Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
15 octobre 2008 3 15 /10 /octobre /2008 17:57

Colère et espoir. Publié sur alternativeforge

Je suis fier d’être communiste et contre la disparition du PCF au sein duquel j’ai lutté et je continuerai à lutter, toute ma vie.

Un congrès, le 34e du nom. Qu’amènera t’il de plus que les précédents ? Le peu de contributions que j’ai pu lire, ont toutes à quelques choses prés, la même teneur que celles du 33e congrès.

Nous allons encore assister à un déballage, à des affrontements, à une profusion de contributions émanant de ‘’camarades’’ qui veulent la disparition pure et simple du PCF, ceux qui veulent fonder un nouveau rassemblement, avec comme corollaire la dilution du parti dans un mouvement ou des alliances, qui regrouperaient un fatras de militants anticapitalistes et dans lequel le mot communiste serait banni et ceux qui comme moi, aspirent à rester tout simplement communistes au sein du PCF.

Pour ce faire certains n’ont pas hésité à faire voter pour des candidats ouvertement anticommunistes aux dernières présidentielles. La mise à mort programmée par ces fossoyeurs n’a qu’une finalité : ratisser large pour garder tant que faire se peut les mandats électifs et autres responsabilités que les militants et sympathisants du PCF leur ont accordés. D’autres au cours des diverses élections passées, ont tout simplement mis en sourdine leur appartenance au PCF, de peur de froisser l’opinion par le seul mot communiste. Est-il honteux d’être communiste ?

Face aux renoncements de ces élus ou responsables, dont certains sont membres du CN, les militants se sont sentis floués, ils sont dans l’expectative, et n’ont d’autres choix pour militer que leur propre initiative étant donné le vide créé dans de nombreuses sections par ces renoncements.

Ils ont pleinement raison car l’histoire du PCF, (malgré ses zones d’ombres), est assez riche pour trouver matière à réflexion depuis sa création parce que le Parti a profondément marqué l’histoire de la France et de la classe ouvrière. Bon nombre d’acquits sociaux (que le président Sarkozy est en train de mettre à mal) sont le fruit des luttes menées par le PCF et ses militants.

Je forme le souhait qu’à l’issue de ce congrès le PCF redevienne le parti qui collait, voire qui anticipait sur les évènements et non pas le parti qui réagit aux évènements sans les anticiper et sans y coller. C’est l’essence même d’un parti révolutionnaire que d’anticiper sur les projets néfastes du capitalisme.

C’est sur un projet clair et des orientations précises que nous pourrons rassembler ceux qui souffrent du libéralisme.

Oui à un PCF qui retrouve ses ambitions. Oui à un PCF au sein duquel la jeunesse ai toute sa place. Oui à un PCF de lutte de classe ouvertement anti-capitaliste, solidaire, ouvert, novateur, rassembleur (sans compromissions) un Parti dont l’idéologie lui permette de nouveau d’être au plus prés des salarié (e)s, des exploité(e)s, de tous les gens qui souffrent dans notre pays et dans le monde.


Albert Cesari, Section de Montrouge

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans 34ème congrès - tribunes
commenter cet article

commentaires