Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

A LA UNE

NOUVEAU SITE ACTUALISE QUOTIDIENNEMENT: http://vivelepcf.fr/

 

36ème congrès du PCF: accès au dossier (en lien)

       
       
         
23 avril 2008 3 23 /04 /avril /2008 19:48

Quel rôle veut jouer Gayssot dans les débats du PCF ? S’il veut le quitter, la porte est ouverte !

Les media bourgeois aiment bien Gayssot.

Le Monde daté du 20 avril lui consacre un article, fort complaisant. A son tour, Gayssot s’évertue à relativiser les bons scores des cantonales et municipales. C’est logique. Ils ont été obtenus malgré lui, qui en ses « terres bitteroises », a préféré soutenir le PS contre la liste de rassemblement présentée par la section PCF de Béziers.

Gayssot réaffirme que l’on doit rompre avec le congrès de Tours, « avec la conception qui a prévalu à la création du PCF », qu’une nouvelle force politique, avec des socialistes, doit être créée pour le remplacer. Rien de bien nouveau dans sa bouche ou sous sa plume. En mai 2007, dans le Parisien/Aujourd’hui en France, il appelait déjà à l’abandon de la référence communiste, du nom PCF. Gayssot est aussi un des fondateurs du club « Gauche avenir » anticipant cette recomposition aux côtés des PS Laignel, Lienemann ou Quilès, de Claude Cabanes et Francis Wurtz…

Pourquoi certains cherchent-ils à remettre Gayssot en avant dans cette phase préparatoire de préparation du congrès ?

Il est devenu marginal dans le parti. Mais il peut servir aussi bien de poisson-pilote que de repoussoir.

Le projet qu’il défend de recomposition à la « gauche du PS » est régulièrement avancé par les directions du PCF depuis quelques mois, suivant le modèle allemand de « die Linke » ou le modèle italien de la « gauche arc-en-ciel » (dont on entendra certainement moins parler depuis sa déroute électorale).

Gayssot s’est illustré ces dernières années comme soutien indéfectible de Georges Frèche dont il est vice-président en région Languedoc-Roussillon quels que soient ses écarts, même racisants. Il est resté le symbole de la compromission du PCF dans la « gauche plurielle » entre 97 et 2002. Il est le ministre communiste qui a défendu les privatisations partielles, pardon les « ouvertures du capital ». Celui qui échangeait des tapes sur le dos avec le PDG de General Electric. Celui qui actait la 1ère étape du démantèlement de la SNCF avec la création de RFF, Réseau ferré de France, ce qu’il est obligé de reconnaître implicitement dans la tribune que l’Humanité lui octroie opportunément le 23 avril 2008.

Maintenant, l’article du Monde le pose en « relève », sinon en opposant, à Marie-George Buffet. Il appelle à « la rupture » que Buffet « ne peut incarner ». Pourtant MGB fut sa collègue au gouvernement Jospin. Pourtant elle s’était prononcée, presque aussi clairement que lui, au Conseil national du PCF de juin 2007 pour envisager un scénario à l’allemande.

Les dirigeants et « personnalités » du PCF cultivent la confusion. Les communistes, à qui les bons résultats des cantonales donnent un encouragement, ne doivent pas se laisser abuser par le jeu des personnes mais bien se prononcer sur le fond.

Quant à Gayssot, qui bafoue les statuts du Parti et renie le PCF jusqu’à sa fondation, qu’il soit cohérent avec lui-même ! Qu’il quitte notre parti !

Partager cet article

Repost 0
Published by Vive le Parti Communiste Français - dans 34ème congrès - préparation déroulement
commenter cet article

commentaires

Pedrito el Communista 30/06/2008 15:22

Moi non plus, je n'ai plus la carte, - nous étions 4 d'une cellule à "quitter" NOTRE Parti - depuis que MP VIEU a bidouillé la "consultation des militants dans les Htes Pyrénées.

J'en pleure de rage -intérieurement- chaque jour.
L'affaire des membres du Parti, dit Jacques : soit !! Mais quand on sait que ce Parti est confisqué par des carriéristes et des opportunistes au moyen de procédés malhonnêtes, et que beaucoup de camarades sont résignés, incrédules, trop âgés pour douter de la corruption politique de ces dirigeants fédéraux, qui sera assez fort pour être entendu, qui fera le ménage ??
Les fourbes et les traitres ne nous font pas de cadeaux, d'ailleurs, nous n'en voulons pas : ne nous gênons pas pour leur rendre la monnaie, afin qu'ils sachent que nous ne nous résignerons JAMAIS à ce que NOTRE Parti soit bradé pour un plat de lentilles : qqs strapontins de conseille(ère)r régional à l'ombre de nos enterreurs

caroleone 30/06/2008 06:34

Pour ma part, je préfèrerais que des anciens cocos comme toi Jacques s'expriment sur la préparation du congrès que certains cocos toujours encartés qui n'ont qu'une idée en tête: déployer le rouleau compresseur afin d'éliminer ce qui retse de marxiste dans le parti !!

Tourtaux Jacques 25/04/2008 15:59

Gayssot n'est plus communiste. Ses errements quotidiens le démontrent. Il n'a plus qu'à quitter le parti... pour adhérer au PS.

Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que de nombreux, trop nombreux camarades ne sont plus membres du parti. Je suis l'un d'entre eux.

C'est pourquoi, j'évite d'intervenir dans les discussions préparatoires au congrès de décembre, cela étant l'affaire des seuls adhérents du parti.

Je veux simplement dire qu'il ne faut surtout pas faire l'amalgame entre les camarades communistes n'ayant plus leur carte mais qui demeurent profondément communistes et un encarté comme Gayssot.

Ce n'est pas en lisant "Le Monde" et en fricottant avec Georges Frèche qu'il va découvrir que le communisme est toujours la jeunesse du monde!
Jacques Tourtaux