Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
4 juillet 2008 5 04 /07 /juillet /2008 19:29

Ingrid Betancourt libre : maintenant accélérer la recherche de la paix


déclaration de Jaime Caycedo, Secrétaire Général du Parti Communiste Colombien
traduction  A.C  pour vive le pcf

 

http://www.pacocol.org/


Ingrid Betancourt, trois prisonniers de guerre états-uniens et onze fonctionnaires de l’Armée ont été libérés cet après-midi après une opération militaire, qui s’est déroulé sans effusion de sang, dans une zone limitrophe des départements colombiens de Vaupés et Guaviare.


Ont été libérés, outre l’ex-candidate à la présidentielle, les personnes suivantes :

Thomas Howes, Keith Stansell et Marc Gonsalves, entrepreneurs états-uniens travaillant pour le Pentagone, capturés le 13 mars 2003, surpris en pleine opération d’espionnage dans le cadre du Plan Colombia. Les autres prisonniers sont Juan Carlos Bermeo et Raimundo Malagón, lieutenants de l’Armée Colombienne; Erasmo Romero, José Ricardo Marulanda, sergents dans l’Armée; William Pérez, José Miguel Arteaga et Armando Flórez, caporaux dans l’Armée. Vaney Rodríguez, lieutenant de Police. Jairo Durán, et Julio Buitrago, brigadiers de Police. Armando Castellanos, sous-intendant de Police.


Le gouvernement colombien a présenté cette opération comme un triomphe militaire de sa politique de guerre anti-insurrectionnelle. Effectivement, l’opération impliquait des actions de renseignement et d’infiltration qui ont permis, grâce à la ruse, de tromper les gardiens des otages. De juteuses récompenses pour pousser à la désertion à l’intérieur de la guérilla même étaient relayées en permanence par les médias et par des bombardements de propagande dans la zone de conflit. Ils ne tiraient aucune honte à intercepter des communications grâce aux satellites du SOUTHCOM des Etats-Unis [Commandement Sud]. L’opération de sauvetage coïncide avec le moment où le candidat de Bush pour sa succession à la présidence termine sa visite en Colombie.


Il faut se souvenir que les gouvernements Français et Suisses ont envoyé, depuis quelque jours, des contacts sur place destinés à libérer certains de ces prisonniers. Les mouvements des prisonniers, qui viennent de trois groupes différents dispersés dans la jungle, indiquent qu’effectivement, ils étaient en train d’être réunis, peut-être dans le cadre de promesses de libération.


Pour Uribe ce succès représente un soulagement au milieu de la crise politique déclenchée par les procès qu’a lancé la Cour Suprême contre des parlementaires proches du gouvernement et contre l’ex-députée Yidis Medina, condamnée pour des actes avoués de corruption, qui ont été déterminants pour Alvaro Uribe qui a ainsi obtenu la majorité des votes pour sa réélection en 2006. Uribe a proposé de convoquer un réferendum pour renforcer sa légitimité. Dans le même temps, on sait que son objectif est une nouvelle réforme constitutionnelle qui lui permettra d’être réélu en 2010.


La joie naturelle après le succès rencontré ne doit pas faire oublier que de nombreux autres otages restent détenus. Il est clair qu’il s’agit d’un revers mais pas d’une déroute des FARC. Le succès rencontré par les forces gouvernementales ne discrédite pas la nécessité d’un accord humanitaire, qui peut être un pas important vers la recherche d’une sortie politique négociée à cette guerre civile colombienne prolongée. Dans ce sens il faut que la pression nationale et internationale s’accentue pour rechercher une paix démocratique, qui allie justice et sociale et souveraineté.

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans CUBA SI! Amérique Latine: expériences socialistes
commenter cet article

commentaires