Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 20:31

Mutation-liquidation du PCF : expérimentation sur une grenouille.

Eh oui ! Cela fait déjà neuf ans. En 1999, je me souviens de la venue de Jean-François Gau, dirigeant du PCF depuis bien trente ans maintenant, dans notre section de Paris 15ème après la débâcle de la liste « Bouge l’Europe » aux élections européennes. Les 6% recueillis à l’époque par la liste conduite par Hue représentaient un grave échec. Gau est un innovant. Du 28ème jusqu’au prochain 34ème congrès, il a sa part, revendiquée dans les inventions « inédites » qui font plonger le PCF.

En 99, visiblement, il avait sa part dans la conception de la liste « Bouge l’Europe » à « double parité » : un homme une femme, un communiste, un non-communiste. L’innovation formelle, ridicule en elle-même, couvrait de profonds reniements, partant déjà de la question de l’UE.

Des maastrichiens étaient en place éligibles et la direction du Parti, après la signature de Jospin, avait abandonné en 98 la campagne, pourtant très enthousiasmante pour le référendum sur le traité d’Amsterdam et la monnaie unique. Notre section comme beaucoup d’autres s’étaient dès le départ opposée à l’opération et avait exclu d’y participer. Le déclenchement de la guerre en Yougoslavie a accusé les contradictions entre la liste et les positions communistes : trois des sept premiers, Geneviève Fraisse, Fodé Sylla, Philippe Herzog s’étaient déclarés favorables aux bombardements de l’OTAN.

Tout cela faisait de quoi brouiller pour le moins le vote communiste ! C’est qu’avec 90% des camarades nous avions tenté d’expliquer à JF. Gau, en réprouvant la stratégie de dilution du PCF, imposée par la direction. Déjà…

Peine perdue. Sourd et obtus, JF. Gau assène puis bredouille des explications aussi vaseuses que politiciennes (le contexte, le poids de l’extrême-droite, la guerre qui aurait troublé les enjeux – comme si cela n’en était pas au coeur…) pour expliquer un score « décevant ». Il accable les communistes qui en gros n’auraient rien compris. Il affirme sans sourciller qu’il faut poursuivre la démarche suicidaire dans la perspective du 30ème congrès de Martigues.

Un camarade, je m’en souviens comme si c’était hier, a alors raconté, dans un silence au départ surpris, une petite histoire.

Un « scientifique » fait une expérience avec une grenouille.

Premier test : il l’a pose sur une table. Puis il frappe des mains juste derrière elle. Elle saute.

Ensuite le chercheur de neuf sectionne les muscles des pattes de la grenouille.

Deuxième test : il repose la grenouille ainsi mutilée. Il frappe dans ses mains derrière elle. Elle ne saute pas.

Conclusion du scientifique ?

Quand on sectionne les pattes à une grenouille, elle devient sourde !

Rire général.

Depuis que d’expériences ! Et des résultats : 3,37% en 2002, 1,93% en 2007. Gau toujours aux commandes.

Pas besoin d’être « politologue » pour faire parler ces « expérimentations ».

Plus ils enfoncent le parti, plus les dirigeants deviennent sourds et n’entendent pas les demandes de changement. Il faut rompre avec la stratégie qui coule le PCF et ce qu’il représente pour le monde du travail.

Le PCF, lui, a fait ses preuves, dans l’Histoire de la lutte des classes en France.


