Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
6 septembre 2008 6 06 /09 /septembre /2008 17:30

Conseil national du PCF des 5 et 6 septembre 2008 

Intervention de Claude Fainzang, fédération de Paris, résumé

 

Comment peut-on proposer de préparer un congrès sans faire le bilan de la stratégie adoptée aux congrès précédents ? Il est désastreux mais on veut continuer dans la même voie. Le projet de base commune ne respecte pas l’Assemblée extraordinaire de 2007. Les communistes veulent que le PCF existe et se renforce et non que l’on continue à l’effacer et à en faire une coquille vide.

La priorité donnée depuis la « mutation » à la présence dans les institutions sur l’action dans les luttes est un contresens. Elle a conduit au discrédit du Parti après 97/2002. Le PCF doit cesser de devenir un parti d’élus comme les autres où la lutte des classes est remplacée par la lutte des places et l’alignement sur le PS.

Comment mener aujourd’hui la riposte contre la privatisation de la Poste avec ceux qui ont défendu les directives européennes ?

Il y en a assez de n’entendre parler que de la « gauche ». Notre parti doit retrouver sa totale indépendance de pensée, d’action et de structure et la remettre au service des travailleurs et des luttes. C’est la condition du rassemblement alors que l’épisode des collectifs « antilibéraux » a conduit au 1,9% et que 80% des communistes de 1995 se trouvent à l’écart de leur parti.

Les communistes, les salariés attendent de ce congrès un signal fort : que le PCF renoue avec son identité révolutionnaire. La mondialisation capitaliste appelle l’alternative socialiste et le combat anti-impérialiste qui fut toujours le nôtre. Le rejet de l’UE du capital a besoin du parti qui l’a toujours combattue sur la base de la souveraineté populaire et de l’internationalisme (Il faut rompre avec la ligne « euro-constructive » et le PGE). Les luttes qui se développent contre le pouvoir ont besoin des repères politique de classe et qu’apportait l’organisation révolutionnaire que la direction a liquidée : la cellule, la cellule d’entreprise. Ce congrès doit être un appel à faire vivre le PCF.

La base commune proposée par la direction pour le 34ème congrès tourne le dos à ces exigences. Un texte alternatif sera nécessaire.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans Interventions au CN du PCF
commenter cet article

commentaires