Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
16 août 2008 6 16 /08 /août /2008 01:00
Sanctionnons les fautes politiques, par Claude DEFFONTAINE, section PCF Paris 16ème

Dans une précédente intervention, j’évoquais l’incompétence des dirigeants qui d’échec en échec persistent sur des lignes politiques erronées. Depuis ce temps je constate que les débats confirment majoritairement l’attachement des communistes à leur parti avec le souci de corriger les erreurs passées mais surtout de choisir un cap à base d’affirmation de lutte des classes avec un parti à options revolutionnaires.

Ceci n’est de toute évidence pas la caractéristique de l’actuelle direction. Une contribution attire mon attention, celle de JF TEALDI, avec laquelle je suis d’accord, surtout dans ses réponses à R.MARTELLI. Il manque à mon avis un pas à franchir dans la critique de notre situation, c’est celle des sanctions des équipes dirigeantes qui nous ont menées à l’impasse. Les communistes français sont par nature disciplinés et respectent leurs responsables. Compte tenu du traumatisme vécu après 1991, beaucoup n’ont pas mesuré la gravité des choix faits sous couvert de recherche de nouvelles solutions. Aujourd’hui, la situation est éclairée par la vision que le renoncement aux valeurs de base et "collaboration" avec la social-démocratie mènent droit dans le mur.

Je ne crois pas aux modèles qu’il soient ALLEMAND ou ITALIEN mais nous pouvons analyser que les communistes avec leur culture internationaliste ont souvent les mêmes bons réflexes. Donc nos camarades ITALIENS ont bien réagi, tant mieux !! Je ne souhaite pas faire "tomber les têtes "car nous avons besoin de toutes les forces. Les têtes tomberont d’elles mêmes, qui ne se reconnaissent plus dans un parti du peuple pour le peuple. Je ne me fais pas de souci car les professionnels en politique trouveront des débouchés nouveaux. Dans les débats précédant notre congrès, il me semble important de sensibiliser les camarades à l’indispensable renouvellement des directions fédérales et nationales. Les communistes attendent des dirigeants qui dirigent sur des options claires et non des "responsables" qui se prennent la tête depuis 15 ans sans savoir ou ils vont. L’urgence de la situation en FRANCE avec les résultats de la politique sarkoziste si peu combattue par le PS est maintenant complétée par une situation internationale très grave. Dans ces conditions peut-on faire confiance à une équipe dont le credo reste l’alliance avec la social-démocratie toujours prompte à se tourner vers l’empire américain. Sensibiliser les camarades à cela me semble être la méthode pour faire prendre conscience que le parti de la résitance mérite mieux comme représentants.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans 34ème congrès - tribunes
commenter cet article

commentaires