Emile Torner

 

 

Pour rappel, la composition la liste "Bouge l'Europe"

Robert HUE (PCF) ; Geneviève FRAISSE (Ind) ; Yasmine BOUDJENAH (PCF) ; Francis WURTZ (PCF) ; Fode SYLLA (Ind) ; Sylviane AINARDI (PCF) ; Philippe HERZOG (Ind) ; Manuela GOMEZ (PCF) ; Aline PAILLER (Ind) ; Sylvie JAN (PCF) ; Michel DESCHAMPS (Ind) ; Nadia AMIRI (Ind) ; Denis COHEN (PCF) ; Annick MATTIGHELLO (PCF) ; Roland FAVARO (PCF) ; Sophie THONON (Ind) ; Maxime GREMETZ (PCF) ; Monique DENTAL (Ind) ; François DESANTI (Ind) ; Michela FRIGIOLINI (Ind) ; Jean-Claude DANGLOT (PCF) ; Malika ZEDIRI (Ind) ; Cathy SAVEL (Ind) ; Stanislas NORDEY (Ind) ; Mireille PERNOT (PCF) ; Christian FAVIER (PCF) ; Tamara FISCHER (Ind) ; Marie-Christine GUISEPPI (Ind) Nicole DELEPINE (Ind) ; Aude LUMEAU (Ind) ; Isabelle MAYER (PCF) ; Jean-Louis JEGADEN (Ind) ; Jean-Pierre MASSIAS (Ind) ; Dominique GRADOR (PCF) ; Nicole ABAR (Ind) ; Isabelle MASSON (Ind) ; Christophe HODE (PCF) ; Josiane COLLERAIS (PCF) ; Eugène-Henri MORE (Ind) ; Marie ESTRIPEAU-BOURJAC (Ind) ; Dominique BUCCHINI (PCF) ; Louis BROCH (PCF) ; Jeanine DOREL-LE-MOIGNE (Ind) ; Helga AMAIL SHODER (Ind) ; Jean-Michel BODIN (PCF) ; Céline DENOYELLE (PCF) ; Julie MINOT (Ind) ; Dany YSSORCHE (PCF) ; Gérard LALOT (PCF) ; Bernadette TRIC (Ind) ; Jean CORDILLOT (PCF) ; Simone FAYAUD (PCF) ; Eleonore BOURDEAU (Ind) ; Pierre MATHIEU (PCF) ; Gregorio JIMENEZ ROMAN (Ind) ; Meriem DERKAOUI (Ind) ; Geraldine SOULOUMIAC (Ind) ; Gérard LAHELLEC (PCF) ; Magali CHASTAGNIER (Ind) ; Claude GODARD (Ind) ; Marie-Jeanne GOBERT (PCF) ; Zora CHORFA (Ind) ; Francis LAHAUT (Ind) ; Michèle PICAUD (Ind) ; Bechir BENNAFLA (Ind) ; Daniel BACHET (Ind) ; Emile CAPGRAS (PCF) ; Bernard LUBAT (Ind) ; Anne-Marie JUANABERIA (Ind) ; Michel BELLETANTE (Ind) ; Jacqueline JACQUET (PCF) ; André GERIN (PCF) ; André BENEDETTO (Ind) ; Danièle GAIN (Ind) ; Nadine GARCIA (PCF) ; Jean VAUTRIN (Ind) ; Yves L'HELGOUACH (Ind) ; Catherine PUIG (PCF) ; Jean-Claude PETIT (PCF) ; Jacques MILLIEZ (Ind) ; Annick DAVISSE (Ind) ; Jean TENENBAUM (Ind) ; Alain BOCQUET (PCF) ; Anne DELBEE (Ind) ; Roland CASTRO (ind) ; Maurice KRIEGEL-VAL-RIMONT (PCF) ; Marie-Georges BUFFET (PCF)

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans PCF
commenter cet article

commentaires

webmaster 13/08/2008 11:09

Pas si simple. Il y avait chez les dirigeants de grandes fédérations de province le souci de ne pas laisser totalement le terrain et de ne pas priver de tout repère les électeurs pour le plus long terme.

X. Dubois 13/08/2008 11:01

Ok, à l'époque c'était une connerie... Mais je constate en regardant la composition de la liste que des "opposants" à la direction en faisaient partie.
Est ce que cela veut dire que ceux-ci, contre une place, servaient de caution à une stratégie contraire à leur position?