Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
21 septembre 2008 7 21 /09 /septembre /2008 11:28

Elections sénatoriales : le PCF encore un peu plus satellisé au PS ?

 

Les élections sénatoriales de ce 21 septembre concernent un tiers des départements, ceux du début de l’alphabet. Elles sont l’occasion à nouveau pour tous les communistes de condamner un mode de scrutin indirect particulièrement injuste et de poser la question de l’existence même de la deuxième chambre tant qu’elle ne sera pas profondément démocratisée.

Dans les sièges soumis à renouvellement, on ne trouve que deux sortants communistes.

Dans les Côtes-d’Armor qui élisent 3 sénateurs, le scrutin a lieu selon le mode majoritaire, ce qui peut justifier la reconduction d’une liste commune avec le PS dès le 1er tour.

Mais dans les Bouches-du-Rhône, pour la première fois dans l’histoire, la direction départementale du PCF a décidé de se ranger derrière le PS, précisément derrière Jean-Noël Guerini, déjà tête de liste aux municipales à Marseille qui n’avait, entre autres, pas hésité à faire alliance avec le Modem. Pourtant, le scrutin a lieu à la proportionnelle dans ce département qui élit huit sénateurs et la réélection d’un sénateur communiste était acquise avec la création d’un nouveau siège.

On ne peut que s’interroger sur les motivations de ce choix. Officiellement, il s’agit de faciliter l’élection éventuelle d’un quatrième sénateur socialiste. La décision, au début de l’année, de la plupart des Conseillers de Marseille de se rallier à M. Guérini aux municipales, sans attendre la consultation des communistes et en acceptant la perte de la mairie du 8ème secteur, est-il en train de se répliquer ?

Quelles qu’en soient les raisons, on ne peut que constater que la satellisation, via les élus, de notre parti au PS progresse encore. Pour beaucoup d’entre nous, il faudrait marquer au contraire l’indépendance en toute circonstance de notre parti d’une part, la fidélité des élus aux communistes d’autre part, à qui ils doivent leurs mandats.

Ces commentaires et interrogations ne concernent pas la personnalité de la candidate communiste marseillaise.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF
commenter cet article

commentaires