières lignes, finissant par « mis en place pour cela », ajouter :

« La section doit retrouver son rôle d’impulsion de la vie des cellules. Le retour de l’autonomie financière des cellules et des sections est une condition de la souveraineté des communistes. »

 

« Une force nouvelle et renouvelée » :

 

AMENDEMENT : supprimer à partir de « en ouvrant le PC aux femmes et aux hommes de gauche… » jusqu’à, au § suivant « doit nous tenir en alerte » et remplacer par : « Nous décidons d’une vaste campagne d’adhésion au PCF, partant de notre action dans les luttes. Nous travaillons à ce que les communistes soient plus nombreux, mieux formés, comme militants communistes ».

 

« Un parti impliqué dans la gestion »

 

AMENDEMENT : entamer le § par :

« Nous confirmons notre choix permanent d’étendre notre action politique à tous les rouages institutionnels de la République. Les militants communistes élus, à tous les niveaux, doivent être entièrement responsables devant les organisations du Parti et redevables des orientations politiques qu’elles ont décidées».

 

Page 25 : « Un parti démocratique, où les adhérents sont souverains »

 

 

AMENDEMENT : après le 1er §, ajouter :

« Nous tirons les enseignements des décisions des derniers congrès. Le Comité exécutif national, pléthorique, n’est pas une direction opérationnelle. Le Conseil national est placé dans la situation d’enregistrer des décisions qui lui échappent.

Dans un objectif de clarté, nous décidons de remettre en place un bureau politique, responsable devant le Conseil national, devant exposer à l’ensemble des communistes ses choix. ».

Troisième série d’amendements :
Partager cet article
Repost0

commentaires

*
moi je dirais plutot ceci :
« Dans un objectif de clarté, nous décidons de remettre en place un bureau politique, responsable devant le Comité central, devant exposer à l’ensemble des communistes ses choix. ».
Répondre