Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
11 octobre 2008 6 11 /10 /octobre /2008 22:51

Le scandale du fichier Edvige fait réfléchir aussi au fichier des adhérents du PCF.

Dans le livre « Le Parti communiste français » écrit par le secrétaire national à l’orga du PCF en 1989, on peut lire l’extrait qui suit. Que l’individu dont vous lirez la signature ait suivi ensuite une étonnante dérive ne change rien à la pertinence du propos qu’il tenait en tant que dirigeant du Parti.

 

« Pas de fichier.

Autre idée répandue et tout aussi fausse : « une fois inscrit au parti, on est mis en fiche, étiqueté, surveillé ». Quelle stupidité !

La réalité est bien simple : il n’y a ni dossier, ni fichier au PCF. Dans d’autres partis, il en existe. Certains même en confient la gestion à des sociétés informatiques privées !

Nous refusons ces pratiques, cette apparente facilité, par principe, par respect de la liberté de chacun. De plus, mettre sur un fichier central informatisé les centaines de milliers de communistes, ce serait à coup sûr prendre le risque d’un « piratage », d’un détournement. Quel cadeau pour les Renseignements généraux, pour les hommes du patronat ! Enfin, si tout se faisait par terminaux et mémoires d’ordinateurs, si les adhérents réglaient leurs cotisations par prélèvement automatique à leur banque, ils finiraient par perdre tout contact entre eux.

Nous n’ignorons pas les progrès gigantesques des sciences et des techniques et nous savons les utiliser quand il le faut. Mais nous ne voulons pas gérer par circulaire un stock d’adhérents anonymes. Nous voulons faire vivre un parti, composé d’hommes te de femmes, qui ont chacun leur personnalité, leur expérience, leur savoir.

... »

 

Extrait de « Le Parti communiste français » par Jean-Claude Gayssot, éditions Messidor, 1989.

 

Ce texte fait réfléchir et va dans le sens de ce que beaucoup de camarades dénoncent. Le mode de « gestion des adhérents » adopté depuis le 30ème congrès par la direction du Parti déstructure l’organisation du parti.

La « carte pluriannuelle » reconductible tacitement est une invention aberrante. N’importe quelle association délivre une carte annuelle. La remise des cartes, les assemblées de remise de carte constituaient un élément essentiel de la vie des cellules, de la cohésion du parti, de l’intégration de chaque adhérent, le contraire d’une formalité pesante.

Même phénomène avec le choix de privilégier le paiement des cotisations par prélèvement. Le trésorier était l’un des trois membres de tout bureau de cellule parce que sa fonction était hautement politique.

Quant au fichier national informatique Cociel que la direction nationale essaie d’établir – on ne sait pas à quelle prestataire de service elle a fait appel – ils posent précisément les dangers soulevés en 1989.

Le secrétaire national à l’orga de 1989 dénonçait la caricature faite de notre parti par nos adversaires. Le Parti depuis la Mutation l’est devenu sous nombre d’aspects !

Revenons au parti révolutionnaire ! Le PCF ne peut pas être un parti institutionnel administré !

 

11 oct. 2008, la rédaction de vivelepcf

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF: le Parti
commenter cet article

commentaires

fred 14/10/2008 12:08

Je suis d'accord sur le fait qu'il faut faire très attention, mais pas en accord sur cociel et la carte pluriannuelle.
1. D'une part la situation actuelle du pcf fait que nous avons tout de même beaucoup moins de permanents. Le temps de gestion des adhérents (cotisations, courriers, tenue de listings) est pris chez nous sur du temps militant. Le fait de pouvoir sortir une liste des adhérents rapidement pour faire un courrier, etc c'est du temps pour d'autres taches politiques.
2. la transparence obtenue est bonne pour la démocratie au sein du parti. Par ces outils informatiques il est plus dur de faire croire que telle section à des centaines d'adhérents, etc. On voit mieux la réalité de l'orga... et sur ce terrain il est important de faire avec le réel.
3. sur la carte pluriannuelle on économise quelques sous de fabrication. Mais le timbre reste ! Et là il me parait très important pour les, raisons évoquées dans ton texte de faire une remise du timbre individuellement à chaque adhérant.

Pour finir, au niveau de la sécurité du fichier le point le plus sensible c'est qui a des codes d'accès et est-ce que ces codes sont difficiles à trouver. La plus grosse faille de ce type de système est toujours humaine.
Mais ce n'est pas moins en sécurité qu'un fichier exel sur l'ordinateur d'une section ou d'une fédération...