Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
23 octobre 2008 4 23 /10 /octobre /2008 08:45

A ce jour, la direction du PCF-Paris ferme les portes du 120 rue Lafayette au texte alternatif pour le 34ème congrès « Faire vivre et renforcer le PCF, une exigence de notre temps ».

 

 

Information aux communistes parisiens,

 

 

Paris, le 22 octobre 2008,

 

Nous avons eu hier après-midi la réponse à la demande que nous avons émise (ci-dessous) le 16 octobre de mise à disposition de la salle de réunion du 120 rue Lafayette pour une présentation de notre texte à Paris.

 

La réponse du secrétaire départemental, Patrice Bessac : « c’est non ».

 

Pourquoi ? Il n’a donné aucune explication recevable par les signataires du texte alternatif, au nom desquels nous avons demandé la salle. Il s’est borné à indiquer que le groupe entriste « La Riposte » avait eu accès aux locaux le 29 septembre pour présenter son texte, alors non déposé, « par la section du 10ème » et à avancer des considérations internes à la fédération.

 

Devant l’insuffisance manifeste des raisons invoquées, Patrice nous a renvoyés à la réunion de la Commission de « transparence » départementale du mardi 28 octobre. Après que nous lui avons fait constater qu’elle se déroulera le lendemain de la date de réunion prévue, il nous a renvoyés directement à la présidente de ladite commission, Véronique Sandoval.

 

Injoignable hier, elle nous répond aujourd’hui que la Commission départementale de transparence a décidé de laisser les débats s’organiser uniquement au niveau des sections.

 

Cet argument n’est pas plus recevable. La Commission départementale organise les débats départementaux mais en quoi peut-elle s’arroger le droit d’empêcher des camarades parisiens de tenir des débats à leur initiative, dans les locaux qui sont aussi les leur. Qui plus est, après consultation de deux membres de cette commission, il n’a jamais été acté que les débats ne devaient être exclusivement organisés dans les sections à Paris.

 

Nous constatons qu’au plan national, des textes collectifs, pourtant non statutaires, bénéficient quant à eux, d’une diffusion dans l’Huma et ses suppléments.

 

 

 

Ce devrait être une raison supplémentaire pour laisser le débat démocratique s’exercer pleinement dans la fédération, dans un esprit d’ouverture.

Aussi, nous réitérons notre demande et nous invitons les camarades signataires du texte alternatif, comme l’ensemble des camarades parisiens, à intervenir auprès de la direction départementale afin que le texte alternatif puisse être présenté au 120 rue Lafayette, lundi 27 octobre à partir de 18h30.

 

Nous faxons cette lettre à la direction départementale.

 

 

 

Emmanuel Dang Tran, Claude Fainzang, Josette Gawsewitch, Camille Marques, Pasquale Noizet, Olivier Ritz, membres du Conseil départemental du PCF, Paris

 

 

PS : Fédération de Paris, 01 44 83 85 15 ; mail du secrétariat de Patrice Bessac: emilie@paris.pcf.fr





Les phrases suivantes, présentes dans le communiqué mis en ligne hier soir, n’avaient pas été discutées par tous les signataires. Elles sont retirées de la lettre ci-dessus et exclusivement assumées par Emmanuel Dang Tran (15ème), Claude Fainzang (19ème), Josette Gawsewitch (15ème) et Camille Marques (14ème), Pasquale Noizet (20ème) qui estiment qu’elles s’inscrivent dans le contexte préoccupant de la préparation du congrès dans la fédération de Paris.

 

 

« Les options de la direction exécutive départementale, celle de Véronique Sandoval, candidate aux législatives sous les couleurs de la « gauche » et non du PCF, sont notoirement connues. »

 

« Par ailleurs, nous avons fait remarquer à Patrice que la composition de la Commission départementale ne respecte pas les recommandations de la Commission nationale de transparence qui prévoient que toutes les sections soient représentées en son sein. Or la direction sortante en a écarté certaines sections, réputées « opposantes ». Des camarades, dont des vétérans du parti, nous signalent aussi, notamment dans le 14ème, qu’ils se retrouvent écartés des fichiers de la direction fédérale ». 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans 34ème congrès - préparation déroulement
commenter cet article

commentaires