Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
29 mai 2007 2 29 /05 /mai /2007 23:13
Contrecarrons la nouvelle campagne anti-vénézuélienne menée dans les media et depuis le Parlement européen!

 

Les progrès de la justice sociale et l’approfondissement de la démocratie au Venezuela sont décidément insupportables aux media français dominants. Télévisions et journaux, avec une nouvelle fois le quotidien Le Monde en pointe, se déchaînent depuis quelques semaines contre Hugo Chavez et le peuple qui l’a élu, avec toujours l’appui de l’officine financée par la CIA dénommée « Reporters sans frontières ». Ils le font cette fois-ci avec d’autant plus de hargne que, propriétés et relais des trusts Bouygues, Lagardère ou Berlusconi, ils peuvent se sentir directement concernés par la mesure qu’ils reprochent au gouvernement vénézuélien. Ce dernier a décidé en effet de ne pas prolonger la concession du canal hertzien national accordée pour 20 ans en mai 1987 à la chaîne privée « Radio Caracas Television – RCTV » du milliardaire, magnat des media vénézuéliens, Marcel Garnier. Ce n’est que mensonge de parler d’interdiction de RCTV, qui pourra d’ailleurs continuer à être diffusée sur le câble. Il arrive à RCTV la même chose qu’à la chaîne TV6 en 1987 à laquelle le CNCL (ancêtre du CSA) avait retiré la concession au profit de M6. Avait-on accusé le gouvernement Chirac d’alors d’atteinte à la liberté d’expression ? Les raisons ne manquent pas de ne pas renouveler sa licence à RCTV. Le problème n’est même pas qu’elle déverse des programmes débilitants à longueur de journée. RCTV, chaîne des classes possédantes, ne s’est pas contentée d’exprimer une opposition systématique et souvent diffamatoire au président démocratiquement élu, elle a soutenu à l’antenne le coup d’Etat de 2002 contre Chavez puis le sabotage de la production pétrolière en 2003. Tout démocrate ne peut que se féliciter de l’ouverture de la chaîne pluraliste TVES sur le même canal. Ajoutons enfin que le Tribunal supérieur de justice du Venezuela, saisi d’un recours par RCTV, a confirmé la légalité de la mesure gouvernementale.

A son tour le 25 mai, le Parlement européen s’est arrogé le droit de s’immiscer dans les affaires d’un pays extérieur. Il a adopté sous procédure d’urgence une résolution condamnant les autorités vénézuéliennes. Par 43 voix contre 22 (sur 785 députés !!). Cette tentative de déstabilisation d’un gouvernement démocratiquement élu finit de discréditer cette instance. Elle montre une nouvelle fois la nature de la politique étrangère que l’UE voudrait se donner la possibilité de mener à la place des nations européennes, sans être responsable devant les peuples : l’alignement sur les exigences des multinationales et sur l’impérialisme américain. A ce titre on ne peut qu’être préoccupé par la tentative, reprise hier, 28 mai, à l’unisson par MM. Sarkozy et Prodi de remettre en selle l’idée d’un ministre européen des affaires étrangères et d’une politique extérieure intégrée dans le cadre d’une resucée de la « constitution » européenne repoussée par le peuple français le 29 mai 2005.

Dans l’immédiat, nous nous associons à toutes les initiatives de solidarité avec la République bolivarienne du Venezuela et assurons l’ambassade en France de notre soutien actif.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans CUBA SI! Amérique Latine: expériences socialistes
commenter cet article

commentaires